Aides au déménagement : économisez jusqu’à 5 000 € !

aides au déménagementUn déménagement peut s’avérer coûteux. Heureusement, de nombreuses aides existent !

Vous vous apprêtez à déménager ? Peu surprenant, car le déménagement fait partie du quotidien des français. En effet, près de 10% des foyers français déménagent chaque année ! C’est sans doute pour cela que de nombreux dispositifs d’aides à la mobilité ont été créés pour vous aider dans vos frais de déménagement, qui grimpent rapidement ! Petit tour d’horizon.

 Notez que les aides à la mobilité peuvent également vous aider dans le financement du permis de conduire.


L’aide au déménagement de la CAF

Si vous avez au moins 3 enfants à votre charge, et que vous vous apprêtez à déménager pour un logement plus grand, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) peut vous aider à réduire le coût de votre déménagement : c’est la prime de déménagement.

 

 

Pouvez-vous bénéficier de l’aide au déménagement de la CAF ?

Vous pouvez bénéficier de la prime de déménagement de la CAF si vous avez une famille nombreuse. Cela signifie que vous devez avoir au minimum 3 enfants vivants ou à naître.

Le nouveau logement doit également remplir les conditions d’éligibilité à l’aide personnalisée au logement (APL) ou à l’allocation de logement familiale (ALF). Vous devez également déménager pour un logement plus grand que le logement que vous occupiez jusqu’à présent.

Il n’y a pas de conditions de ressources particulières, si ce n’est celles qui s’appliquent pour l’attribution de l’APL ou de l’ALF, comme il est nécessaire que vous perceviez l‘une de ces deux aides pour être éligible à la prime de déménagement.

Attention : les limites temporelles du déménagement sont strictes. En effet, ce dernier doit impérativement avoir lieu entre le premier jour civil du quatrième mois de grossesse et avant les 2 ans de l’enfant.

 

 

Quel est le montant de l’aide au déménagement de la CAF ?

L’aide de la CAF s’élève au montant précis des dépenses que vous engagez pour le déménagement en question. Attention tout de même, ce montant ne peut dépasser certains plafonds, qui varient selon le nombre d’enfants à votre charge : 

Montants maximaux de la prime de déménagement :

Nombre d’enfants Montant maximum
3 enfants 991,58 €
4 enfants 1 047,22 €
Pour chaque enfant supplémentaire 82,63 € 


Attention
: si vous avez déjà perçu d’une aide au déménagement, vous devez l’indiquer à votre CAF. Le montant de la prime de déménagement viendra compléter cette aide, si celle-ci est inférieure au montant de vos dépenses, jusqu’à couvrir toutes vos dépenses, ou atteindre le plafond qui vous concerne.

Exemple : vous avez 4 enfants à charge, et vous avez déjà perçu une aide au déménagement de 500 €. Vos frais sont de 1 200 €. La CAF vous verse alors 547,22 €, calculé ainsi : 1 047,22 € – 500 € = 547,22 €.

 

 

Comment demander l’aide au déménagement de la CAF ?

Pour demander l’aide au déménagement de la CAF, vous devez constituer un dossier auprès de votre CAF, que vous devez envoyer au plus tard 6 mois après votre déménagement effectif.

Votre dossier doit être constitué d’un formulaire ainsi que des pièces justificatives qui sont exigées. Ne vous inquiétez pas, Mes Allocs se charge de toutes les démarches à votre place !

 

 

L’aide à la mobilité Pôle Emploi (ancienne aide au déménagement Pôle Emploi)

Jusqu’en 2014, Pôle Emploi proposait une aide au déménagement. Cependant, depuis 2014, c’est l’aide à la mobilité qui a pris la relève. Le nouveau système mis en place pour remplacer la prime de déménagement par Pôle Emploi est totalement différent. En effet, il consiste à indemniser les déplacements, et non plus le déménagement et l’installation sur le nouveau lieu de travail. L’aide à la mobilité de Pôle Emploi est donc calculée en fonction du nombre de kilomètres entre votre domicile et votre lieu de travail.

