APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
RSA

Peut-on cumuler un salaire et le RSA ?

Article rédigé par Sessime Ananou le 6 mai 2024 - 6 minutes de lecture

Cumuler un salaire avec le RSA (Revenu de Solidarité Active) est envisageable dans certaines situations, mais cela dépend de divers critères et peut avoir des implications sur le montant du RSA. Cette question suscite souvent des interrogations, et un éclaircissement sur les conditions de cumul est nécessaire pour mieux comprendre les implications et les limites de cette combinaison.

Un budget à réduire ?
Contactez gratuitement un conseiller pour réduire vos factures d’électricité / gaz / Internet / assurances.

01 86 26 77 05

Horaires : 8h - 19h30 (lun - ven) et 9h30 - 18h30 (sam). Service partenaire Selectra.

Cumul salaire et RSA : conditions et limites

Une possibilité de Cumul

Le cumul entre un salaire et le RSA est envisageable dans certaines conditions. Le RSA est complémentaire aux revenus d’activité pour garantir un revenu minimum à ceux dont les ressources sont limitées. Cependant, le montant du RSA varie en fonction des revenus d’activité perçus.

Les effets sur le montant du RSA

Le RSA est calculé en tenant compte des revenus d’activité. Plus le salaire est élevé, moins le montant du RSA sera important. Il s’agit d’une sorte de complément qui diminue progressivement lorsque les revenus d’activité augmentent. Les plafonds et revenus maximum autorisés. Il existe des plafonds de revenus au-delà desquels il n’est plus possible de percevoir le RSA. Ces plafonds varient selon la situation familiale et le nombre de personnes dans le foyer. En dépassant ces seuils, l’allocation peut être réduite voire supprimée. Les organismes sociaux peuvent fournir des informations précises sur ces limites en fonction de chaque cas individuel.

Quelles conditions pour percevoir le RSA ?

Pour bénéficier du Revenu de Solidarité Active (RSA) en France, certaines conditions doivent être remplies :

  • La résidence sur le territoire français : le demandeur doit être résident français ou avoir un titre de séjour en cours de validité.
  • L’âge et situation : le RSA est accessible aux personnes âgées d’au moins 25 ans. Cependant, sous certaines conditions, il peut être accordé aux jeunes actifs dès 18 ans.
  • La situation professionnelle : le demandeur doit être soit sans emploi, soit en emploi avec des revenus inférieurs au montant du RSA qui lui est applicable. Les ressources prises en compte incluent les revenus professionnels, les allocations chômage, et autres ressources du foyer.
  • Le montant des ressources : Le revenu mensuel moyen des trois derniers mois ne doit pas dépasser un plafond déterminé en fonction de la composition du foyer. Ce plafond varie en fonction du nombre de personnes à charge.
  • Les démarches administratives : la demande de RSA se fait auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) selon la situation du demandeur. Il est nécessaire de fournir des pièces justificatives pour évaluer l’éligibilité.

Ces conditions peuvent varier en fonction de la situation personnelle du demandeur.

Le RSA : présentation et principes

Définition et Objectifs

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) représente une prestation sociale destinée à soutenir financièrement les foyers à faibles revenus, dans le but de garantir un niveau de ressources minimum pour vivre décemment. Ses objectifs incluent la lutte contre la précarité et l’accompagnement vers l’emploi.

Les critères d’éligibilité et modalités d’attribution

Les critères pour bénéficier du RSA et les modalités d’attribution sont définis par plusieurs conditions :

  1. Ressources du foyer : le RSA est octroyé aux personnes ou familles dont les revenus sont inférieurs à un certain plafond.
  2. Situation familiale : il existe des conditions spécifiques pour les personnes seules, les couples, les familles avec ou sans enfants.
  3. Âge : le demandeur doit avoir au moins 25 ans, sauf en cas de situation particulière (parent isolé, handicap, etc.).
  4. Revenus d’activité : les ressources provenant du travail sont prises en compte pour calculer le montant du RSA. Si vous travaillez, vos revenus peuvent impacter le montant de l’allocation.
  5. Démarches administratives : pour obtenir le RSA, il est nécessaire de faire une demande auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) selon le statut professionnel.

Ces critères peuvent varier selon la situation individuelle et les ressources du foyer. Les détails précis peuvent être obtenus auprès des organismes sociaux compétents ou sur leurs sites internet officiels.

Quels sont les ressources prises en compte dans le cas du RSA ?

