TAEA 2020 : fonctionnement, conditions, calcul

TAEA 2020 fonctionnement, conditions, calculQu’est-ce que le taux annuel effectif assurance, communément désigné par l’acronyme TAEA ? Lisez cet article pour en savoir plus.


Qu’est-ce que le taux annuel effectif assurance (TAEA) ?

Depuis le 1er janvier 2015, les assureurs sont tenus d’afficher la mention TAEA (taux annuel effectif assurance) dans leurs offres de prêt. Il est mentionné aux côtés du coût de l’assurance du prêt immobilier en euros, du détail des garanties et du coût des mensualité.

Plus exactement, en vertu de l’article L311-4-1 du code de la consommation, l’affichage de ce taux à destination des clients doit comprendre les éléments suivants :

  • TAEA exprimé en pourcentage
  • Montant en euros du coût global de l’assurance sur la période entière du crédit
  • Le coût mensuel en euros de l’assruance et s’il s’ajoute aux échéances de remboursement du prêt
  • Le détail des garanties assurées

Le TAEA est un taux, exprimé en pourcentage, qui sert à évaluer la part de l’assurance dans le coût total d’un crédit immobilier. À l’instar du taux annuel effectif global (TAEG), le TAEA sert à comparer les diverses offres d’assurance des établissements financiers. Néanmoins, à la différence du TAEG, le TAEA n’exprime en aucun cas le total des coûts en dehors de la somme empruntée.

Bien qu’il n’y ait pas de législation en la matière, la souscription à une assurance est obligatoire pour l’emprunteur, surtout s’il compte contracter un prêt immobilier. Autrement dit, même si cela n’est pas obligé, en pratique, la plupart des banques l’exigent (surtout pour un prêt immobilier).

Elle assure la transparence des différentes offres d’assurance. Elle lui permet aussi et surtout d’être couvert en cas de problèmes de santé (notamment en cas de PTIA, perte totale et irréversible d’autonomie par exemple) de décès ou de perte d’emploi, assurant par là la continuité des versements du crédit à la banque.

Quels sont les éléments inclus dans le TAEA ?

Le taux annuel effectif d’assurance (TAEA) est obtenu à partir du montant de capital emprunté et de votre situation personnelle et professionnelle.

Le taux annuel effectif assurance tient en compte des éléments suivants :

  • Le taux
  • Le montant total de l’assurance emprunteur
  • Les mensualités

Comment est-il calculé ?

La formule mathématique

Un décret du 15 octobre 2014 fixe le nouveau calcul du TAEA. Le TAEA est obtenu en soustrayant le TEG avec assurances, du TEG hors assurances. Plus exactement, la formule peut être résumée ainsi :

TAEA = TAEG avec assurance – TAEG hors assurance

Néanmoins, il faut savoir que chaque assurance est libre de fixer son propre taux d’assurance. C’est pourquoi il existe des écarts allant du simple au double entre diverses offres d’assurance.

Il s’agit donc d’un élément important à prendre en compte lorsqu’on demande un prêt immobilier.

En outre, de nombreux critères contribuent à déterminer le taux d’assurance. Ils ont pour but de déterminer les risques potentiels que vous êtes susceptibles de présenter :

  • Votre âge
  • Vos antécédents médicaux
  • La pratique d’une activité sportive perçue comme étant risquée
  • Votre hygiène de vie (plus précisément, si vous êtes fumeur ou non-fumeur)

Quelques exemples

Supposons qu’un couple de 30 ans souhaite acquérir un bien de 230 000 €. Il dispose de revenus de 40 000 € nets par an et un apport couvrant les frais de notaire. Le couple souscrit à un prêt de 230 000 € remboursable sur 25 ans.

premier exemple

Taux effectif global (TAEG)

assurance comprise

Mensualités hors assurance/

Taux effectif

Prime d’assurance/

TAEA

Taux annuel effectif global (TAEG)

Hors garantie

Taux Annuel effectif global (TAEG)

garantie comprise

1.78% 924.13 euros / 1.53% 9.45 euros / 0.09% 1.63 % 1.67 %

Le coût total du crédit s’élève à 51 352,83 €, les intérêts à 47 239 € et le coût d’assurances à 2 834,83€. Les frais de garantie sont de 1 279 €.