 

 

Pouvez-vous bénéficier de l’aide à la mobilité ?

aide au déménagement Attention, les conditions à remplir sont nombreuses pour l’aide Pôle Emploi !

Depuis 2014, Pôle Emploi vous aide avec l’aide à la mobilité si vous vous trouvez dans l’une de ces situations :

  • Vous percevez des revenus modestes tout en étant en recherche ou reprise d’emploi, sans bénéficier d’une allocation chômage telle que l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE), ou vous êtes allocataire du RSA socle.
  • Vous percevez une allocation chômage et son montant n’excède pas la valeur minimale de l’ARE, soit par jour 29,06 € net en 2019 ;
  • Vous ne figurez plus dans la liste des chercheurs d’emplois, car vous êtes en passe de reprendre une activité professionnelle dans un secteur d’avenir. Vous êtes également dans cette catégorie si vous venez de monter votre propre entreprise.

Attention : votre situation est évaluée à la date de réception par la CAF de votre demande.

L’aide à la mobilité couvrant une partie de vos déplacements en rapport avec votre activité professionnelle, il existe également des conditions d’activité pour bénéficier de cette aide :

  • L’activité que vous recherchez ou que vous avez nouvellement reprise est un CDI, un CTT, un CDD ou un contrat à temps partiel d’au moins trois mois successifs.
  • Le lieu de cette activité est à au moins 60 kilomètres ou deux heures de trajet aller-retour de votre résidence principale. Si vous habitez dans les DOM, cette distance minimale est de 20 kilomètres aller et retour. 

 

 

Comment se calcule le montant d’aide à la mobilité ?

Le montant d’aide à la mobilité varie selon la nature des frais que vous engagez. On les distingue en trois grandes catégories :

  • Les frais de déplacements, pris en charge à hauteur de 0,20 € par kilomètre parcouru. Vous pouvez bénéficier de bons de transports SNCF si vous vous déplacer pour rechercher du travail ou si vous participez à un concours public.
  • Les frais de restauration, pris en charge à hauteur de 6 € par jour.
  • Les frais d’hébergement, plafonnés à 30 € la nuitée.

Attention : tous types de charges confondus, vous ne pouvez percevoir plus de 5 000 € d’aide à la mobilité par an.

 

 

Comment demander l’aide à la mobilité ?

Pour demander l’aide à la mobilité, vous devez remplir un formulaire et y joindre les pièces justificatives exigées, afin de monter un dossier à envoyer au Pôle Emploi. Bonne nouvelle : Mes Allocs se charge de tout à votre place !

 

 

 

L’aide Mobili-Pass (anciennement 1% logement)

L’organisme Action Logement Service peut vous aider financièrement dans votre déménagement, si vous êtes salarié et que vous devez déménager pour des raisons professionnelles, comme par exemple si vous obtenez une mutation.

 

Conditions pour bénéficier de l’aide Mobili-Pass  

Conditions liées à votre situation personnelle

Pour bénéficier de l’aide Mobili-Pass, vous devez être salariés d’une entreprise privée non agricole employant au moins 10 employés. Vous pouvez alors y prétendre lorsque vous devez déménager suite à une embauche, une mutation ou un envoi en formation dans le cadre d’un programme d’optimisation de l’emploi.

Toutes ces raisons sont de nature professionnelle, et vous amènent à changer de résidence principale ou à louer une résidence secondaire. Vous devez alors devenir locataire dans la limite de trois mois avant ou six mois après l’effectivité de la raison professionnelle citée.

Un expert en mobilité doit vous accompagner dans la recherche de résidence locative, et cet accompagnement doit déboucher sur la signature d’un contrat de location immobilière conforme à la loi Alur.

Attention : vous ne pouvez bénéficier de cette aide qu’une seule fois tous les deux ans. Une exception est faite en cas de changement d’adresse de l’entreprise.

 

Conditions liées à votre logement 

aide au déménagement Si votre nouvel emploi est loin de votre domicile, vous pouvez bénéficier de l’aide Mobili-Pass.

