APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Tout savoir sur la retraite !

Article rédigé par Flavien Fritz le 14 mai 2024 - 10 minutes de lecture

La retraite est la période de la vie d’un travailleur où, après s’être retiré de la vie active, il continue de toucher régulièrement une somme d’argent à titre de pension.

Simulez votre retraite en 2 min.
Simulation gratuite

La retraite en France

Le fonctionnement de la retraite en France

Le système de retraite est bâti sur trois niveaux :

  • Tout d’abord, il y a la retraite de base obligatoire. Celle-ci repose sur un mécanisme de solidarité intergénérationnelle.
  • Ensuite, il y a la retraite complémentaire. Celle-ci est aussi obligatoire. Elle repose également sur un mécanisme de répartition. 
  • Enfin, il y a la retraite supplémentaire. Elle se constitue sur la base des cotisations volontaires versées sur les plans d’épargne salariale ou les dispositifs d’épargne individuelle.

En France, le système repose sur le principe de répartition et de solidarité entre les générations.

Les cotisations des actifs actuels paient les pensions des retraités actuels.

Lorsque l’actif deviendra à son tour retraité, sa pension est financée par les cotisations des actifs nouveaux.

La plupart des actifs cotisent à la fois à un régime de base, mais également à un régime complémentaire ou additionnel, sur tout ou une partie de leurs revenus.

Certaines professions ne relèvent que d’un seul régime qui regroupe la base et la complémentaire.

Tout au long de votre vie professionnelle, notamment si vous changez de métier, de statut, vous pouvez être affilié successivement à différentes caisses de retraite.

Les chiffres de la retraite en France

L’ensemble des dépenses de retraites reversées représente 332 milliards d’euros en France. Celles-ci ont été versés aux plus de 17 millions de retraités. Ce chiffre représente un peu plus de 14% du PIB en 2022.

Aujourd’hui, la retraite en France est gérée par des organismes. Cela est souvent fait selon des statuts professionnels (salarié du privé, travailleurs indépendants, fonction publique…).

On en compte au total 42. Ils sont appelés régimes de retraite, avec des règles de calcul des cotisations et des pensions souvent bien différentes.

Quelles sont les conditions pour percevoir la retraite ?

Lorsque vous avez atteint l’âge légal de départ, il vous est possible de bénéficier d’une retraite du régime général de la Sécurité sociale. Pour cela, il faut avoir validé au moins 1 trimestre en tant que salarié.

Le départ à la retraite permet de percevoir une pension de retraite. Cette pension est la pension dite de base. Elle est versée par l’Assurance retraite de la Sécurité sociale.

Dans certaines conditions spécifiques, il est également possible d’obtenir une pension complémentaire.

Les âges de départ à la retraite

L’âge légal à partir duquel vous avez le droit de prendre votre retraite est fixé à 62 ans en France.

Vous pouvez partir à la retraite avant cet âge, sous certaines conditions.

En effet, cela est possible si vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes :

  • si vous avez effectué une carrière longue (dans ce cas, le départ est possible dès 55 ans).
  • vous êtes handicapé(e)
  • vous êtes atteint d’une incapacité permanente d’origine professionnelle reconnue par l’Assurance maladie (retraite anticipée pour pénibilité)

À partir de 64 ans, vous pouvez demander à partir à la retraite quand vous le souhaitez.

La date de votre départ doit être fixée au 1er jour du mois que vous choisissez.

Si vous souhaitez prendre votre retraite dès que vous atteignez 64 ans, vous pouvez partir à l’une de ces dates :

  • soit le 1er jour du mois qui suit le mois au cours duquel vous avez 64 ans
  • soit dès le jour de votre anniversaire si vous êtes né le 1er jour d’un mois.

Par exemple si vous êtes né le 21 Août 1960, vous aurez 64 ans le 21 Août 2024. Il vous sera alors possible de demander votre retraite, si vous le souhaitez, à partir du 1er novembre 2024.

Si vous êtes né né le 1er Septembre 1960, vous pourrez partir dès le 1er Septembre 2024.

