Les aides financières pour une femme enceinte

aide-financiere-grossesseVous attendez un heureux évènement et vous ressentez le besoin d’une aide financière et matérielle ? Si vous vivez en France, et ce peu importe votre âge, vous pouvez bénéficier de différentes aides publiques pour vous accompagner. Dans cet article, nous vous listerons l’ensemble des aides financières pour les femmes enceintes.


Quelles sont les aides financières pour les femmes enceintes ?

Si vous êtes enceinte, il vous est possible de bénéficier d’un grand nombre d’aides publiques pour vous accompagner au mieux durant votre grossesse.

De plus, certaines de ces aides vous accompagnent durant plusieurs années, pour certaines aux vingt-et-un ans de votre enfant.

Les aides que nous allons évoquer tout au long de cet article sont :

  • Les frais médicaux liés à la période de grossesse et l’accouchement ;
  • Un ensemble d’aides pour accueillir votre enfant nouveau-né ;
  • Un ensemble d’aides pour élever votre enfant ;
  • Des aides complémentaires si vous avez peu de ressources.

Les aides pour les frais médicaux liés à la grossesse et à l’accouchement

En France, si vous possédez une couverture sociale, les frais liés à votre grossesse et à votre accouchement sont totalement pris en charge.

Les frais pris en charge à 100 % concernent :

  • L’accouchement ;
  • Les consultations mensuelles ;
  • Les examens médicaux ;
  • Les frais d’hospitalisation éventuels ;
  • La troisième échographie ;
  • Etc.

En ce qui concerne les deux premières échographies réalisées avant la fin du cinquième mois de grossesse, elles sont prises en charge à 70 %.

Dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI) tout est gratuit, alors que dans les centres de santé et les hôpitaux, vous devrez avancer le ticket modérateur. Si vous disposez de peu de ressources, nous vous recommandons de vous tourner vers une PMI pour bénéficier du suivi d’une sage-femme et/ou d’un psychologue.

Si vous n’avez pas de couverture sociale, vous pouvez bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) de base. Pour en bénéficier, vous devez vous adresser au centre de Sécurité sociale le plus proche de chez vous et respecter les conditions suivantes :

  • Résider en France depuis plus de trois mois ;
  • Résider en France en situation régulière.

Elle est ouverte à tous et, sous certaines conditions, vous pouvez également bénéficier de la CMU complémentaire. Cette dernière vous permet vous permet d’accéder aux médecins ou à l’hôpital sans aucune avance.

Enfin, si vous êtes en France depuis plus de trois mois mais que vous êtes en situation irrégulière, vous pouvez bénéficier de l’aide médicale d’état (AME). C’est auprès d’une assistante sociale ou de la Sécurité sociale que vous pourrez demander cette aide prenant en charge à 100 % le forfait hospitalier et les soins maternité.

Les aides pour accueillir votre enfant nouveau-né

Dès votre première visite prénatale, vous recevrez des documents vous permettant de demander différentes aides liées à l’accueil de votre enfant nouveau-né.

La prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) est une allocation destinée à aider une famille à financer les dépenses liées à l’entretien et à l’éducation d’un enfant adopté ou nouveau-né durant les premières années qui suivent sa naissance.

Les aides qui composent la PAJE sont les suivantes :

  • La prime à l’adoption ou prime à la naissance, qui fait face aux premières dépenses et est versée en une seule fois ;
  • L’allocation de base, qui permet de supporter les dépenses liées à l’éducation de l’enfant, versée chaque mois avant l’âge de trois ans ;
  • Le complément de libre choix du mode de garde, qui aide à engager des dépenses de garde de l’enfant, consiste en une prise en charge partielle des frais de l’assistante maternelle agréée ;
  • La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE), distribuée lorsque les parents cessent ou réduisent leur activité professionnelle pour élever l’enfant, est versée en fonction du nombre d’enfants à charge.

Elle est versée le mois suivant la naissance ou l’adoption par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA) aux familles allocataires dont les revenus ne dépassent pas certains plafonds de ressources.

Pour une PAJE versée en année N, les ressources de la famille perçues au cours de l’année N-2 doivent être inférieures à certains plafonds.

Ces plafonds varient suivant :

  • Le nombre d’enfants ;
  • La situation familiale ;
  • La situation professionnelle.

Voici ci-dessous les plafonds de revenus 2020 pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er avril 2019 :

Nombre d’enfants à charge Couple avec un revenu Couple avec deux revenus Parent isolé
1 31.659 € 41.840 € 41.840 €
2 37.991 € 48.172 € 48.172 €
3 45.589 € 55.770 € 55.770 €
4 53.187 € 63.368 € 63.368 €
Par enfant supplémentaire 7.598 € 7.598 € 7.598 €

Pour connaître les montants que vous pourrez recevoir avec ces différentes aides financières liées à l’accueil de votre enfant, utilisez dès à présent notre simulateur gratuit.