Pour bénéficier de l’aide Mobili-Pass, votre nouvelle résidence doit remplir les conditions suivantes :

  • Votre nouveau logement se situe sur le territoire français (métropole et outre-mer) ;
  • Il se trouve à au moins 70 kilomètres de votre ancien logement ;
  • Le trajet entre votre ancien lieu de résidence et le nouveau lieu de travail doit durer au minimum 1h15, quelque soit votre ;
  • Votre nouveau logement doit être un logement à proprement parler et non un bateau-logement (péniches) ou une habitation légère de loisir de type camping-car.

Si vous optez pour un logement en colocation, l’aide ne couvre que la quote-part qui vous est allouée. Vous devez justifier toutes les dépenses pour lesquelles vous demandez une assistance.

 

Conditions de revenus : les plafonds à respecter

Pour bénéficier de l’aide Mobili-Pass,, le salarié doit disposer d’un revenu fiscal de référence inférieur au Plafond Locatif Intermédiaire (PLI) dont voici les montants classés par zone :

Configuration du ménage Zone A Zone A bis Zone B1 Zone B2 + zone C Zone DROM
1 personne seule 37 126 € 37 126 € 30 260 € 27 234 € 27 499 €
2 personnes + 0 à charge 55 486 € 55 486 € 40 410 € 36 368 € 36 724 €
3 personnes + 0 à charge

ou 1 personne + 1 à charge

73 737 € 66 699 € 48 596 € 43 737 € 44 164 €
4 personnes + 0 à charge

ou 1 personne + 2 à charge

86 843 € 79 893 € 58 666 € 52 800 € 53 315 €
5 personnes + 0 à charge

ou 1 personne + 3 à charge

103 326 € 94 579 € 69 014 € 62 113 € 62 718 €
6 personnes + 0 à charge

ou 1 personne + 4 à charge

116 268 € 106 431 € 77 778 € 70 000 € 70 683 €
Par personne supplémentaire + 12 924 € + 11 839 € + 8 677 € + 7 808 € + 7 887 €

 

 

Comment faire votre demande d’aide Mobili-Pass ?

Pour demander l’aide Mobili-Pass, vous devez remplir un formulaire et y joindre les pièces justificatives demandées afin de constituer votre dossier. Celui-ci ne devra pas être déposé plus tard que les 6 mois suivant votre déménagement. Mes Allocs vous ôte ce fardeau administratif !

 

 

Comment calculer votre montant d’aide Mobili-Pass ?

L’aide Mobili-Pass prend en charge de nombreux frais de nature diverse et variée (sur présentation de factures), par exemple :

  • Les frais engagés pour la prestation de l’expert de la mobilité
  • La location de votre nouvelle habitation si vous avez encore une double résidence. Cette prise en charge par un prêt ne dure pas plus de quatre mois.
  • Les dépenses liées à la vente ou à la mise en location de votre ancien logement, ou encore au remboursement d’éventuels prêts contractés.
  • Les dépenses liées à la recherche et à la location de votre nouveau logement.

L’aide Mobili-Pass est toutefois plafonnée selon la zone (qui détermine la tension du marché du logement) où se trouve votre nouvelle habitation.

Voici le montant de l’aide Mobili-Pass 2019 :

Zone de votre nouveau logement Montant de l’aide
Plafond prêt + subvention Subvention Prêt
Zones A, A Bis, B1 3500 € 2200 € Prêt à 1% sur 36 mois maximum
Zones B2, C, DROM 3000 € 1900 €

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Comprendre le surendettement en quelques minutes
Commission de surendettement : Comment cela fonctionne ?
Tout savoir sur la Complémentaire santé solidaire!
Dossier de surendettement : démarches et conditions
Comment faire la demande de bourse lycée ?
Demande de bourse collège : conditions et démarches
Comment renouveler la carte famille nombreuse ?
Quel comparateur mutuelle santé choisir en 2020 ?
Comment obtenir les coupons sport ?

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Tout savoir sur les bourses étudiantes !
Tout savoir sur les aides liées à la santé !
Tout savoir sur l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite