Le prêt travaux : conditions, montants, durée et taux

pret travauxComme son nom l’indique, le prêt travaux est un crédit proposé pour réaliser des travaux, de grande ou petite envergure. Destiné aux particuliers, il est plafonné à 75.000€.


Qu’est ce que le prêt travaux ?

Le prêt travaux fait partie des crédits à la consommation. Il s’adresse aux particuliers qui souhaitent trouver des solutions de financement pour leurs travaux d’aménagement.

Il arrive que le coût total de travaux soit élevé, notamment dans le cas de chantiers conséquents. Ainsi, s’il vous manque les fonds nécessaires, vous pouvez solliciter un prêt travaux.

Généralement compris entre 200 et 75.000€, il finance aussi bien de petits travaux d’aménagement (pose de nouveaux sols, peinture) que des chantiers plus conséquents (isolation, électricité).

Qui peut souscrire à un prêt travaux ?

Le crédit travaux est destiné à la fois aux (co-)propriétaires et aux locataires.

  • Propriétaires : ils peuvent en faire usage pour leur résidence principale et secondaire ou encore pour les logements mis en location.
  • Co-propriétaires : ils peuvent s’en servir pour le financement de travaux sur leurs parties communes de la propriété.
  • Locataires : ils ont la possibilité de faire la demande de prêt eux-mêmes. Pour cela, ils doivent obtenir l’accord du propriétaire. Celui-ci se doit de mentionner la prise en charge de certains équipements de l’habitat (plomberie, électricité).

Quels sont types de travaux concernés ?

Le prêt travaux finance des travaux multiples et variés. Il peut s’agir de :

  • Rénovation (ex : façade d’une maison)
  • Agrandissement
  • Amélioration (ex : isolation d’un habitat)
  • Entretien (ex : peinture)
  • Décoration
  • Acquisition d’équipement (ex : lave-vaisselle, machine à laver etc)

Quelles sont les conditions à remplir ?

En premier lieu, il est impératif que le logement ait été construit avant le 1er janvier 1990.

De plus, il faut que le demandeur se tourne vers une entreprise ayant la mention « Reconnu garant de l’environnement » (RGE), afin de réaliser ses travaux. Il s’agit d’une mention attribuée par le Grenelle de l’Environnement, placée sous le signe de l’éco-crédit. Les travaux d’assainissement non collectifs en sont donc exclus.

Quels sont les documents nécessaires ?

Il vous faut déposer un dossier de demande de prêt auprès de la banque ou de l’organisme financier de votre choix. La liste des documents requis dépend évidemment des établissements. Plusieurs documents doivent y figurer :

  • Carte d’identité ou passeport
  • Justificatif de domicile (facture récente d’électricité, d’eau ou de gaz)
  • Dernier avis d’imposition
  • Vos trois derniers relevés de compte
  • Documents indiquant le montant de vos revenus (bulletin de paie, bilan de l’entreprise, déclaration Urssaf…)
  • Relevé d’identité bancaire
  • Documents mentionnant les travaux à réaliser (devis des entreprises en charge des travaux, bons de commande, factures  d’achat de matériel)

Attention : si la demande d’emprunt est formulée par deux personnes, chacune d’entre elles doit se munir de ses propres justificatifs.

Où contracter ce prêt ?

Il vous faut vous adresser à une banque ayant signé une convention avec l’Etat (elles sont environ une vingtaine).

Comment calculer le coût total des travaux ?Comment calculer le coût total des travaux

Avant de réaliser des travaux, il est nécessaire d’en estimer le coût (matériel requis, potentiel appel à une société de prestation et/ou à un architecte…). Il faut renseigner plusieurs détails :

  • Taille de la surface à rénover
  • Type de travaux (pose d’un nouveau sol dans une salle de bain par exemple, ou électricité)
  • Accès au chantier (si vous êtes en ville où le stationnement est payant, la société de prestation en charge de vos travaux peut exiger un surcoût)

Puis vient l’étape du devis, précédé par une recherche des différents prix proposés dans les magasins (pour l’achat d’équipement par exemple). Il est important de réaliser plusieurs devis. Cela vous permettra de gagner du temps. Pour le devis, il faut considérer séparément :

  • Coût de la main d’oeuvre
  • Coût du matériel (vous pouvez l’acheter vous-même, si vous déléguez les travaux à une société de prestation ou à un artisan)

Coût des travaux en fonction du m²

Type de travaux Coût par m² pour une maison Coût par m² pour un appartement
Entretien (ex : remplacement du carrelage, peinture) entre 80 et 300€ entre 100 et 300€
Rénovation totale d’une pièce (ex : cuisine, salle de bain) entre 500 et 1.000€ entre 700 et 1.100€
Travaux importants (ex : plomberie, isolation) entre 1.000 et 1.200€ entre 1.100 et 1.500€

Cas particulier :

Si vous désirez mener des travaux de rénovation énergétique dans votre habitat, vous pouvez demander à un professionnel de réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE). Il cible les types de travaux à réaliser en priorité (ainsi que leur coût) afin de réduire votre facture énergétique.

Comment évaluer les diverses offres de crédit ?

Après ces devis, il vous sera possible d’estimer le coût total des travaux en vue de souscrire à un contrat de prêt. Vous pourrez ainsi comparer les offres de crédit de divers établissements bancaires. Encore une fois, plusieurs sites en ligne proposent ce service. Des experts vous y donnent une réponse de principe immédiate (ils sont souvent disponibles du lundi au vendredi). Ces comparaisons sont faites en fonction du :

  • TAEG fixe (Taux annuel effectif global)
  • Montant des frais de dossier
  • Coût de l’assurance (facultatif)

Le crédit travaux alors formulé par l’établissement bancaire de votre choix (si votre demande est acceptée) stipulera les données suivantes :

  • Montant des mensualités (adaptées à votre budget)
  • Montant du prêt travaux
  • Durée du crédit
  • Taux d’intérêt applicable
  • Clauses suspensives
  • Modalités de règlement anticipé

Selon la la loi, l’emprunteur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours dès la signature du contrat. Il peut ainsi se résigner sans devoir fournir d’explication. Cela n’entraîne pas de pénalité.

De même pour le remboursement anticipé du prêt travaux de moins 10 000 €.

 

Quels sont les types de prêt travaux ?Quels sont les types de prêt travaux

Parmi les types de prêts travaux, il faut distinguer les crédits travaux traditionnels et les prêts travaux aidés.

Les prêts classiques

Il est possible de souscrire à un prêt classique auprès de multiples établissements de crédit. Choisissez-les selon le montant du prêt souhaité et vos besoins.

Prêt personnel non affecté

Il vous permet de disposer d’une somme accordée librement. Il s’agit d’un prêt réputé pour sa souplesse.

Vous n’avez pas à justifiez de dépense auprès de l’établissement auquel vous empruntez. D’ailleurs, ce dernier vous accorde les fonds nécessaires assez facilement. Le TAEG est souvent aussi moins élevé.

Si vous souhaitez faire les travaux vous-même, le prêt personnel non affecté est parfait.

Le crédit affecté

Si vous souhaitez financer un projet précis, il vaut mieux opter pour le crédit affecté. En effet, il ne doit être employé que pour un projet précis, déterminé en amont.

Par conséquent, l’établissement prêteur doit s’assurer du bon usage du crédit accordé. Pour cela, il vous faut fournir des justificatifs (devis émis par les prestataires, factures d’équipements).

En outre, le déblocage des fonds a lieu une seule fois. Le taux appliqué est aussi souvent inférieur à celui du prêt non affecté.

Le crédit renouvelable

Appelé également “prêt revolving”, il désigne une somme d’argent disponible en permanence après la signature du contrat de prêt. L’emprunteur peut alors utiliser cette réserve autant de fois qu’il le souhaite.

Le crédit renouvelable se régénère après chaque remboursement des montants utilisés. Bien qu’il s’obtienne rapidement, ce crédit demeure coûteux. Cela s’explique par l’application de taux élevés par les établissements financiers.

De surcroît, ce type de prêt n’exige pas de justificatif.

Type de prêt en fonction du montant, du taux d'intérêt et de la durée

Type de prêt Montant emprunté Taux d’intérêt Durée de remboursement
Prêt personnel non affecté >200€ à 75.000€ Entre 2,5 % et 10 % 10 ans maximum
Crédit affecté >200€ à 75.000€ Entre 2,5 % et 10 % 10 ans maximum

Remarque : Le taux d’intérêt appliqué dépend du type de prêt et du profil de l’emprunteur.

De plus, si vous souhaitez emprunter plus de 75.000 €, vous devez alors souscrire à un crédit immobilier. LA période de remboursement s’étend alors sur 10 à 30 ans.

Les prêts travaux aidés

Créés par l’État, vous ne pouvez y souscrire qu’auprès des organismes de crédit. Vous pouvez bénéficier de ces crédits sous certaines limites dont le plafonnement des ressources, la nature ou la performance énergétique de l’habitat.