La décote

Si vous n’avez pas le nombre de trimestres exigé, vous pouvez tout de même percevoir une retraite à taux plein si vous partez à l’âge de 67 ans.

Si vous partez en retraite en remplissant cette condition de trimestres ou cette condition d’âge, votre pension de retraite est égale à 50 % de votre salaire annuel brut moyen.

Cependant, si lorsque vous partez en retraite avant 67 ans en ayant pas le nombre de trimestres exigé, le taux de 50 % est réduit de 1,25 % par trimestre manquant.

Ainsi le taux de 50 % est réduit de 0,625 (50 x 1,25 %) par trimestre manquant.

Pour pouvoir déterminer le nombre de trimestres manquants, votre caisse de retraite compare le nombre de trimestres manquants entre la date de votre départ en retraite et vos 67 ans.

Ensuite, elle compare également le nombre de trimestres exigé pour une retraite à taux plein, d’autre part.

Le nombre de trimestres obtenu est arrondi au chiffre supérieur.

Le nombre de trimestres manquants retenu est donc le plus avantageux pour vous.

Quel est le montant maximal de la retraite ?

Le montant de la pension de base versée par le régime général de la Sécurité sociale ne peut pas dépasser 50 % du plafond de la Sécurité sociale applicable l’année du départ à la retraite.

Ainsi, en cas de départ à la retraite en 2024, votre retraite de base ne pourra pas dépasser 1 932 euros par mois.

Sachez qu’il existe un minimum vieillesse pour celles et ceux qui n’ont pas suffisamment cotisé aux régimes de retraite.

Simulez votre retraite en 2 min.
Simulation gratuite

Quelle différence entre “retraite de base” et “retraite complémentaire” ?

Retraite de base

Pour calculer la retraite de base, les caisses de retraite se basent sur le Salaire annuel moyen (SAM). Ce SAM est une référence basée sur le salaire perçu au cours des 25 meilleures années de votre carrière.

Un(e) salarié(e) qui remplit les conditions d’âge et de nombre de trimestres cotisés requis se verra appliquer un taux “plein” équivalant à 50 % du salaire annuel moyen.

Dans le cas contraire (si par exemple le nombre de trimestres cotisés n’est pas suffisant), le montant de la pension sera affecté par :

  • un coefficient de proratisation s’il manque des trimestres dans le régime général pour avoir une retraite complète ;
  • une décote : s’il manque des trimestres tous régimes confondus, pour avoir une retraite à taux plein ;
  • une surcote : si le nombre de trimestres acquis est suffisant, mais que la personne a continué à travailler.

Dans la majorité des cas, la retraite de base est versée par la CNAV.

 

Retraite complémentaire

La plupart des régimes de retraite complémentaire fonctionnent “par points”. Cela signifie qu’en contrepartie des cotisations prélevées sur salaire, le salarié obtient des points.

Ces points auront ensuite une valeur d’achat. Cela va servir de coefficient de conversion pour le calcul de la rente.

Pour calculer le montant de votre retraite complémentaire, il suffit de multiplier le nombre de points acquis par la valeur unitaire du point à la fin de votre carrière professionnelle.

La retraite complémentaire est généralement versée par l’Agirc-Arrco.

Cet organisme qui est chargé de la gestion de la retraite complémentaire des salariés du secteur privé.

Les démarches à effectuer pour demander la retraite

Demander votre retraite

En tant que salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale et à l’Agirc-Arrco.

L’ Assurance retraite de la Sécurité sociale est votre retraite de base et l’Agirc-Arrco est votre retraite complémentaire.

Vous pouvez faire une demande de retraite en ligne sur le site « Inforetraite ».

Votre demande est automatiquement transmise à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale et à l’Agirc-Arrco.

Comment avoir accès à votre dossier retraite ?

Afin de préparer votre départ en retraite, connectez-vous sur votre espace personnel sur le site de la CNAV, de votre caisse de retraite complémentaire, ou même d’Ameli, à l’aide de vos identifiants.

Vous serez en mesure d’accéder à l’ensemble des informations vous concernant.

