Tout savoir sur les aides à la mobilité

aide mobilitéLe travailleur moderne est mobile : depuis plus de 50 ans, les déplacements ont explosé en France. Mais les frais aussi explosent. Heureusement, il existe de nombreuses aides qui vous donnent un coup de pouce pour toutes ces dépenses. Explications.


 

L’Aide à la mobilité (Pôle Emploi) 

Depuis le 20 janvier 2014, Pôle Emploi propose une aide à la mobilité « globale » : si vous êtes en recherche d’emploi, ou que vous reprenez une activité à plus de 60 km de votre domicile, vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité.

 

 

Conditions d’attribution

Vos revenus doivent être modestes. L’aide à la mobilité vise à couvrir la totalité ou une partie des frais que vous engagez lors de votre déplacement.

Vous devez tout d’abord entrer dans une de ces catégories suivantes :

  • Vous n’êtes pas indemnisé au titre d’une allocation chômage
  • Vous bénéficiez du RSA socle
  • Votre allocation chômage est inférieure ou égale au montant minimum de l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE), qui s’élève à 29,06 € par jour
  • Vous allez reprendre une activité, sans être inscrit en tant que demandeur d’emploi
  • Vous êtes bénéficiaire d’un emploi d’avenir (contrat d’aide à l’insertion pour les jeunes défavorisés)
  • Vous êtes créateur ou repreneur d’entreprise et vous avez un statut de salarié

Ce n’est pas tout : la distance entre votre domicile principal et votre nouvel emploi doit être supérieure à 60 km, ou à plus de 2 heures aller-retour. Le site Mappy servira de justificatif à la distance entre votre domicile et votre travail. Notez que le trajet pris en compte sera celui le plus court proposé par le logiciel.

La recherche ou la reprise d’emploi ne doit concerner qu’un CDI ou un CDD de plus de 3 mois consécutifs.

L’aide à la mobilité n’est attribuée que de manière subsidiaire ou complémentaire : vous devrez justifier les frais engagés précisément dans les transports. Elle vous rembourse alors la totalité ou une partie des dépenses. 

 

 

Montant de l’aide à la mobilité

L’aide à la mobilité couvre partiellement ou totalement vos frais, en fonction de leurs montants. Voici les sommes maximales délivrées.

  • Frais d’hébergement : 30 € par nuit
  • Frais liés aux repas : 6 € par jour
  • Frais kilométriques : 0,20 € par kilomètre
  • Frais de transports (autres) : pas de montant établi, bon de réduction pour un billet en seconde classe aller-retour, négocié avec la SNCF. 

 

 

Durée de versement

Si vous reprenez une activité, l’aide à la mobilité vous sera versée durant 1 mois suivant votre réemploi. La somme perçue sera fondée sur les frais de transports ou les frais kilométriques, selon votre situation. 

Si vous êtes en formation, vous toucherez l’aide à la mobilité pendant la durée de votre formation, dans la limite de 5 000 €.

 

 

Faire sa demande d’aide à la mobilité

Vous devez constituer un dossier en ligne à destination de Pôle Emploi. Ne vous tracassez plus avec les subtilités administratives : on s’occupe de tout pour vous ici !

 

 

 

L’AGEPI

Si vous êtes demandeur d’emploi, mais également parent isolé, vous pouvez prétendre à l’Aide à la Garde d’Enfants pour Parent Isolé (AGEPI). C’est là encore Pôle Emploi qui l’attribue. Elle a pour but de vous accompagner dans vos dépenses attribuées à la garde de vos enfants, afin que vous puissiez de votre côté être en déplacement dans le but de reprendre une activité professionnelle par exemple.

 

 

Pouvez-vous percevoir l’AGEPI ?

L’AGEPI vous concerne si vous cumulez les conditions suivantes :

  •   Vous êtes demandeur d’emploi et vous reprenez une activité, ou vous êtes en emploi d’avenir, ou vous êtes salarié de l’entreprise que vous reprenez,
  •   Vous ne touchez pas d’indemnité chômage de la part de Pôle Emploi, ou votre Allocation d’aide de retour à l’Emploi (ARE) journalière est inférieure à 29,06 €,
  •   Vous élevez seul un ou plusieurs enfants âgés de moins de 10 ans, dont vous avez la garde et la charge.

Si vous êtes en reprise d’activité, et que votre nouvel emploi est un CDI ou un CDD d’une durée supérieure à 3 mois consécutifs, vous pouvez bénéficier l’AGEPI.

Si vous vous apprêtez à suivre une formation de plus de 40 heures, y compris à distance, vous pouvez également bénéficier de l’AGEPI.

Si vous êtes employé dans le cadre d’un emploi d’avenir, vous pouvez percevoir l’AGEPI.

