APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
RSA

Fraude RSA : quels sont les risques encourus ?

Article rédigé par Jonathan le 6 mai 2024 - 8 minutes de lecture

Le RSA est une aide qui vient compléter votre salaire. Vous pouvez aussi en bénéficier si ne percevez aucun revenu. Dans cet article, nous allons voir ensemble les différentes conséquences pour la fraude au RSA.

Un budget à réduire ?
Contactez gratuitement un conseiller pour réduire vos factures d’électricité / gaz / Internet / assurances.

01 86 26 77 05

Horaires : 8h - 19h30 (lun - ven) et 9h30 - 18h30 (sam). Service partenaire Selectra.

Qu’est-ce que le RSA ?

Définition

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) est une prestation financière qui est versée par la Caisse nationale des Allocations Familiales. Elle permet aux personnes ayant un faible revenu ou n’ayant pas de revenu de bénéficier d’un complément qui lui garantira un revenu minimal pour vivre.

L’organisme qui gère cette aide et le conseil départemental. Le RSA est versé par les différentes caisses, la CAF ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA). En contrepartie de cette somme perçue par les allocataires, ils ont une obligation de chercher une activité professionnelle. Pour en bénéficier, vous devez donc faire la demande de RSA auprès de votre CAF.

Cette activité professionnelle peut correspondre à la recherche d’un emploi, à une formation ou un stage. Le RSA, dans le cadre des politiques sociales en France s’inscrit dans les aides solidaires.

Le RSA a quelque peu évolué. En effet, depuis le , le RSA activité et la prime pour l’emploi ont été remplacés par la prime d’activité. Le RSA n’étant pas parvenu à réduire la pauvreté, ce nouveau dispositif est né. Ce qu’il reste du RSA, c’est le “RSA socle” qui était la deuxième composante du RSA jusqu’en 2016. 

Conditions d’attribution

Comme pour toutes les aides sociales de la CAF, pour bénéficier du RSA, il faut répondre à certaines conditions.  Premièrement, les bénéficiaires du RSA doivent être âgés de plus de 25 ans. Une dérogation peut être faite si vous êtes enceinte ou que vous avez un enfant à charge.

Si vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez aussi en bénéficier. Seulement il faut que sur les trois dernières années, vous ayez exercé une activité à plein temps sur deux ans minimums. Cette spécificité est nommée le RSA Jeune.

Au-delà de ces spécialités, voici les conditions d’attribution :

  • Vous habitez en France de façon stable, plus de 6 mois par an
  • Vous devez être de nationalité française, citoyen de l’Espace Économique Européen (EEE), suisse tout en vous justifiant d’un droit de séjour, ou enfin vous êtes ressortissant d’un autre pays et vous résidez en France depuis 5 ans 
  • Les ressources mensuelles moyennes de votre foyer pendant les 3 mois qui précèdent votre demande ne doivent pas dépasser un certain seuil (voir le montant plus bas).
  • Vous devez avoir fait valoir vos droits concernant toute autre prestation sociale (comme l’allocation chômage, la retraite) à laquelle vous pouvez prétendre. Autrement dit, vous ne pouvez percevoir le RSA que si vous n’avez pas ou plus le droit à une autre aide, par exemple à la fin de votre période d’indemnisation de chômage.

 

 

Montant du RSA

Le montant du RSA est variable d’une personne à une autre. Il est calculé selon vos ressources. Dans les faits, le RSA est en réalité la différence entre le montant maximum du RSA et vos revenus moyens des 3 derniers mois précédant votre demande, incluant les prestations familiales. Attention, certaines prestations familiales ne sont pas prises en compte dans le calcul.

L’aide ne sera pas perçue si elles se révèle être inférieure à 6­ € par mois. Dans le détail, voici le montant forfaitaire du RSA selon les situations :

Nombre d'enfants ou de personnes à charge Personne seule
0 635,71 €
1 953,57 €
2 1144,28 €
Par enfant ou personne en plus 254,28 €

Nombre d'enfants ou de personnes à charge Montant avant déduction du forfait logement
0 953,57 €
1 1144,28 €
2 1334,99 €
Par enfant ou personne en plus 254,28 €

Le versement RSA

Tous les mois, la CAF effectue  un virement bancaire afin de procéder au paiement du RSA. Le versement se fait à la même date pour tous les allocataires. Pour les nouveaux bénéficiaires, le 1er paiement du RSA intervient au début du mois suivant la demande, le même jour que pour tous les autres allocataires.

