Tout savoir sur les aides liées à la santé !

aides à la santéLes aides à la santé sont nombreuses. Voici notre tour d’horizon. 


LA CMU-C

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) est une protection complémentaire santé gratuite. Elle est attribuée selon des critères de résidence et de ressources, sur une période d’un an. Le renouvellement doit être demandé chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut faire toutes les démarches à votre place !

La CMU-C ouvre droit aux avantages suivants :

  • Prise en charge du ticket modérateur (part des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de la sécurité sociale)
  • Prise en charge des participations forfaitaires (frais automatiques établis en fonction d’un forfait)
  • Prise en charge du forfait journalier en cas d’hospitalisation
  • Prise en charge des dépassements de tarifs (au-delà du ticket modérateur), dans la limite de plafonds, pour les lunettes, les prothèses dentaires et auditives et certains dispositifs médicaux (canne, déambulateur, etc.)
  • Tiers-payant
  • Réductions sur vos factures de gaz et d’électricité  

Si vous êtes jeune adulte (entre 18 et 24 ans), vous pouvez accéder de manière personnelle à la CMU-C, dès le début de sa prise d’indépendance, sans attendre de pouvoir justifier sa sortie du foyer fiscal de ses parents.

 

 

Conditions personnelles

Si vous êtes Français, vous devez résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois. Vous pouvez cependant être exonéré de cette condition si vous êtes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement français d’enseignement ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.).
  • Si vous avez fait du volontariat international à l’étranger, et que vous n’avez droit à aucun autre titre à l’assurance maladie 

Si vous êtes sans domicile stable, vous avez la possibilité d’élire résidence (adresse administrative) à un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée.

 

Conditions de ressources 

Vos ressources ne doivent dépasser certains plafonds, en fonction de la composition de votre foyer (nombre de personnes vivant avec vous). Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande de CMU-C. En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et soumis ainsi à l’impôt sur le revenu, seuls ceux de l’avant-dernière année civile précédant la demande seront pris en compte.

Exemple : si vous effectuez votre demande pendant l’année 2019, vos revenus de capitaux de l’année civile 2017 seront pris en compte. 

Les plafonds sont les suivants :

Foyer (nombre de personnes) Plafond annuel de ressources
Métropole DOM
1 personne 8 951 € 9 962 €
2 personnes 13 427 € 14 944 €
3 personnes 16 112 € 17 932 €
4 personnes 18 797 € 20 921 €
Par personne supplémentaire 3 580 € 3 985 €

Si vous dépassez légèrement ces plafonds de ressources, vous pouvez sans doute bénéficier de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS). 

  

Demande

Vous devez monter un dossier à destination de la Caisse d’Allocations Familiales. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place ici !

 

 

L’ACS

L’aide pour une Complémentaire Santé (ACS) est une aide financière qui a pour but de vous aider à régler vos frais de complémentaire santé (votre mutuelle). Elle est attribuée sous conditions de résidence et de ressources. L’ACS ouvre droit à d’autres avantages (tiers-payant par exemple). Pour la demander, un dossier est à constituer auprès de la Caisse d’Allocation Familiales (formulaire et justificatifs). Elle n’est pas applicable à Mayotte. Une fois attribuée, l’ACS est accordée pour une durée d’un an. Il faut donc effectuer les démarches chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut vous aider en faisant toutes vos démarches de A à Z !

  

Quels sont les remboursements proposés ? 

aides à la santé Les modalité de remboursement sont nombreuses…

L’ACS s’organise sous forme de contrats de niveaux graduels (A, B, C). Tous les contrats proposent au minimum :

  • Le remboursement complet du ticket modérateur (partie des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de l’assurance maladie)
  • L’exonération du forfait journalier à l’hôpital et en psychiatrie
  • La prise en charge de lunettes, prothèses dentaires, orthodontie et audioprothèses.

À cela s’ajoute un des trois contrats suivants :

  • Le contrat A : La prise en charge du dépassement d’honoraire en ce qui concerne l’optique et 125 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses ;
  • Le contrat B : prise en charge de 100 € pour une paire de lunettes à verres simples et 200 € pour des verres complexes (verres progressifs par exemple) et 225 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires ;
  • Le contrat C : prise en charge de 150 € pour une paire de lunettes à verres simples et 350 € pour des verres complexes, 300 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires et 450 € pour les audioprothèses.

Nous vous expliquons tout dans le détail ici.

  

Conditions d’attribution

L’ACS prend en compte vos ressources. Ces-dernières ne doivent donc pas dépasser certains plafonds. Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande.

En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et qui sont soumis à l’impôt sur le revenu, seuls ceux procurés par l’avant-dernière année civile précédant la demande sont pris en compte.

Exemple : si vous effectuez votre demande en 2019, vos revenus procurés par des capitaux de 2017 seront pris en compte.

Voici les différents plafonds : 

Foyer (nombre de personnes) Plafond annuel de ressources
Métropole DOM
1 personne 12 084 € 13 449 €
2 personnes 18 126 € 20 174 €
3 personnes 21 751 € 28 244 €
4 personnes 25 376 € 28 244 €
Par personne supplémentaire 4  834 € 5 380 €

 

Résidence en France si vous êtes français

Vous devez également résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois. Ce délai est obligatoire, sauf si vous vous trouvez dans les situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement français ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération culturelle, technique et scientifique ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie

Si vous êtes sans domicile fixe ou stable (SDF), vous pouvez élire résidence (adresse administrative) auprès d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée. 

Résidence en France si vous êtes étranger

Vous devez être en situation régulière au regard de la législation sur le séjour des étrangers sur le territoire français, et résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois.

Toutefois, le délai de 3 mois n’est pas exigé si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement en France, ou effectuant un stage sur le territoire français dans le cadre d’accords de coopération ou inscrite à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Demandeur d’asile ou du statut de réfugié
  • Admis au titre de l’asile ou reconnu réfugié
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie.

Si vous êtes en situation irrégulière, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide médical d’État (AME).

 

Montant 

L’ACS vous attribue un montant d’aide, qui bénéficie à chaque membre de votre foyer : personne avec qui vous vivez en couple, enfants, personnes à charge de moins de 25 ans sous certaines conditions.

Les montants de l’Aide Complémentaire Santé s’élèvent à :

  • 100 € / an pour une personne de moins de 16 ans
  • 200 € / an pour une personne âgée de 16 à 49 ans
  • 350 € / an pour une personne âgée de 50 à 59 ans
  • 550 € / an pour une personne âgée de plus de 60 ans.

L’âge pris en compte est celui au 1er janvier de l’année en cours.

Exemple : si vous avez 53 ans au premier janvier 2019, votre partenaire en a 48, vous avez un enfant de 14 ans et une personne à 21 ans à charge. Les revenus de votre foyer sont de 25 200 €. Vous percevez donc un montant d’ACS de 850 €, calculé ainsi : 350 € + 200 € + 100 € + 200 € = 850 €.

Vous ne percevez pas directement le montant : vous recevez d’abord une attestation-chèque que vous devez remettre à un organisme complémentaire agréé par l’État.

Bonne nouvelle : Mes Allocs se charge de toutes les démarches à votre place !

 

Demande

Vous devez constituer un dossier auprès de la CAF. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place ici !

 

 

L’ASI

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité vous est destinée si vous souffrez d’invalidité et que vous êtes âgé de moins de 62 ans (au-delà, vous pouvez percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

L’ASI est une prestation mensuelle qui vous est accordée si vous êtes invalide et que vous disposez de faibles ressources. Elle est versée par la sécurité sociale ou la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) si vous dépendez du régime agricole. Elle vient compléter vos revenus mensuels.

 

Conditions

Vous devez être atteint d’une invalidité générale qui réduit votre capacité de travail ou de gain (comprenez de revenus potentiels) d’au moins deux tiers.

Âge

Il n’y a pas d’âge minimum pour percevoir l’ASI, mais dès que vous atteignez l’âge minimum pour percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), à savoir 62 ans, vous ne pouvez plus prétendre à l’ASI.

Pension versée par la sécurité sociale

Vous devez bénéficier d’au moins une de ces pensions suivantes pour bénéficier de l’ASI :

  • Pension d’invalidité
  • Pension de réversion (versée en cas de décès de votre conjoint ou parent restant, si ce-dernier était fonctionnaire)
  • Pension d’invalidité de veuf ou veuve
  • Pension de retraite anticipée pour handicap, longue carrière ou pénibilité (conditions de travail pénibles).

Résidence et régularité du séjour en France

Vous devez également résider régulièrement en France et de manière stable : votre foyer permanent doit être en France, ou vous séjournez principalement en France (plus de 6 mois/180 jours l’année concernée).

