Les aides financières pour installer une pompe à chaleur air/eau

aide-financier-pompe-a-chaleur-air-eauL’installation d’une pompe à chaleur air/eau est une amélioration de votre confort vous permettant d’économiser plus d’un tiers de votre consommation en chauffage. Cependant, le coût de cette opération est relativement élevé. Si cet investissement peut être amorti rapidement, un certain nombre d’aides financières vous permettant de réduire vos dépenses sont possibles. Dans cet article, nous vous dirons tout sur les aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.


Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air/eau ?

Une pompe à chaleur (PAC) air/eau est un système de chauffage qui extrait les calories de l’air extérieur et les transforme en chaleur afin de chauffer l’eau. Cette eau est ensuite distribuée à travers le circuit de chauffage et le circuit de l’eau chaude sanitaire.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air/eau est relativement simple et peut se décliner en quatre étapes :

  • Premièrement, le fluide frigorigène capte les calories de l’air extérieur et élève sa température avant de se transformer en gaz ;
  • Ensuite, un compresseur électrique aspire ce gaz pour le compresser et le faire monter en pression ;
  • Puis ce fluide condensé permet de transmettre la chaleur à l’eau de chauffage ;
  • Enfin, la pression du fluide chute avant d’être évaporée.

Pour fonctionner, la pompe à chaleur air/eau consomme de l’électricité qui alimente le moteur électrique servant à compresser le fluide frigorigène.

Le rendement d’une PAC est exprimé par son Coefficient de Performance (COP). Plus le COP est élevé, plus la PAC est performante.

Par exemple, une PAC air-eau dotée d’un COP de 4 signifie que l’appareil restitue 4 kWh d’énergie thermique pour 1 kWh d’énergie électrique consommée.

Quel est le coût d’une PAC air/eau ?

Une pompe à chaleur air/eau possède des avantages comme des inconvénients. Si leur investissement est important, il peut être rapidement rentabilisé car cette PAC fonctionne avec de l’énergie gratuite et vous permet ainsi de réaliser de réelles économies.

Si l’installation de la PAC air/eau ne nécessite pas de travaux très importants, son prix peut varier selon les installations présentes au sein de votre logement. Si vous disposez d’une installation de chauffage fonctionnant à l’eau, le prix sera accessible. En revanche, si votre logement est équipé de radiateurs électriques par exemple, vous devrez changer l’ensemble de vos radiateurs.

les pompes à chaleur air/eau sont accessibles entre 7.000 € et 15.000 €, un investissement important que vous pourrez en partie financer à l’aide des économies d’énergie que vous allez réaliser avec cette dernière. En ce qui concerne son installation, certains groupes vous proposent son installation dès 1.500 €.

Dans tous les cas, il existe différentes manières de réduire votre investissement initial. Nous allons vous détailler ci-dessous l’ensemble des aides financières pour l’installation de votre PAC air/eau.

Quelles sont les aides financières pour l’installation d’une PAC air/eau ?

Dans le cadre de l’installation d’une pompe à chaleur air/eau au sein de votre habitation, il existe plusieurs possibilités afin d’obtenir une aide au financement.

Vous pouvez ainsi prétendre à :

  • Une aide de l’ANAH ou des collectivités locales ;
  • Un crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • Un éco-prêt à taux zéro ;
  • Une prime d’énergie ;
  • Un taux de TVA réduit de 5.5 %.

En plus de ces différentes aides financières, vous pouvez sous conditions bénéficier d’aides spécifiques selon votre choix d’organisme sollicité, comme une prime conversion chaudière ou une prime Effy finançant vos travaux de rénovation énergétique.

Les aides de l’ANAH ou des collectivités locales

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) peut vous attribuer sous conditions une aide financière pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau.

Pour bénéficier des aides de l’ANAH, vous devrez :

  • Posséder un logement qui a plus de quinze ans à la date où le dossier est déposé ;
  • Posséder un logement qui n’a pas bénéficié d’un prêt à taux zéro durant les cinq dernières années ;
  • Respecter les plafonds de ressources en vigueur.

De plus, selon les caractéristiques de votre logement, votre prime ANAH peut être bonifiée. Par exemple, si votre logement présente une étiquette énergétique F ou G avant la réalisation des travaux, vous percevrez une bonification.

Pour demande une aide de l’ANAH, vous devrez déposer une demande de subvention auprès de la délégation ANAH du département au sein duquel vous réalisez vos travaux d’amélioration de l’habitat.

Selon votre situation personnelle, vous pourrez percevoir une aide allant de 1.600 € à près de 15.000 €. Pour connaître votre éligibilité à cette aide financière, utilisez gratuitement notre outil de simulation en ligne.