Les ressources prises en compte pour calculer le RSA incluent un montant forfaitaire basé sur la composition de votre foyer et le nombre d’enfants à charge, ainsi que les revenus de votre foyer sur une moyenne mensuelle des trois mois précédant votre demande.

Ces ressources incluent :

  • Revenus d’activité professionnelle (salariée et non salariée)
  • Indemnités diverses (chômage partiel, volontariat)
  • Allocations diverses (logement, familiales)
  • Retraites, pensions, rentes
  • Ressources exceptionnelles (héritages, gains, ventes immobilières)
  • Prestations pour personnes en situation de handicap
  • Capitaux, placements financiers
  • Loyers et avantages liés au logement
  • Allocation d’entretien de l’aide sociale à l’enfance

Si vous bénéficiez d’une aide au logement ou êtes hébergé gratuitement, un forfait logement est également pris en compte, variant en fonction de la taille de votre foyer.

Simulez toutes vos aides en 2 min.
Simulation gratuite

Quelles sont les conditions de ressources en 2024 ?

Plafond de ressources à ne pas dépasser si vous êtes seul

En 2024, le RSA varie selon votre situation. Pour une personne seule sans personne à charge, le montant fixe du RSA atteint 635,71 euros par mois, conditionné par un plafond de ressources à ne pas dépasser.

Plafonds de ressources pour une famille monoparentale 

Pour une famille monoparentale, les plafonds de ressources varient en fonction du nombre d’enfants ou de personnes à charge.

Le RSA pour une personne seule (montant mensuel) :

Nombre d'enfants ou de personnes à charge Personne seule
0 635,71 €
1 953,57 €
2 1144,28 €
Par enfant ou personne en plus 254,28 €

Le RSA pour un parent isolé (montant mensuel) :

Nombre de personne/ enfant à charge Parent isolé
0 (femme enceinte) 816,33 €
1 1088,44 €
2 1360,55 €
Par personne ou enfant supplémentaire  272,11 €

Si vous êtes un parent isolé, cela signifie que vous remplissez l’un des critères suivants :

  • Vous êtes une femme enceinte.
  • Vous êtes seul(e) avec au moins un enfant ou une personne à charge, suite à un événement de vie tel qu’un décès ou une séparation.

Cette situation donne droit à une majoration du montant du RSA, dont la durée dépend de la date de l’événement :

  • Si l’événement survient après les 3 ans de l’enfant à charge, la majoration dure 12 mois, payable dans les 18 mois suivant cet événement. Il est important de déclarer cet événement à la CAF dans les 6 mois qui suivent.
  • Si l’événement survient avant les 3 ans de l’enfant à charge, la majoration est valide jusqu’à ses 3 ans.

Plafonds de ressources pour un couple

Si vous êtes en couple, les plafonds de ressources que vous devez respecter dépendent de votre situation familiale, notamment du nombre d’enfants ou de personnes à charge dans votre foyer.

Le RSA pour un couple (montant mensuel) :

Nombre d'enfants ou de personnes à charge Montant avant déduction du forfait logement
0 953,57 €
1 1144,28 €
2 1334,99 €
Par enfant ou personne en plus 254,28 €
Simulez toutes vos aides en 2 min.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Sessime Ananou
Sessime est rédactrice chez Mes Allocs, spécialisée sur le pouvoir d'achat. Elle rejoint l'équipe Mes Allocs en août 2023 afin de simplifier l'accès à l'information sur les aides en général.


Consultez nos autres guides récents
Comment déclarer un prêt étudiant aux impôts ?
Prêt étudiant
Quel prix pour un divorce par consentement mutuel ?
Divorce
Quel est le prix d'un avocat pour un divorce ?
Divorce
Prestation compensatoire dans le cas d'un divorce pour faute
Divorce
Quels documents pour une demande de prêt étudiant ?
Comment faire une demande de pret etudiant
Comment faire une demande de prêt étudiant ?
Prêt étudiant
Assurance de prêt étudiant : garanties, taux, comparatif et résiliation
Prêt étudiant
Prêt pour étudiant étranger : comment l'obtenir ?
Prêt étudiant
Comment demander un acompte sur salaire ?
Aide Juridique

Explorez d’autres thématiques
Pension d'invalidité : conditions, montants, démarches
Pension d'invalidité
Aide juridique : tout ce qu'il faut savoir !
Aide Juridique
Prêt étudiant : conditions, montant, démarches
Prêt étudiant
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
Ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
Aide alimentaire
Grâce à notre simulateur, ne passez plus à côté de vos aides !Simuler gratuitement toutes mes aides