APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
AAH

Montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) : comment le calculer ?

Article rédigé par Jonathan le 22 août 2022 - 8 minutes de lecture

L’AAH vous aide si vous êtes en situation de handicap. Voici comment elle est calculée.


Le montant maximal de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est de 956,65 euros depuis le 1er avril 2022, date de sa plus récente augmentation.

Attention ! L’AAH est une aide différentielle: En présence d’autres ressources, pensions, aides ou allocations, votre Caisse d’Allocation Familiale (CAF) en déduit une partie du montant forfaitaire. Tous les trimestres, vous devez adresser un formulaire de déclaration de ressources à votre CAF afin que cette dernière détermine le montant de l’aide à laquelle vous avez  droit. 

Augmentation du montant de l’AAH

Le montant de l’Allocation aux Adultes Handicapés est revalorisé chaque année depuis les années 2000. Il est en constante augmentation : en 2002, l’AAH ne s’élevait qu’à 569,38 € par mois. La bonification de l’AAH varie de quelques euros à une quarantaine d’euros.

Le montant de l’AAH est passé de 819 € à 860 € entre avril et novembre 2018.

Au 1er avril 2022, l’AAH a été revalorisée de 1,8% et est passée à 919,86 euros.

De plus, en août 2022, l’AAH a exceptionnellement été revalorisée de 4%. Son montant est aujourd’hui de 956,65 euros.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’AAH ?

Conditions de séjour

Pour bénéficier de l’AAH, vous devez tout d’abord vous trouver dans l’une des situations suivantes :

  • Vous êtes de nationalité française
  • Vous êtes ressortissant d’un pays membre de l’Espace Économique Européen
  • Vous êtes ressortissant d’un autre pays et vous êtes en situation régulière en France (vous détenez un titre de séjour)

Condition d’incapacité

Pour percevoir l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), votre taux d’incapacité, évalué par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapés (CDAPH), doit être d’au minimum 80%.

Toutefois, si votre taux de handicap est compris entre 50% et 79%, vous pouvez bénéficier de l’AAH, si vous remplissez les deux conditions suivantes :

  • Vous souffrez d’une restriction substantielle et durable (vous rencontrez des difficultés importantes d’accès à l’emploi ne pouvant être compensées notamment par des mesures d’aménagement de poste de travail, et ces difficultés durent plus d’un an), reconnues par la CDAPH
  • Vous êtes âgé de moins de 60 ans.

Conditions d’âge

Vous devez être âgé d’au moins de 20 ans. Cet âge est réduit à 16 ans si vous n’êtes plus considéré à charge de vos parents. Si vous êtes considéré comme à la charge de vos parents, vous pouvez percevoir l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH).

Si votre taux de handicap se situe entre 50% et 79%, vous ne devez pas être âgé de plus de 60 ans pour être éligible à l’AAH. Vous devez alors vous orienter vers le régime de retraite pour inaptitude.

Conditions de ressources

Pour pouvoir bénéficier de  l’AAH, vos ressources, ajoutées à celles de l’éventuelle personne avec qui vous vivez en couple, ne doivent dépasser un certain plafond, qui varie selon le nombre d’enfants que vous avez à votre charge.

Voici les plafonds de ressources pour l’AAH :

Nombre d’enfants à charge Vous vivez seul Vous vivez en couple
0

11 480 €

20 778 €
1 17 220 € 26 518 €
2 22 960 € 32 258 €
3 28 699 € 37 998 €
4 34 439 € 43 738 €

Attention : les ressources prises en compte sont l’ensemble des revenus nets catégoriels de l’avant dernière année avant celle de la demande (exemple: pour une demande au cours de l’année 2022, ce sont les revenus nets catégoriels N-2 qui sont pris en compte).

Le revenu net catégoriel se calcul ainsi :

Revenus (salaires, revenus fonciers, de capitaux) – charges (pensions, frais d’accueil pour une personne âgée) – abattements fiscaux (personnes invalides ou âgées de plus de 65 ans). 

Majoration du montant de l’AAH

Si votre taux d’incapacité est d’au moins 80% et que vous percevez l’AAH à taux plein ou en complément d’une pension de vieillesse, d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail, vous pouvez également bénéficier :

  • D’un complément de ressource si vous êtes âgé de moins de 60 ans, que votre capacité de travail est inférieure à 5%, que vous n’avez pas reçu de revenus professionnels depuis au moins un an et que vous n’avez aucune activité professionnelle, et enfin que vous vivez en logement indépendant. Vous devez demander ce complément: il n’est pas versé automatiquement.
  • D’une majoration pour la vie autonome si vous n’exercez pas d’activité professionnelle et que vous ne disposez pas d’un logement indépendant (avec une aide au logement). Vous recevez cette majoration automatiquement, vous n’avez aucune demande à effectuer.