Si vous souhaitez partir à la retraite, vous devez faire votre demande en ligne.

Cette demande sera automatiquement transmise à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale et à l’Agicc-Arcco.

Vous devez également prévenir votre employeur ou Pôle emploi de votre départ.

Quelles sont les aides disponibles à la retraite ?

Les Aides au Logement

APL et ALS

L’APL (Aide Personnalisée au Logement) ainsi que  l’ALS (Allocation de Logement Sociale) ont pour objectif de réduire les dépenses liées à un logement.

Les personnes âgées qui vivent à leur domicile ou bien en établissement peuvent donc en faire la demande s’ils respectent les conditions d’attribution.

L’APL est versée uniquement pour un logement conventionné.

S’il n’est pas conventionné pour l’APL, il vous sera possible de percevoir l’ALS.

La demande des aides au logement se fait auprès de la CAF (ou de la MSA, si vous relevez de ce régime).

ASH

L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement) quant à elle, peut vous être accordée si vous habitez en Résidence-Autonomie, en EHPAD ou en USLD qui ont la place et le personnel habilités.

Cette aide est versée par le Conseil Départemental.

Pour pouvoir en bénéficier, il vous faudra formuler votre demande auprès du CCAS de la ville ou commune dont vous dépendez et dans laquelle vous résidez.

Conditions à respecter pour en bénéficier

  • Avoir plus de 65 ans (ou plus de 60 ans si l’on est reconnu inapte au travail),
  • Résider en France, être en situation stable régulière pour les étrangers,
  • Avoir des ressources inférieures au montant des frais d’hébergement.

L’APA : L’Allocation Personnalisée d’Autonomie

Pour être éligible à cette prise en charge, il faut :

  • être âgé de 60 ans, 65 ans ou plus,
  • résider en France de façon stable et régulière,
  • être en perte d’autonomie : c’est-à-dire avoir un degré de perte d’autonomie évaluée comme relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4 par une équipe de professionnels du conseil départemental.

Le montant de l’APA se calcule de la façon suivante : il vous est attribué un Groupe iso-ressources (Gir), et en fonction de celui-ci, vous pouvez bénéficier d’un certain montant forfaitaire.

On retire ensuite à ce montant une participation financière qui varie selon vos ressources (plus elles sont importantes, plus le montant retiré est élevé). 

La réforme en discussion

En 2019, le gouvernement Macron a lancé une nouvelle réforme des retraites. En effet, plusieurs points ont été abordés.

Le premier point abordé a été un système universel qui serait mis en place. Celui-ci fusionnerait les 42 régimes existants actuellement.

Ensuite, le second point serait un taux de cotisation identique qui serait appliqué pour tous les actifs.

La volonté du gouvernement serait aussi d’instaurer un âge pivot de 64 ans, calqué sur le système de bonus / malus des assurances.

La pension aura un montant minimum de 1 000 € par mois (pour une carrière complète).

Cette réforme vise également à amener certains droits familiaux. En effet, celle-ci permettrait une majoration de 5% par enfant et 2% supplémentaire à partir du 3e enfant.

Le système de réversion des pensions serait généralisé, à hauteur de 70 % de la fraction de pension.

Simulez votre retraite en 2 min.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Flavien Fritz
Flavien est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé en droit privé. Diplômé de l'Institut Catholique de Vendée, il rejoint Mes Allocs après une première expérience entrepreneuriale.


Consultez nos autres guides récents
Combien de temps un notaire peut garder l’argent d’une succession ?
Retraite
Calcul des droits de succession
Retraite
Pourquoi choisir un avocat en droit des successions ?
Retraite
Droits de succession : comment sont-ils calculés ?
Retraite
Renonciation à une succession : procédure et conséquences
Retraite
Est-ce que le Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) est renouvelable ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelle est la différence entre l'AIJ et le CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelles différences entre Contrat Engagement Jeune et Garantie Jeune ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quels sont les ateliers proposés dans le cadre du CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
assurance auto
Tout savoir sur l'assurance santé en 2024
assurance santé
Estimez le montant de votre pension de retraiteCalculer ma retraite