La date de versement RSA par la CAF est le 5 de chaque mois. Cependant, selon que ce jour tombe un week-end ou un jour férié, cette date peut se voir décalée au jour ouvré le plus proche. Il existe un calendrier de la CAF permettant de savoir quand l’allocation va être versée.

Il est important de noter que le RSA est versé par la CAF à terme échu. Cela signifie que les droits acquis au cours d’un mois sont payables le mois suivant. Concrètement, pour une personne bénéficiant du RSA en janvier 2024, février et mars de l’ année 2024, la date de paiement RSA se fera le 5 février, le 5 mars et le 6 avril 2024 sans aucune démarche particulière de sa part.

Si la date de paiement se trouve lors d’un jour férié ou tombe un samedi, le paiement se fera le prochain jour ouvré.

Cependant, à l’issue des 3 mois, l’allocataire doit procéder à sa déclaration trimestrielle afin de percevoir de nouveaux droits. Concernant la déclaration trimestrielle, vous devez déclarer vos ressources car vos droits pour les allocations en dépendent. Vous pouvez effectuer cette démarche sur le site de la CAF Il existe aussi un formulaire de « déclaration trimestrielle de ressources » que la CAF vous adresse tous les trois mois.

Le montant de l’aide sera réexaminé en fonction du montant de ressources que vous aurez déclaré dans ce formulaire. De fait, il faut signaler rapidement tout changement de situation professionnelle ou familiale sans attendre la « déclaration trimestrielle de ressources ».

 

Simulez votre RSA en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

 

La fraude au RSA

Les différentes fraudes

Pour bénéficier du RSA, il vous faut remplir certaines conditions d’attribution. D’autres paramètres entrent aussi en compte pour l’attribution. En ce qui concerne les fraudes, il y a deux raisons majeures:

  • L’oubli d’une déclaration réclamée par la Caisse d’allocations familiales,
  • La falsification d’une déclaration

Au-delà des faits, il faut que ces derniers revêtent un caractère intentionnel. C’est ce caractère qui doit être avéré dans l’irrégularité. Pour rappel, le Revenu de Solidarité Active, qui est le socle de l’expression de la solidarité dans notre société, doit être attribué de la manière la plus juste possible, et seul un système déclaratif permet de déterminer les bénéficiaires du RSA.

Les oublis ou les fausses déclarations intentionnelles concernent principalement:

  • L’état civil et la nationalité
  • La domiciliation : résidence fictive ou mauvaise adresse, installation en pays étranger
  • La situation familiale : composition du foyer et personnes à charge
  • La fraude à l’isolement qui consiste à ne pas déclarer la vie en couple, ou encore pour un parent à se déclarer élevant seul ses enfants ce qui lui permet de bénéficier d’un RSA majoré
  • La situation au regard du logement : propriétaire, locataire, hébergé gratuitement…
  • La situation professionnelle
  • Les ressources

Les risques encourus

Maintenant, dès lors qu’un soupçon de fraude au Revenu de solidarité active est repéré, la CAF met tout en œuvre pour contrôler la légitimité des sommes versées. Quand la manœuvre frauduleuse ou la fraude est avérée par des contrôleurs de la CAF, des poursuites sont engagées par la CAF pour :

  • Récupérer les montants indûment versés au titre du RSA
  • Sanctionner administrativement les allocataires fraudeurs
  • Porter en justice les cas de fraude à répétition ou à grande échelle

Il est important de comprendre que dans le cas d’une fausse déclaration visant à percevoir à tort le RSA, la CAF va avant tout vous imposer de rembourser les montants qui vous ont été injustement versés.