De plus, ces prestations sont cumulables entre elles sauf dans certains cas, et cumulables avec d’autres aides spécifiques.

Pour en savoir plus sur la PAJE, consultez notre article complet.

Les aides pour élever votre enfant

Comme l’ensemble des familles, vous pourrez recevoir sous conditions un certain nombre d’aides sociales pour élever votre enfant.

Le complément familial

Cette allocation est versée chaque mois par la CAF pour les familles ayant au moins trois enfants à charge de trois à vingt-et-un ans.

Selon vos conditions de ressources, vous pouvez bénéficier de cette aide financière à taux partiel ou à taux plein, soit 171.73 € par mois ou 257.63 € par mois.

Dès lors que vous ne respectez plus ces conditions ou que vous bénéficiez de l’allocation de base PAJE, le versement du complément familial prend fin.

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

Si votre enfant est en situation de handicap et qu’il a moins de vingt ans, votre CAF peut vous verser cette aide mensuellement afin de vous seconder dans l’éducation et le soins à lui apporter.

Votre droit à cette aide sociale dépend du taux d’incapacité de votre enfant.

Selon le coût lié au handicap de votre enfant, la réduction de votre activité professionnelle ou l’embauche d’une tierce personne rémunérée, le montant de l’AEEH peut être majoré.

Les allocations familiales

Les allocations familiales sont versées par la Caisse d’Allocations Familiales dès la naissance de votre second enfant.

Elles sont soumises à un certain nombre de conditions de ressources et leur montant varie selon :

  • La composition de votre foyer ;
  • Vos revenus.

Leur montant est ainsi de :

  • 132.61 € ; 66.31 € ou 33.15 € pour deux enfants ;
  • 302.51 € ; 151.25 € ou 75.63 € pour trois enfants.

Dans les départements d’Outre-Mer, les allocations familiales sont versées dès le premier enfant.

L’allocation de rentrée scolaire

L’allocation de rentrée scolaire a pour but de vous aider à assumer les frais liés à la rentrée scolaire de votre ou vos enfant(s).

Elle est versée en une seule fois par votre CAF sous conditions de ressources et son montant varie selon l’âge de vos enfants.

Ainsi, son montant est de :

  • 369.95 € pour un enfant de six à dix ans ;
  • 390.35 € pour un enfant de onze à quatorze ans ;
  • 403.88 € de quinze à dix-huit ans.

L’allocation de soutien familial

Vous pouvez bénéficier de l’allocation de soutien familial si :

  • Vous élevez seule votre enfant ;
  • Vous vivez seule.

Cette aide ne demande aucune condition de ressource et son montant est de 115.99 € par mois pour chaque enfant à charge de moins de vingt-et-un ans.

Les aides pour les femmes enceintes en difficultés financières

Avec de faibles ressources ou sans revenu, sachez que toute femme enceinte peut faire une demande de revenu de solidarité active (RSA).

Pour en bénéficier, il vous faut :

  • Posséder la nationalité française ou être ressortissant de l’Union Européenne avec un titre de séjour ;
  • Résider en France de manière stable ;
  • Vivre en France depuis plus de cinq ans.

Comme vous l’aurez compris, aucune condition de situation ne sera demandée. Que vous ayez plus ou moins de dix-huit ans, vous pouvez demander cette aide financière.

Une fois votre déclaration de grossesse effectuée, vous pouvez demander cette aide directement à la CAF la plus proche de chez vous.

Si vous êtes très démunie, vous pouvez également demander une allocation mensuelle auprès de l’aide sociale à l’enfance (ASE). Cette allocation vous sera attribuée dès le début de votre grossesse et son montant varie selon votre la politique locale en place et votre situation.

Pour demander cette allocation mensuelle, entrez en contact avec le conseil général de votre département.

Comment bénéficier de ces aides financières ?

Afin de bénéficier de n’importe laquelle de ces aides financières, vous devez déclarer votre grossesse dès que apprenez que vous êtes enceinte.

Pour ce faire, allez voir un médecin ou une sage-femme à la PMI pour recevoir le formulaire de déclaration de grossesse, puis déclarez votre grossesse avant la fin de la quatorzième semaine auprès de votre caisse d’assurance maladie (CPAM) et de votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF).

Enfin, suivez les indications de suivi médical pour votre santé et celle de votre enfant.

Pour en savoir davantage sur les montants d’aides dont vous pourriez bénéficier si vous êtes enceinte, utilisez notre simulateur gratuit pour découvrir rapidement ces derniers ou contactez-nous au 01.84.83.37.31.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an