APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez vos aides. Gratuit.
Article mis à jour le 01/06/2021

Comment calculer le chômage d’un apprenti ?

Elles ont pour but de vous aider à trouver un nouveau contrat de travail.

Quelles sont les conditions fixées ?

  • Avoir travaillé au moins 4 mois au cours des 28 derniers mois;
  • Ne pas avoir quitté volontairement votre poste;
  • Être physiquement apte à exercer un emploi;
  • Être à la recherche d’un emploi.

Important : votre employeur doit vous remettre une attestation pour pôle emploi sur laquelle doit être mentionné « rupture amiable » ou bien « fin de contrat ». Et ce, au terme de votre apprentissage.

Si vous n’avez pas ce document, vous êtes considéré par Pôle Emploi comme à l’origine de la rupture de contrat. Donc, aucune possibilité d’obtenir ces allocations chômage. 

Quelle aide au retour à l’emploi (ARE) après l’apprentissage ?

  • Le montant de votre ARE évolue selon vos salaires perçus durant votre contrat d’apprentissage. Il est calculé sur la base de votre ancien salaire journalier de référence (SJR).
  • Il prend en compte l’ensemble de vos salaires bruts perçus, ainsi que vos prime mais hors indemnités.

Pendant combien de temps l’indemnité est-elle versée ?

  • Elle est attribuée pendant une durée limitée. Mais le plus souvent, elle est versée pendant une durée analogue à la période du contrat d’apprentissage.
  • Attention : elle ne peux excéder un délai de deux ans.
L’indemnité de chômage est accordée pour une durée limitée. Généralement, la durée de l’octroi de l’indemnité de chômage est égale à la durée du contrat d’apprentissage effectuée. Toutefois, elle ne peut dépasser un délai de deux ans.

Dans le cas où vous perdez involontairement un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, vous touchez l’allocation chômage selon les conditions qui s’appliquent aux salariés.

Comment toucher le chômage pendant apprentissage ?

Quelles sont les modalités de cotisation chômage apprenti ?

  1. L’année dernière, la base forfaitaire des cotisations pour l’apprenti était égale au SMIC en vigueur.
  2. Ce montant était ensuite multiplié par un nombre d’heures par mois (151.67 heures).
  3. Puis, 11 % était déduit du résultat.

Plus tard, la loi de financement de la Sécurité sociale (n° 2018-1203 du 22 décembre 2018) fait évoluer ce système de calcul de cotisations sociales. Attention, ces changements concernent les apprentis du secteur privé

  • La base forfaitaire apprenti a disparu. Le calcul des cotisations se fait sur la base de l’assiette réelle. En d’autres termes, elle s’exerce sur la rémunération versée à l’apprenti. Ainsi, la totalité des éléments composant la rémunération sont comptabilisés : avantages en nature, espèces, etc.
  • Les employeurs appliquent désormais la réduction générale de cotisations patronales (anciennement appelée réduction Fillon). Elle est étendue à l’AGIRC-ARRCO et à l’assurance chômage.
  • L’exonération de cotisations salariales demeure en vigueur. Et ce, uniquement pour la part de la rémunération inférieure ou égale à 79 % du SMIC (plafond établi par décret 2018-1357 du 28 décembre, JO du 30).
Vous avez droit à 5 semaines de congés payés par an. Si vous avez moins de 21 ans au 30 avril de l’année précédente, vous pouvez demander des congés supplémentaires sans solde.

Comment calculer le chomage d un apprenti ?

  1. Pole emploi calcule l’allocation journalière à l’aide des pourcentages 40,4% du salaire journalier de référence + 12,05€ ou 57% du salaire journalier de référence.
  2. Si le résultat est inférieur à 29,38 €, vous touchez l’allocation minimale.
  3. Elle ne peut excéder 75 % de votre salaire journalier de référence.

Attention, des retenues peuvent être prélevées sur vos allocations, telles que :

  • Participation finançant vos points de retraite complémentaire, dans le cas où le montant de votre allocation est supérieur à 29,38€.
  • Retenues au titre de la CSG et la CRDS si le montant de l’allocation brute est supérieur ou égal à 51€. L’allocation chômage entre en effet dans le calcul de ces retenues sociales.

Comment les allocations chômage sont-elles calculées ?

En période de chômage technique, l’indemnité dont vous bénéficiez correspond à une partie ou à la totalité de votre ancien salaire. C’est pour cela que le cumul prime + chômage existe. À noter que l’indemnité est versée par votre employeur et représente au moins 70 % de votre salaire brut horaire.

Comment calculer son salaire en chômage partiel ?

Depuis le salaire brut

Depuis votre salaire brut, il faut rajouter diverses primes telles que :

  • la prime de nuit,
  • la prime d’équipe,
  • la prime d’ancienneté,
  • la prime d’habillage,
  • etc.

Voici un exemple de calcul chômage :

  • un salaire mensuel brut de 2.000€,
  • une prime d’équipe de 150€,
  • 350€ de prime de nuit.

Pour le calcul des indemnités d activité partielle, votre rémunération brute sera calculée sur la base de 2.450€ (2000 € + 150 € + 300€).

Depuis votre salaire net

Pour le calcul, il faut soustraire les éléments incluant un remboursement de frais, présents sur votre bulletin de paie :

  • indemnité de transport,
  • indemnité de repas,
  • etc.

L’indemnité sera calculée sur la base de 1.850 € (2000 € – 150 €).

Cfa Pôle emploi : comment cela fonctionne ?

Vous avez droit aux allocations dans les cas suivants :
  • Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation arrivé à son terme ;
  • Vous avez été salarié au moins 4 mois au cours des 28 derniers mois (avec un seul ou plusieurs contrats) ;
  • Rupture du contrat avant son terme, d’un commun accord entre vous et votre employeur. C’est donc une rupture conventionnelle, considérée comme une perte involontaire d’emploi.

Pour percevoir ces aides, il faut s inscrire à Pôle Emploi. Vous avez la possibilité de le faire 12 mois après la perte de votre emploi.

Où faire une simulation chômage après apprentissage ? Vous pouvez employer l’outil suivant :

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Quelle est la procédure d’attribution de la prime alternance ?

Depuis l’annonce du ministère de Travail du 4 juin dernier, une aide est versée aux entreprises engageant des apprentis entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. L’aide a pris la forme :
  • d’une prime d’un montant de 5.000 euros pour l’embauche d’alternants de moins de 18 ans,
  • ou d’un montant de 8.000 euros pour les apprentis majeurs.
Cette prime concerne les entreprises de moins de 250 salariés, sans condition.

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes

Marylou
Marylou est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialiste des sujets de société en général. Diplômée de l'Institut Supérieur de Formation au Journalisme, elle rejoint Mes Allocs après créé son premier blog personnel.

Posez votre question à un expert


Consultez nos autres guides récents
L'aide action logement : mobili jeune
Le chômage technique en redressement judiciaire
Chômage technique et formation pôle emploi
Peut-on cumuler chômage technique et CSP ?
Pole emploi : actualisation juillet 2021
Pole emploi : actualisation juin 2021
Quel est le rôle du quotient familial CTS ?
Comment s' actualiser sur pole emploi par telephone ?
Complément de libre choix du mode de garde PAJE condition

Explorez d’autres thématiques
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Tout comprendre sur l'assurance emprunteur
Tout savoir sur les différentes aides à la rénovation
Aide expat : comment en bénéficier ?
Tout savoir sur la prime à la conversion
En quoi consiste la prime de panier ?
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an