Au-delà du recouvrement de la dette, la CAF peut aussi décider d’appliquer des pénalités administratives. Cette sanction pécuniaire vient s’ajouter aux sommes à rembourser au titre d’un RSA indûment perçu.

Ces amendes administratives sont établies proportionnellement à l’importance de la fraude.

En parallèle de ces pénalités, la CNIL a permis à la Caisse des Allocations Familiales de créer une base de données où sont enregistrées des informations concernant les dossiers des allocataires reconnus fraudeurs. Quand un bénéficiaire du RSA est reconnu coupable de fraude, son dossier est inscrit pour une durée de 3 ans dans la base nationale fraude des CAF.

Les personnes qui se rendent coupables de fausse déclaration ou de fraude pour percevoir indûment le RSA peuvent aussi être poursuivies en justice par la CAF.

Les peines encourues peuvent atteindre :

  • 5 années d’emprisonnement
  • Et 375.000€ d’amende

 

Simulez votre RSA en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Jonathan
Jonathan est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les sujets liés au handicap. Diplômée de l'UPEM, il rejoint Mes Allocs après avoir travaillé à l'association AEDE qui accompagne les adultes en situation de handicap. Quand il n'écrit pas, on peut le retrouver sur un terrain de basket.


Vos questions
  • Carpentier Odile

    Je suis séparé j’ai reçu une soulte en compensation dois je la déclarer à la caf cordialement

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Oui, vous devez déclarer votre prestation compensatoire à la CAF. Vous devez la déclarer dans vos ressources.
      N’hésitez pas à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches.

  • Amel Benaicha

    J’ai déclaré à ma caf que je pars à l’étranger pour une durée de 3 mois on a continué de verser le rsa pendant mon abscence et j’ai dépassé les 3 mois de quelques jours (13 jours) pour des raisons de santé de mon mari qui est cardiopathe. Est-ce que je dois rembourser ces 3 mois Merci

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Oui, si votre séjour à l’étranger dépasse une durée de 3 mois, vous ne pouvez pas percevoir le RSA. Si vous l’avez perçu, vous devrez le rembourser à la CAF.
      N’hésitez pas à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches.

  • Brigitte Merieau

    Je touche le rsa, je viens de trouver quelques heures de travail en chèques cesu. Je voudrais savoir quel statut je dois mettre sur le site de la caf
    Merci de votre réponse

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Dans votre déclaration trimestrielle RSA, vous devez déclarer les rémunérations cesu comme un salaire.
      N’hésitez pas à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches.

  • Ben Patrick

    Bonjour,

    Comment fait-on pour demander volontairement une radiation ou suspension de notre RSA pour ne pas le toucher indument ?

    Merci.

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, pour demander la cessation du versement de votre RSA, vous pouvez soit vous adresser directement à votre CAF qui effectue ces versements, soit contacter votre référent si vous avez été mis en contact avec l’un d’entre eux.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Sandra Dams

    Bonjour g actuellement une réduction de 50% sur mon RSA contrat PPAE non établi dans les délais..que dois-je faire du coup ? Là j’ai refait une inscription à l’ANPE.. dois-je faire autre chose ? Merci.

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, si vous avez bien refait votre inscription à l’ANPE et que vous signez un contrat PPAE dans les délais cette fois, votre sanction de 50% sur votre RSA sera levée et vous pourrez de nouveau en recevoir le montant forfaitaire (si vous ne recevez pas d’autres ressources).
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.


Consultez nos autres guides récents
Combien de temps un notaire peut garder l’argent d’une succession ?
Retraite
Calcul des droits de succession
Retraite
Pourquoi choisir un avocat en droit des successions ?
Retraite
Droits de succession : comment sont-ils calculés ?
Retraite
Renonciation à une succession : procédure et conséquences
Retraite
Est-ce que le Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) est renouvelable ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelle est la différence entre l'AIJ et le CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelles différences entre Contrat Engagement Jeune et Garantie Jeune ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quels sont les ateliers proposés dans le cadre du CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
assurance auto
Tout savoir sur l'assurance santé en 2024
assurance santé
Grâce à notre simulateur, ne passez plus à côté de vos aides !Simuler gratuitement toutes mes aides