 

 

Montant de l’AGEPI

Le montant de l’Aide à la Garde d’Enfants pour Parent Isolé est calculé selon des critères de temps de travail et du nombre d’enfant. Les montants mensuels de l’AGEPI sont échelonnés ainsi : 

 

Nombre d’enfants Durée du temps de travail ou de formation
Moins de 15h par semaine (ou 64h par mois) Entre 15 et 35h par semaine
1 170 € 400 €
2 195 € 460 €
3 enfants ou plus 220 € 520 €

Attention ! Si votre temps de travail ou de formation est supérieur à 15 heures durant une semaine, mais globalement inférieur à 64 heures par mois, c’est la durée globale du mois qui l’emporte, et vous percevez ainsi l’AGEPI pour une durée inférieure à 15 heures par semaine.

Exemple : vous êtes parent isolé, et vous avez la garde de 2 enfants de moins de 10 ans. Vous êtes en formation pendant 1 mois. Votre volume horaire est le suivant : 15h la première semaine, 20h la seconde, 20h la troisième, 5h la quatrième. Votre AGEPI pour ce mois s’élève donc à 195 €, établi ainsi : vos heures de formation sont inférieures à 64, et vous avez deux enfants de moins de 10 ans. Vous percevez une aide de 195 €.

 

 

Versement

L’allocation vous est versée par Pôle Emploi et ne peut être attribuée plus d’une fois sur une période de 12 mois. Vous la percevez à partir de la date où vous reprenez une activité, ou celle où vous entrez en formation.

 

 

Demande

Les démarches s’effectuent auprès de Pôle Emploi: vous devez remplir un formulaire et fournir des pièces justificatives. Vous n’avez naturellement pas de temps à perdre dans cette période cruciale de votre vie professionnelle. Pas de panique, on s’occupe de tout !

 

 

Aide au permis B (Pôle Emploi)

Vous pouvez percevoir l’aide au permis B dans le cadre de votre recherche d’emploi. Elle a pour but d’éliminer le facteur discriminant voire excluant à l’emploi qu’est de ne pas avoir le permis de conduire. Mes Allocs vous aide à la percevoir !

 

 

Conditions d’obtention

Vous pouvez bénéficier de l’aide au permis de conduire si vous êtes inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi :

  • En catégorie A (sans emploi), B (en activité réduite) ou D « formation » et « contrat de sécurisation professionnelle (CSP) »
  • En « contrats aidés »

Vous devez être majeur (âgé de plus de 18 ans).

Vous devez figurer sur la liste des demandeurs d’emploi depuis au moins 6 mois, et de manière continue, quelle que soit votre catégorie.

Vous pouvez obtenir des dérogations s’il vous a été promis une embauche en CDI, CDD ou contrat d’intérim d’au moins 3 mois.

Attention ! Il existe des conditions spécifiques à certains demandeurs. Si vous êtes inscrit en catégories A, B ou D « formation » ou « CSP », vous devez remplir une des conditions suivantes :

  • Vous percevez un minimum social (RSA, allocation aux adultes handicapés, allocation temporaire d’attente),
  • Vous êtes indemnisé par l’assurance chômage,
  • Vous percevez l’aide au retour à l’emploi (ARE) ou l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP) minimale, comprenez d’un montant inférieur ou égal à 29,06 €.

L’obstacle à l’embauche doit être constaté par votre conseiller Pôle emploi. Cet obstacle peut être lié au fait que la zone de recherche d’emploi n’est pas ou mal desservie par les transports en commun ou que l’emploi recherché nécessite de détenir le permis de conduire.

Vous ne pouvez pas bénéficier d’un autre dispositif d’aide au permis de la part d’un organisme public ou privé.

Vous ne pouvez percevoir l’aide au permis de conduire qu’une seule fois.

Si votre permis de conduire vous a été retiré et que vous devez repasser l’épreuve du code de la route, vous ne pouvez pas bénéficier de l’aide. Si toutefois vous devez repasser votre permis de conduire dans son intégralité, vous pouvez bénéficier de l’aide au permis B.

 

 

Montant de l’aide

Le montant maximal de l’aide au permis B s’élève à 1 200 €.

L’aide est directement versée par Pôle Emploi à votre auto-école, en 3 fois, par des mensualités de 400 €. Là encore, vous devez remplir un formulaire et présenter des justificatifs Heureusement, on se charge de tout !

 

 

 

L’aide au déménagement

aide mobilité Heureusement que l’aide au déménagement existe…

Il existe bien une aide au déménagement proposée par Pôle Emploi. Celle-ci s’inscrit dans le cadre d’une politique de frais dérogatoires, à savoir des frais annexes mais engrangés par votre recherche d’emploi ou votre reprise d’activité, qui peuvent vous être remboursés.