Ressources

Les plafonds de ressources annuelles sont les suivants : 

Situation familiale Ressources annuelles Ressources mensuelles
Vous vivez seul 8 679,01 € 723,25 €
Vous vivez en couple 15 201,92 € 1 266,82 €

Seules certaines ressources sont prises en compte pour le calcul de l’ASI :

  • Les revenus professionnels (couple ou personne seule) :
    • Si vous êtes en couple, les revenus totaux perçus durant les 3 derniers mois, auxquels on soustrait 2 281,82 €.
    • Si vous vivez seul, le total des revenus perçus durant les 3 derniers mois, auquel on soustrait 1 369,09 €.
  • Les pensions de retraite
  • Les pensions d’invalidité
  • Les pensions dont alimentaires (dont le montant est fixé par une décision de justice)
  • Les Allocations aux adultes Handicapés (AAH)
  • Les revenus immobiliers (3 % de la valeur des revenus que vous percevez, fixée à la date de la demande)
  • Les biens dont le demandeur a fait donation (sous certaines conditions)

La valeur de votre résidence principale, les Allocations de Logement Social, les Prestations Familiales.

  

Montants

Le montant de l’ASI est revalorisé chaque 1er Avril. 

Voici le montant d’ASI pour une personne seule :

Ressources annuelles Montant de l’ASI
Moins de 3 687,20 € 4 991,81 € / an
De 3 687,20 € à 8 679,01 € Différence entre 8 679,01 € et le montant annuel des ressources
Plus de 8 679,01 € Pas d’allocation

Exemple : si vous êtes seul et que vous perceviez des ressources annuelles de 6 000 € à l’année N-2, vous percevrez ainsi 2 679,01 € d’ASI, calculé de la sorte : 8 679,01 € – 6 000 € = 2 679,01 €.

Pour un couple marié, pacsé ou en union libre, si une seule personne perçoit l’ASI :

Ressources annuelles du couple Montant annuel de l’ASI
Moins de 10 210,11 € 4 991,81 €
Entre 10 210,11 € et 15 201,92 € Différence entre 15 201,92 € et le montant annuel des ressources
Plus de 15 201,92 € Pas d’allocation

Si les deux personnes perçoivent l’ASI : 

Ressources annuelles du couple Montant annuel de l’ASI
Moins de 6 964,66 € 8 237,26 €
Entre 6 964,66 € et 15 201,92 € Différence entre 15 201,92 € et le montant annuel des ressources
Plus de 15 201,92 € Pas d’allocation

Exemple : vous êtes pacsé, votre partenaire et vous touchez tous deux l’ASI, et vos ressources s’élèvent à 10 000 €. Vous touchez annuellement à deux  5 901,92 € d’ASI, calculés ainsi : 15 901,92 € – 10 000 € = 5 901,92 €.

 

Demande

Vous devez monter un dossier à destination de la Caisse d’Allocations Familiales. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place !

 

 

L’APA

aides à la santé L’APA vous aide si vous êtes en situation de perte d’autonomie.

Si vous êtes en situation de perte d’autonomie, et que vous êtes âgé de moins de 60 ans, vous pouvez percevoir l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Cette-dernière a pour but de pallier vos dépenses nécessaires pour que vous puissiez rester à votre domicile (on parle alors d’« APA à domicile »), ou bien de payer une partie du tarif dépendance de votre établissement médico-social (notamment Ehpad) dans lequel vous êtes hébergé.

Votre perte d’autonomie doit se situer entre le GIR 1 et GIR 4 sur la grille Aggir, 1 étant la perte d’autonomie la plus forte, et 6 étant la perte d’autonomie la plus faible. 

Son montant s’échelonne de 672,26 € pour un GIR 4 à 1 737,14 € pour un GIR 1.

Plus d’information sur l’APA ici.

Les Points Clés

  • Quelles sont les différentes aides liées à la santé ?

    La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) est une protection complémentaire santé gratuite. Elle est attribuée selon des critères de résidence et de ressources, sur une période d’un an.

  • Quelles sont les conditions liées aux Aides à la Santé ?

    Les conditions d'éligibilité pour obtenir les aides à la santé peuvent varier en fonction de vos ressources, votre âge et de votre situation. Faites la simulation gratuite directement sur le site de Mes Allocs pour connaître tous vos droits d'éligibilités.

  • Comment demander les Aides à la Santé ?

    Vous devez monter un dossier à destination de la Caisse d’Allocations Familiales. Vous pouvez aussi demander à Mes Allocs de faire toutes les démarches administratives à votre place.

  • Comment faire une simulation d'Aides à la Santé ?

    Le plus simple pour savoir si vous êtes éligible aux Aides à la Santé en fonction de vos revenus et de votre situation, est de faire la simulation gratuite de Mes Allocs.

Testez votre éligibilité Simulation gratuite