Leurs taux sont habituellement inférieurs aux taux des crédits travaux traditionnels.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro ouvre la voie à un financement dont le remboursement s’applique uniquement au capital engendré. Par conséquent, l’emprunteur n’est pas forcé de payer ses intérêts.

Ce prêt concerne le financement de travaux pour un logement neuf ou un logement social existant. Il peut s’appliquer aussi à la rénovation de biens immobiliers anciens.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Ici encore, l’éco-ptz est un prêt accordé sans intérêt, pour réaliser des travaux au sein de logements construits avant 1990. Ce prêt est parfaitement adapté aux travaux de rénovation énergétique.

Le CITE (Crédit Impôts pour la Transition Énergétique)

Il s’agit d’une aide finançant les travaux destinés à l’amélioration de la performance énergétique d’un habitat.

Le prêt des fournisseurs d’énergie

Ils désignent des prêts écologiques offerts par les fournisseurs d’électricité et de gaz aux particuliers afin d’améliorer la performance énergétique des logements. Le montant fluctue entre 10 000 € et 30 000 €, pour un taux inférieur à 3 %.

Le prêt de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Partie intégrante du programme « Habiter Mieux », ce prêt est destiné aux travaux dont le but est de d’augmenter le gain énergétique, la sécurité ou la salubrité d’un habitat. Il convient également aux particuliers désirant adapter leur habitat aux personnes handicapées.

Quels sont les différents taux du prêt ?

Le montant du prêt travaux est plafonné à 75.000€. S’il excède ce montant, il se transforme alors en crédit immobilier.

En outre, après les simulations de crédit en fonction du TAEG, sachez que cette donnée n’est publiée qu’à titre indicatif. Afin d’avoir une idée précise des différents taux proposés, il est nécessaire de tenir compte des éléments suivants :

  • Niveau de revenus
  • Situation professionnelle
  • Situation familiale (marié, pacsé, célibataire, avec ou sans enfants…)
  • Durée du prêt
  • Montant du prêt

L’année dernière, le taux le plus avantageux du prêt travaux était inférieur à 3% TAEG fixe. Il s’appliquait à toute souscription (jusqu’à 50 000€) remboursée en 60 mensualités (5 ans), ou moins.

Par ailleurs, on distingue les “petits travaux”, dont le montant est estimé à  10 000 € maximum. Les établissements accordant le crédit considèrent que 3 ans (maximum) est la durée qui correspond à une période courte.

Type de prêt pour les petits travaux

Montant 12 mois 24 mois 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois
3 000 € à 5 000 € Taux moyen: x

Taux mini : 5,90 %

Taux moyen: 6,81 %

Taux mini : 3,06 %

Taux moyen: 8,57 %

Taux mini : 3,06 %

Taux moyen: 8,35 %

Taux mini : 3,47 %

Taux moyen: 8,09 %

Taux mini : 3,59 %

Taux moyen : x

Taux mini : 3,39 %

5 000 € à 10 000 € Taux moyen: 0,90 %

Taux mini : 0,90 %

Taux moyen: 2,29 %

Taux mini : 1,20 %

Taux moyen: 2,87 %

Taux mini : 2,10 %

Taux moyen: 3,44 %

Taux mini : 2,80 %

Taux moyen: 3,66 %

Taux mini : 2,80 %

Taux moyen: 4,86 %

Taux mini : 3,80 %

Type de prêt pour les grands travaux

Montant 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois 84 mois 96 mois
10 000 € à 15 000 € Taux moyen: 2,73%

Taux mini : 2,10%

Taux moyen: 2,89%

Taux mini : 2,80%

Taux moyen: 3%

Taux mini : 2,80%

Taux moyen: 4,42%

Taux mini : 3,39%

Taux moyen: 4,03%

Taux mini : 3,45%

Taux moyen : x

Taux mini : x

15 000 € à 30 000 € Taux moyen: 2,41%

Taux mini : 2,10%

Taux moyen: 2,89%

Taux mini : 2,70%

Taux moyen: 2,96%

Taux mini : 2,80%

Taux moyen: 3,90%

Taux mini : 3,39%

Taux moyen: 4,89%

Taux mini : 3,45%

Taux moyen: 4,63%

Taux mini : 4,20%

30 000 € et plus Taux moyen: x

Taux mini : 2,10%

Taux moyen: 2,85 %

Taux mini : 2,70 %

Taux moyen: 3%

Taux mini : 2,80%

Taux moyen: 3,93%

Taux mini : 3,93%

Taux moyen: 4,92%

Taux mini : 2,83%

Taux moyen: 4,98%

Taux mini : 4,20%

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an