APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

L’ age de la retraite en France

Article rédigé par Flavien Fritz le 29 avril 2022 - 8 minutes de lecture

A partir d’un certain âge, il est possible de se retirer de la vie active. Après cela, la personne, à la retraite, continue de toucher régulièrement une somme d’argent à titre de pension. L’âge de départ à la retraite varie selon certaines conditions. 

MesAllocs vous détaille tout juste ici concernant l’âge de départ à la retraite.


Les conditions d’obtention de la retraite

Lorsque vous avez atteint l’âge légal de départ, il vous est possible de bénéficier d’une retraite du régime général de la Sécurité sociale.

Pour cela, il est nécessaire de valider au moins 1 trimestre en tant que salarié.

Le départ à la retraite permet de percevoir une pension de retraite. Cette pension est la pension dite de base. Elle est versée par l’Assurance retraite de la Sécurité sociale.

Prendre sa retraite avant 62 ans

Dans certaines situations bien spécifiques, il est possible de prendre sa retraite avant 62 ans. C’est ce que l’on appelle la retraite anticipée. Il existe des régimes spéciaux pour cela

Il y a plusieurs cas dans laquelle cette retraite anticipée est possible : 

  • la retraite anticipée pour carrière longue ;
  • la retraite anticipée pour les assurés handicapés ;
  • le compte professionnel de prévention ;
  • la retraite pour incapacité permanente ;
  • la retraite progressive ;
  • l’allocation des travailleurs de l’amiante.

Simulez toutes vos Aides en 2 min.
Simulation gratuite

La retraite anticipée pour carrière longue

Pour partir à la retraite avant 60 ans, il est impératif de réunir au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 16e anniversaire.

Pour partir à la retraite à partir de 60 ans, vous devez réunir au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20e anniversaire.

Il est également nécessaire de réunir un nombre minimum de trimestres cotisés, tous régimes confondus.

Ce sont des périodes pour lesquelles vous avez cotisé à un régime de retraite français.

Les périodes à l’étranger peuvent être retenues lorsqu’un accord international s’applique.

La retraite anticipée pour les travailleurs handicapés

Vous pouvez obtenir une retraite à taux plein dès 55 ans seulement lorsque vous remplissez trois conditions.

Tout d’abord, cela est possible si vous avez exercé une activité en étant atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 50%. Pour les périodes avant le 31 Décembre 2015, il faut que vous ayez été reconnu comme travailleur handicapé.

Ensuite, vous devez justifier d’une certaine durée d’assurance avec handicap. Cela est nécessaire peu importe le régime de retraite. 

Enfin, vous devez justifier d’une certaine durée d’assurance cotisée avec handicap, tous régimes de retraite confondus.

La retraite anticipée pour incapacité permanente

Pour bénéficier d’une retraite pour incapacité permanente ou pénibilité, vous devez justifier d’une incapacité permanente.

Celle-ci doit résulter d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail avec un certain taux.

La retraite progressive

Vous pouvez faire le choix d’aménager votre fin de carrière avec une retraite progressive.

Ce dispositif va vous permetrre, à partir de 60 ans, de percevoir une partie de votre retraite tout en exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel.

Il est possible de bénéficier d’une retraite progressive si vous avez au moins 60 ans. Il faut également que vous réunissiez au moins 150 trimestres dans tous vos régimes de retraite de base. 

Pour obtenir cette retraite progressive, vous devez exercer une ou plusieurs activités à temps partiel.

La somme de vos activités à temps partiel doit être comprise entre 40 % et 80 % de la durée légale ou conventionnelle du travail applicable dans votre entreprise ou vos entreprises, ou dans votre profession.

La durée légale du travail doit être exprimée en heures réparties sur la semaine ou le mois.

Les avantages de la retraite progressive

Il est possible de continuer de cotiser pour votre retraite tant que vous exercez une activité à temps partiel.

Au moment où vous demanderez votre retraite définitive, son montant sera alors recalculé en tenant compte de ces cotisations.

Avec l’accord de votre employeur, vous pouvez aussi cotiser pour la retraite sur la base du salaire à temps plein pour votre activité à temps partiel.

La disparition de votre retraite progressive

Votre retraite progressive peut vous être supprimée :

  • si vous cessez toute activité à temps partiel et que vous demandez votre retraite définitive ;
  • lorsque vous exercez une activité à temps complet ;
  • si vous modifiez votre temps de travail sans respecter les limites de durée minimum et maximum de temps partiel (entre 40 % et 80 % de la durée légale).

L’Allocation des Travailleurs d’Amiante 

Vous pouvez prétendre, sous certaines conditions, au bénéfice de l’allocation de cessation anticipée des travailleurs de l’amiante (ATA).