Pour bénéficier de l’aide au déménagement, vous devez prouver que votre déménagement est absolument nécessaire à la reprise de votre activité.  Vous devez également être demandeur d’emploi non indemnisé ou indemnisé pour un montant inférieur ou égal à celui de l’ARE minimale. Pôle Emploi est très exigeant sur ces critères-là, mais heureusement, nous vous ôtons le poids des démarches administratives ! 

Pôle Emploi prendra alors en charge une partie, voire la totalité des frais engrangés. La somme qui vous sera attribuée ne pourra dépasser 1 500 €.

Mes Allocs vous aide à obtenir l’aide au déménagement ! 

 

 

L’aide pour bachelier acceptant une mobilité géographique

Cette aide est spécifiquement destinée aux bacheliers acceptant une mobilité géographique suite à une proposition d’affiliation du rectorat concernant le premier cercle universitaire.

 

 

Conditions d’attribution

Vous pouvez percevoir cette aide si vous remplissez tous les critères suivants :

  • Vous n’avez obtenu aucune proposition d’admission sur un vœu formulé sur la plateforme dédiée Parcoursup, en phase principale comme en phase complémentaire
  • Vous avez alors saisi la commission académique d’accès à l’enseignement supérieur
  • Vous avez finalement accepté la mobilité géographique, suite à la proposition d’inscription du recteur dans un établissement d’une autre académie. La proposition d’inscription est transmise par le recteur au Crous de votre académie d’origine.

 

 

Montant et versement

Le paiement de l’aide est confié au CROUS d’accueil. Elle ne vous est versée qu’une seule fois, au début de votre première année universitaire. Elle s’élève à un montant de 500 €.

 

 

Demande

Vous êtes déjà énormément sollicité, vous quittez le cocon familial. Heureusement, Mes Allocs prend en charge toutes vos démarches ! 

 

 

Cumul

L’aide d’accompagnement à l’entrée dans l’enseignement supérieur est cumulable avec les aides étudiantes suivantes :

  • Bourse sur critères sociaux
  • Allocation annuelle
  • Aide ponctuelle (qui vient en aide à un étudiant qui rencontre de graves difficultés financières passagèrement)
  • Aide à la mobilité internationale
  • Aide au mérite

 

 

 

Aide à la mobilité internationale d’un étudiant

aides à la mobilité Vous êtes étudiant et vous souhaitez suivre une formation académique ou un stage à l’étranger dans le cadre de vos études ? Vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité internationale.

 

 

 

Conditions d’attribution

 Vous devez être boursier sur critère sociaux ou bénéficier d’une aide spécifique pour étudiant en difficulté, et que vous préparez un diplôme dans un établissement français sous contrat avec l’État.

 

 

Montant et versement de l’aide

L’aide vous est versée directement par votre établissement. Elle peut aller de deux à neuf mensualités. L’année 2018 / 2019, le montant d’une mensualité s’élevait à 400 €.

Votre établissement doit vous communiquer le montant de l’aide qui vous est attribué, et ce avant votre départ.

 

Demande

Vous devez transmettre un dossier au service des relations internationales de votre établissement, qui établit votre demande et votre projet d’échange académique ou de stage à l’étranger. Ne perdez pas de temps, vous en avez besoin pour préparer cette expérience unique. Nous prenons en charge vos demandes ici !

 

 

Cumul

Vous pouvez cumuler l’aide à la mobilité internationale avec une bourse au mérite, et parfois avec votre bourse Erasmus+. Plus d’informations ici.

 

 

 

Existe-t-il une aide à la mobilité de la CAF ?

Les aides à la mobilité ont pour but d’aider ceux qui cherchent ou reprennent une activité. Elle est donc spécifique aux personnes confrontées à ces situations. Ces personnes relèvent naturellement du Pôle Emploi. La Caisse d’Allocations Familiales (CAF), elle, s’oriente sur les aides aux foyers, et qui accompagnent les conditions de vies des personnes. 

Les Points Clés

  • Quelles sont les Aides à la Mobilité ?

    Depuis le 20 janvier 2014, Pôle Emploi propose une aide à la mobilité « globale » : si vous êtes en recherche d’emploi, ou que vous reprenez une activité à plus de 60 km de votre domicile, vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité.

  • Quelles sont les conditions liées à l'Aide à la Mobilité ?

    Vos revenus doivent être modestes. L’aide à la mobilité vise à couvrir la totalité ou une partie des frais que vous engagez lors de votre déplacement. Faites la simulation gratuite directement sur le site de Mes Allocs pour connaître tous vos droits d'éligibilités.

  • Comment faire une simulation d'Aide à la Mobilité ?

    Le plus simple pour savoir si vous êtes éligible à l'Aide à la Mobilité de vos revenus et de votre situation, est de faire la simulation gratuite de Mes Allocs.

Testez votre éligibilité Simulation gratuite