En plus des aides de l’ANAH, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide locale pour l’installation de votre pompe à chaleur air/eau.

Ces aides locales peuvent être distribuées par :

  • Votre commune ;
  • Votre département ;
  • Votre intercommunalité ;
  • Votre région

Pour connaître les différentes aides locales auxquelles vous avez droit, renseignez-vous directement auprès de vos collectivités locales.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une mesure fiscale vous permettant de déduire de vos impôts une partie des dépenses liées à l’installation de votre pompe à chaleur air/eau.

Pour bénéficier du CITE, vous devrez respecter les conditions suivantes :

  • Le lieu des travaux doit être votre habitation principale ;
  • Vous devez fournir une facture unique comprenant la vente et l’installation de votre PAC air/eau ;
  • Votre matériel doit présenter un COP égal ou supérieur à 3.4.

De plus, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est plafonné à :

  • 8.000 € pour une personne seule ;
  • 16.000 € pour un couple.

Vous pouvez également bénéficier de 400 € par personne à charge sur une période de cinq ans.

Pour déclarer votre CITE, dont le montant s’élève à 30 % du coût du matériel TTC, vous devrez indiquer le montant des sommes payées lors de votre déclaration de revenus en ligne.

L’éco-prêt à taux zéro

Avec l’installation de votre PAC air/eau, vous pouvez être éligible à l’éco-prêt à taux zéro si votre installation s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’au moins deux travaux distincts d’économies d’énergie.

Ce prêt, accordé par les banques qui ont signé une convention avec l’Etat, est accordé aux :

  • Bailleurs ;
  • Copropriétaires ;
  • Occupants ;
  • Propriétaires ;
  • Sociétés civiles.

Le logement doit être une résidence principale, une maison individuelle ou un appartement.

En ce qui concerne le montant de cette aide financière, il est de :

  • 20.000 € pour deux travaux ;
  • 30.000 € pour trois travaux.

Les durées de remboursement de l’éco-prêt à taux zéro sont, elles, de dix à quinze ans.

La prime énergie

Le gouvernement a fixé des objectifs aux fournisseurs d’énergie en matière d’accumulation de kWh CUMAC. Les fournisseurs d’énergie versent une prime énergie aux particuliers éligibles entreprenant des travaux de rénovation énergétique.

Si vous remplissez les critères concernant votre appareil et son installation, vous pouvez bénéficier de la prime énergie, dont le montant varie selon :

  • L’efficacité énergétique saisonnière de votre PAC ;
  • La localisation de votre habitation ;
  • La surface chauffée.

Pour demander votre prime énergie, vous devrez déposer un dossier de demande à votre fournisseur d’énergie avant le début de vos travaux de rénovation énergétique.

Dans un second temps, vous devrez lui faire parvenir un dossier comprenant :

  • Une attestation sur l’honneur ;
  • La certification du matériel utilisé et/ou la qualification professionnelle de l’installateur ;
  • Votre RIB.

Par exemple, si vous installez une PAC air/eau dans une maison de plus de 100 m² sur Annecy, vous pouvez percevoir près de 1.000 € de prime énergie maximum.

Le taux de TVA réduit de 5.5%

Depuis 2014, les pompes à chaleur air/eau bénéficient de l’application du taux de TVA réduit de 5.5 % pour les fournitures et la main d’œuvre.

Pour bénéficier de cette réduction, il vous faudra :

  • Être loueur, occupant ou propriétaire de votre habitation ;
  • Être locataire ou occupant à titre gratuit ;
  • Que le logement soit construit depuis moins de deux ans ;
  • Résider dans le logement à titre principal ou secondaire.

Enfin, pour profiter de cette aide financière, les travaux d’installation doivent obligatoirement être effectués par un professionnel qui vous fournira les justificatifs nécessaires.

Pour conclure, sachez que l’ensemble de ces aides financières peuvent se cumuler à une exception près. En effet, vous ne pouvez pas demander simultanément les aides de l’ANAH et la prime énergie.

Pour découvrir votre éligibilité à l’ensemble de ces aides financières, utilisez notre simulateur ou contactez directement notre équipe d’experts par téléphone pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et réduire la durée de vos démarches administratives.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Prime d'activité 2020 calcul
Est-il possible de recevoir prime d'activité et APL ?
Où demander la prime d'activité ?
Peut-on lier prime d'activité et congé sans solde ?
Comment effectuer une formation anglais CPF ?
CPF pole emploi : comment ça marche ?
CPF permis de conduire : comment passer l'examen ?
Comment trouver une formation éligible CPF ?
Quel est le délai de traitement prime d'activité ?

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an