Les montants de ces majorations sont les suivants. 

Complément de ressources de l’AAH

Le montant du complément de ressources de l’AAH s’élève à 179,31 € par mois. Ce complément élève ainsi le montant total d’AAH que vous percevez à 1 099,17 €.

Attention, le complément de ressources ne peut plus être demandé depuis 2019.

Majoration de l’AAH pour la vie autonome

Si vous vivez seul, votre montant d’AAH est majoré.

Le montant de la majoration de l’AAH pour la vie autonome est de 104,77 € par mois. Vous pouvez alors percevoir jusqu’à 1.024,63 € d’AAH par mois.

Réduction du montant d’AAH

L’Allocation aux Adultes Handicapés ne peut se cumuler dans son intégralité avec certaines ressources. Ainsi, l’AAH est réduite de ces ressources en question. On parle d’AAH différentielle.

AAH et pension de retraite, d’invalidité ou d’accident du travail

Si vous percevez déjà une pension d’invalidité, une pension de retraite ou encore une rente d’accident du travail, vous ne pouvez bénéficier du montant maximal d’AAH. Le montant d’AAH qui vous est dû sera diminué du montant de la pension que vous percevez, mais un cumul est tout de même possible

AAH et salaire

Si vous percevez un salaire, le montant de votre AAH est diminué de votre salaire, sur lequel il est toutefois appliqué un abattement.. De même, vous percevez une allocation différentielle, c’est-à-dire que vous percevez un montant d’AAH qui vient compléter vos revenus d’activité afin de vous assurer un revenu de 956,65 € par mois.

Exemple : vous êtes éligible à l’AAH, vous travaillez en milieu ordinaire, et vous gagnez un salaire mensuel de 1000 € brut. Il faut distinguer les revenus inférieurs à 503,68 euros, et ceux supérieurs à ce montant. 

Pour les revenus inférieurs et égaux à 503,68 €, l’abattement est de 80% : 503,68 x 0,2 = 100,712. Il sera donc pris en compte 100,712 € de revenus.

Pour les revenus supérieurs à 503,58 €, soit 496,42 € (1000 – 503,68), l’abattement est de 40% : 496,42 x 0,6 = 297,852.

Sur les 1000 € de salaire brut mensuel, seuls 398,564 seront donc pris en compte et déduits pour le calcul de l’AAH. L’AAH sera alors de 956,65 – 398,564 =  558,086 euros.

Comment effectuer votre demande d’AAH ? 

Pour faire une demande d’AAH, vous devez remplir un formulaire et y ajouter les pièces justificatives demandées, afin de constituer un dossier à envoyer à la MDPH. Ne vous inquiétez pas, Mes Allocs vous aide dans votre demande

Cumul de l’AAH avec d’autres aides 

AAH et RSA     

Vous pouvez cumuler le Revenu de Solidarité Active (RSA) et l’Allocation Adulte Handicapé, si vous remplissez les conditions requises pour les deux aides. Cependant, le montant du RSA que vous percevez sera diminué notamment du montant de l’AAH, en rapport avec la méthode de calcul du RSA. Vous ne pourrez donc pas conserver l’intégralité de chacun des deux montants.

AAH et prime de Noël

Pas de prime de Noël pour les bénéficiaires de l’AAH !

Si vous bénéficiez de l’AAH, vous n’êtes pas éligible à la prime de Noël. En effet, percevoir l’Allocation Adulte Handicapé ne vous ouvre pas le droit à la prime de Noël, bien qu’il s’agisse d’un minima social. Une justification souvent invoquée est que l’AAH est réévaluée constamment à la hausse depuis 2002, année à laquelle elle ne s’élevait qu’à 569,38 € par mois. L’AAH est désormais à 956,65 € par mois depuis août 2022.

AAH et retraite

Si vous êtes à la retraite et si vous êtes reconnu comme porteur de handicap, avec un taux d’incapacité supérieur à 80%, vous pouvez continuer à percevoir l’AAH en plus de votre retraite. 

Si votre taux d’incapacité se situe entre 50% et 79%, vous ne percevez plus l’AAH à partir de l’âge légal de départ en retraite, à savoir 62 ans. Vous entrez alors dans le régime de retraite pour inaptitude (plus d’information ici).

Mes Allocs peut se charger à votre place des démarches administratives vous permettant ce changement de régime, tout en minimisant votre temps d’attente. Plus d’information ici.

Quelles sont les autres aides pour le handicap ?