Pour cela, il faut pouvoir établir que vous avez été exposé à l’amiante lors de votre activité professionnelle. 

Les conditions pour obtenir l’Allocation des Travailleurs de l’Amiante

Pour toutes les personnes reconnues atteintes d’une maladie provoquée par l’amiante, il faut être âgé d’au moins 50 ans.

Pour les autres salariés qui n’ont pas encore atteint l’âge de 50 ans, il faut réunir les conditions suivantes, qui doivent se cumuler .

Il faut pour cela avoir travaillé dans certains établissements, ports, chantiers, précisément identifiés par une série d’arrêtés. Il est également possible d’avoir exercé un métier fixé par arrêté ministériel, pour les salariés des établissements de construction et réparation navales.

L’autre condition à cumuler est d’avoir atteint un âge, au moins égal à 50 ans, déterminé en fonction de la durée de travail effectuée dans ces établissements. 

Cependant, dans tous les cas, il faut :

  • avoir cessé toute activité professionnelle
  • avoir renoncé au bénéfice de tout revenu de remplacement.

Simulez toutes vos Aides en 2 min.
Simulation gratuite

Le départ à la retraite entre 62 et 65 ans

Lorsque les conditions ne sont pas réunies

L’âge légal de départ à la retraite en France est de 62 ans.

Si vous ne réunissez pas les conditions pour bénéficier du taux maximum, vous pouvez continuer à travailler jusqu’à ce que vous réunissiez les conditions pour bénéficier du taux maximum.  Vous pouvez également continuer à  travailler jusqu’à avoir atteint l’âge du taux maximum automatique (67 ans si vous êtes né en 1955 ou après). 

Vous pouvez également faire le choix de partir à la retraite avec une réduction définitive.

La décôte

Lorsque vous partez en retraite avant 67 ans et que vous n’avez pas le nombre de trimestres exigé, le taux de 50 % est réduit de 1,25 % par trimestre manquant.

Ainsi le taux de 50 % est réduit de 0,625 (50 x 1,25 %) par trimestre manquant.

Pour pouvoir déterminer le nombre de trimestres manquants, votre caisse de retraite compare le nombre de trimestres manquants entre la date de votre départ en retraite et vos 67 ans.

Ensuite, elle compare également le nombre de trimestres exigé pour une retraite à taux plein, d’autre part.

Le nombre de trimestres obtenu est arrondi au chiffre supérieur.

Le nombre de trimestres manquants retenu est donc le plus avantageux pour vous.

Lorsque les conditions sont réunies

Si vous réunissez les conditions nécessaires pour bénéficier du taux maximum, vous pouvez :

  • partir à la retraite au taux maximum ;
  • ou continuer à travailler. 

Si vous faites le choix de continuer à travailler, une surcote sera alors appliquée au montant de la retraite.

Si vous ne réunissez pas les conditions d’obtention d’une retraite au taux plein automatique, une réduction définitive s’applique sur le montant de votre retraite. 

La retraite entre 65 et 67 ans

A partir d’un certain âge, la retraite est calculée au taux maximum. Cela se fait quel que soit votre nombre de trimestres.

Cet âge varie entre 65 à 67 ans. Cela dépend de votre année de naissance et de votre situation. 

La retraite complémentaire

La retraite complémentaire se calcule en points.

En fonction des cotisations versées, un certain nombre de points sont acquis.

La valeur du point varie suivant sa nature, mais aussi selon sa date d’acquisition.

Lors de la demande de la retraite, le nombre de points obtenu est multiplié par la valeur du point.

La retraite complémentaire est versée entièrement dans le cas où le retraité a obtenu sa retraite de base au taux maximum de 50 % (aussi appelé “taux plein”). 

Cette retraite complémentaire est réduite dans le cas où la retraite de base a été obtenue à taux minoré.


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Flavien Fritz
Flavien est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé en droit privé. Diplômé de l'Institut Catholique de Vendée, il rejoint Mes Allocs après une première expérience entrepreneuriale.



Consultez nos autres guides récents
La retraite complémentaire Agirc-Arrco
Retraite
La pension de réversion des régimes de retraite
Retraite
La retraite pour la fonction publique
Retraite
Qu'est-ce que la retraite progressive ?
Retraite
La retraite pour les agents de la SNCF
Retraite
Comment fonctionne la retraite par points ?
Retraite
Pole Emploi : actualisation octobre 2022
actualisation pole emploi date
Pole emploi : actualisation novembre 2022
actualisation pole emploi date
Pole Emploi : actualisation décembre 2022
actualisation pole emploi date

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passez plus à côté de vos aides. Simuler mes aides