Dans le deuxième cas de figure, un couple de 40 ans souhaite acheter un bien de 350 000€. Il dispose de revenus de 45 000 € nets par an et un apport couvrant les frais de notaire à hauteur de 120 000 € du prix d’achat.

Ils empruntent à hauteur de 230 000 € remboursable sur 20 ans.

Taux effectif global (TAEG)

assurance comprise

Mensualités hors assurance/

Taux effectif

Prime d’assurance/

TAEA

Taux annuel effectif global (TAEG)

Hors garantie

Taux Annuel effectif global (TAEG)

garantie comprise

1.40 % 1075.77 euros / 1.18% 17.39 euros / 0.16% 1.34% 1.40%

Le coût total du crédit s’élève à 33 655,16 €, les intérêts à 28 184,8 € et le coût d’assurances est de 4173,36 €. Les frais de garantie eux, sont de 1279 €.

Enfin, un couple de retraités de 62 ans souhaite acheter un bien de 350 000€. Leurs revenus sont de 60 000 € nets par an et ils ont un apport couvrant les frais de notaire à hauteur de 120 000 €. Ils ont emprunté 230 000 €, remboursable sur 15 ans.

troisième exemple

Taux effectif global (TAEG)

assurance comprise

Mensualités hors assurance/

Taux effectif

Prime d’assurance/

TAEA

Taux annuel effectif global (TAEG)

Hors garantie

Taux Annuel effectif global (TAEG)

garantie comprise

1.78% 1381.6 euros / 1.05% 66.13 euros / 0.65% 1.70% 1.78%

Le coût total du crédit est de 31 870,44 €, les intérêts de 18 688 € et le coût d’assurances, de 11 903,44 €. Quant aux frais de garantie, ils s’élèvent à 1 279 €.

Pour aller plus loin

L’assurance dépend non seulement de votre âge et des risques que vous encourez, mais aussi du montant que vous allez emprunter, de votre situation et de vos capacités d’emprunt.

Néanmoins, l’âge étant un facteur de risque important, il existe une classification des niveaux de risque selon votre tranche d’âge. En effet, si vous avez 60 ans, vous allez avoir un niveau de risque plus important qu’un emprunteur de 25 ans. Le taux varie en fonction de chaque emprunteur.

Pour exemplifier le coût que représente le taux d’assurance sur un prêt, supposons que vous souhaitiez emprunter 150 000 € sur 25 ans, avec un taux d’assurance à 0,5 % :

  • Par an : 150 000 x (0,5/100) = 750 €/an ;
  • Par mois : 750/12 = 62,50 €/mois
  • En somme, sur l’ensemble de la durée du prêt, vous paierez : 750 x 25 = 18 750 €.

Ainsi, il est évident que l’assurance et le taux appliqué représentent une part conséquente du prêt immobilier souscrit (12,5 % en plus du montant du capital emprunté). À noter que cela n’implique pas les frais de dossier et les intérêts sur la somme empruntée, qu’il faut rajouter.

Pour le calcul du TAEA, avec un prêt à 150 000 € sur 25 ans avec des frais de dossier de 500 € et un taux d’intérêt à 3 % :

  • Mensualité de prêt : 711,32 €
  • Assurance : 62,50 €/mois ;
  • Mensualité de prêt avec l’assurance emprunteur : 773,82 €
  • Taux annuel effectif global (TAEG) : 3,82 % (avec assurance) et 3,03 % (sans assurance)
  • Taux annuel effectif d’assurance (TAEA) : 3,82 – 3,03 = 0,79 %

Quels sont les taux d’assurance en vigueur ?

TEAE moyen pour l'année 2018 pour un prêt immobilier

Âge TAEA moyen
Moins de 30 ans 0,43%
Entre 31 et 35 ans 0,46%
Entre 36 et 40 ans 0,62%
Entre 41 et 45 ans 0,65%
Entre 46 et 50 ans 0,76%
Entre 51 et 55 ans 0,82%
Entre 56 et 60 ans 0,98%
Entre 61 et 65 ans 1,23 %

Ces chiffres sont obtenus à partir d’un exemple de taux nominal de 2,5% sur 10 ans.

Attention: il ne faut pas confondre le TAEA avec le taux d’assurance emprunteur. En effet, le taux d’assurance emprunteur est le pourcentage de prime à verser, tandis que le TAEA est un taux lié à l’emprunt, au TEAG (taux effectif annuel global) ainsi qu’au tarif de l’assurance emprunteur.

taux d’assurance emprunteur en 2018 en fonction de l'âge

Âge Taux minimum en 2018
Entre 25 et 33 ans 0,05 %
Entre 34 et 36 ans 0,06 %
Entre 38 et 40 ans 0,07 %
41 ans 0,08 %
42 ans 0,09 %
43 ans 0,1 %
44 ans 0,11 %
45 et 46 ans 0,12 %
47 ans 0,13%
48 ans 0,14 %
49 ans 0,15 %
50 ans 0,17 %
51 ans 0,18 %
52 ans 0,2 %
53 ans 0,21 %
54 ans 0,24 %
55 ans 0,26 %

Ici, les chiffres obtenus illustrent une assurance (avec toutes garanties) de crédit immobilier sur 10 ans, destiné à acquérir une résidence principale.

Comment choisir son assurance emprunteur ?

Comme vu précédemment, le coût total d’un crédit immobilier est fortement élevé. L’idéal est donc d’éviter toute opération qui aurait pour effet de trop augmenter votre remboursement. L’assurance emprunteur peut parfois représenter 30% du capital emprunté.

Il faut être alors vigilant aux garanties offertes par les divers contrats, ainsi qu’aux tarifs. Les devis, les simulations (ou encore le recours à un courtier), les questionnaires de santé ou les formulaires de proposition peuvent se révéler être des indicateurs utiles.

Par la suite, il vous faut choisir entre l’assurance de groupe (celle de l’établissement prêteur) et l’assurance individuelle (par délégation). La première offre moins de démarches à effectuer, puisque c’est l’établissement prêteur qui s’en charge. Or, le calcul du taux de l’assurance n’est pas le même selon :

  • l’assurance de groupe, avec qui le taux de l’assurance sera le même du début à la fin du remboursement du capital
  • l’assurance par délégation, avec qui vous obtiendrez un taux basé sur le capital restant dû. Il est ainsi possible de payer moins cher avec ce système

Quel est le taux immobilier du marché actuel ?

Le taux immobilier est actuellement en légère hausse, après avoir baissé et stagné pendant plusieurs mois en 2018. En revanche, cela reste un avantage si vous souhaitez emprunter.

Comment faire si vous désirez obtenir un meilleur TAEA ?

Depuis 2010, la législation (plus exactement, la loi Lagarde) ont renforcé la position de l’emprunteur vis-à-vis des offres d’assurance de prêt. Suivie par les lois Hamon et Bourquin, vous pouvez désormais faire jouer la concurrence. En effet, vous avez la possibilité d’user de la délégation d’assurance, qui vous permet de souscrire plus facilement à un autre contrat que celui offert par l’établissement prêteur.

Étant donné que les taux d’assurance peuvent aller du simple au double, il est extrêmement important de comparer les différentes offres d’assurance. Cela se fait en étant attentif aux éléments suivants :

  • Le coût mensuel de l’assurance, à savoir ce que vous remboursez tous les mois, sans porter atteinte à votre reste à vivre et à vos charges
  • Le TAEA pour avoir un élément de comparaison fiable entre les différentes offres
  • Les garanties comprises dans l’assurance, car la procédure de délégation d’assurance est appliquée à l’équivalence des garanties. C’est-à-dire que votre offre d’assurance doit couvrir les mêmes risques que celle offerte par le prêteur et au même niveau de garantie.
La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an