Vous pouvez bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Pensez également à obtenir votre Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Jonathan
Jonathan est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les sujets liés au handicap. Diplômée de l'UPEM, il rejoint Mes Allocs après avoir travaillé à l'association AEDE qui accompagne les adultes en situation de handicap. Quand il n'écrit pas, on peut le retrouver sur un terrain de basket.


Vos questions
  • MYRIAM BOUZANA

    bonjour
    étant en couple, et n’ayant plus mon enfant à charge depuis Février 2022, je me suis retrouvée à rembourser un dit trop perçu de l’AAH. Mon conjoint ayant acheté le logement dans lequel nous vivons actuellement a été pris en compte pour les resources du foyer sachant que le logement a été acquis en Octobre 2021 mais on a tenu compte de ses resources depuis 2018 alors qu’il n’avait pas acheté le logement. Nous sommes en 2022 et je ne comprends pas pourquoi ce mois-ci j’ai touché que 39eur sachant que je paye les factures d’électricité, le téléphone, internet et je participe aux courses, ce qui est normal.
    Je ne sais pas quoi faire sachant que mon conjoint perçoit à peu près 1200eur par mois et rembourse le crédit sur l’appartement.

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, tout d’abord, si l’achat d’un logement a été pris en compte à tord, vous avez la possibilié d’effectuer un recours pour contester la demande de trop-perçu, en joignant l’ensemble des justificatifs. Vous pouvez aussi demander, en saisissant un médiateur administrattif que votre dossier soit réexaminé, et demander une explication pour le montant actuel de votre AAH.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Agnès LIZE

    Bonjour,
    Dans le cas ou je suis hébergée gratuitement chez mon ami est ce que mon AAH sera réduite ?

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, si vous êtes hébergée à titre gratuit, vous ne pourrez plus percevoir les APL.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • claude

    J’héberge mon fils majeur handicapé à titre gratuit chez moi (maman et curateur) dans l’attente d’une structure/ou logement. Ai-je droit à une déduction d’impôt pour frais d’hébergement sans que son AAH soit diminué?
    Il déclare seul ses impôt: donc si 3592 en pension alimentaire pour lui alors que 0 jusqu’à maintenant.
    Merci pour votre réponse.

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, l’AAH de votre fils, même s’il est hébergé chez vous, ne sera calculée que selon ses propres ressources. En effet, en principe, le calcul de l’AAH prend en compte les ressources du bénéficiaire et de son éventuel conjoint. Cela signifie que quand bien même il est hébergé chez vous, l’AAH de votre fils ne sera calculée que selon ses ressources.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Sandrine marc

    Je suis seule avec un enfant de 10 ans au rsa avec un loyer 1050e je suis tomber malade et reconnue par mdph entre 50 et 80 % est c que l AAH me sera verser en cumul avec le rsa ?

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, vous pouvez en effet percevoir l’AAH et le RSA. Toutefois, votre RSA sera calculé avec déduction directe du montant de l’AAH que vous percevez.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Abdelkader BRAIKIA

    l’Assemblée nationale a adopté, le 13 février 2020, la proposition de loi qui propose notamment d’individualiser l’AAH. Il ne faudrait plus prendre en compte les revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH.
    Je suis handicapé avec un taux de 100% vivant en couple avec deux enfants , je ne touche pas l’AAH depuis l’application de la prise en compte des revenus du conjoint.
    Est-ce qu’avec cette nouvelle loi ci-dessus je peux toucher l’AAH ?

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, malheureusement, la loi sur l’individualisation de l’AAH a fini par être rejetté par le Parlement. Une augmentation des abattements appliqués aux revenus des conjoints des bénéficiaires de l’AAH a toutefois été adoptée. Aujourd’hui, cet abattement est de 5000 euros sur les revenus annuels de votre conjoint. Selon vos propre ressources, et le montant des revenus de votre conjoint, il est donc possible que votre éligibilité ait changé.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.


Consultez nos autres guides récents
Comment contacter la CPAM ?
assurance maladie
L'allocation de soutien familial et pension alimentaire
aides au logement
Tout savoir sur l'Allocation de Soutien Familial (ASF)
aides au logement
Comment fonctionne l'AAH lorsqu'on est un couple marié ?
AAH
Le complément familial fonction publique hospitalière
Allocations familiales
Les différents installateurs de panneaux solaires
Aide énergie
Assurance Maladie : la plateforme Ameli
assurance maladie
Comment connaître sa caisse d'Assurance Maladie ?
assurance maladie
Tout sur la CSG et les couples à la retraite
Impôt sur le revenu

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur la retraite !
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides