Tout savoir sur le prêt personnel amortissable

prêt personnel amortissableLe prêt amortissable est un type de crédit immobilier vous permettant de rembourser le capital petit à petit. Ses intérêts s’allègent progressivement car ils sont calculés sur le capital restant dû.


Qu’est-ce que le prêt amortissable ?

Le prêt amortissable est un type de crédit immobilier (sans doute le plus courant). Il correspond donc au crédit immobilier dit “classique”. En effet, il faut savoir que la plupart des prêts attribués par les établissements bancaires sont des prêts amortissables.

Le prêt amortissable vous permet à la fois de rembourser une partie du capital et les intérêts, à chaque échéance. Ces deux frais sont regroupés dans les mensualités : le montant que vous devez payer chaque mois, déterminé à l’avance.

Pour le prêt amortissable, au début du remboursement, vous vous acquittez surtout des intérêts et moins du capital. Ensuite, la situation est amenée s’inverser : vous remboursez davantage le capital que les intérêts.

Le prêt amortissable finance plusieurs opérations dont :

  • L’acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien (résidence principale ou secondaire)
  • L’achat d’un terrain
  • Les travaux de rénovation
  • Murs commerciaux pour les professionnels

Le prêt amortissable peut être complété par un autre prêt (le prêt-à-taux zéro, par exemple).

Comment souscrire à un prêt amortissable ?

Les banques

Généralement, les emprunteurs se renseignement et comparent eux-mêmes les différentes offres proposées par les établissements bancaires. Sachez aussi que les frais de dossier, l’assurance et les taux d’intérêt peuvent être négociés. Il est également possible de faire appel à un tiers ou d’avoir une hypothèque afin de cautionner un prêt amortissable. Aux yeux de la banque, ces éléments feront figure de garanties solides pouvant favoriser votre demande de prêt.

Vous pouvez donc, d’une part, vous diriger vers votre banque : nul besoin d’avoir déjà contracté un prêt auparavant pour obtenir un prêt relais.

D’autre part, il est fortement recommandé d’être très bien renseigné au sujet des différentes caractéristiques du prêt visé. Il s’agit d’une longue période d’engagement : il est donc nécessaire d’avoir toutes les clés en main avant de souscrire à un prêt.

Le courtier immobilier

Si approcher vous-même les divers établissements bancaires se révèle être difficile, vous pouvez toujours avoir recours à un courtier en immobilier. Certains sont même gratuits (c’est la banque qui les rémunère).

Il vous aide à :

  • constituer votre dossier (il vous suffit donc de fournir les documents requis)
  • négocier des taux avantageux
  • vous accompagner jusqu’à la signature de la vente face au notaire
  • retravailler votre dossier en cas de refus

Tout comme les établissements bancaires, il existe également des courtiers en ligne.

Quelle durée pour le prêt amortissable ?

Il vous est possible d’obtenir un prêt amortissable sur 10, 15, 20, 25 ou 30 ans.

Un apport personnel de minimum 10% sera demandé par la banque. Il représente 20% en moyenne du montant global de la somme empruntée (frais de notaire compris).

Dans le cas où vous n’auriez pas d’apport personnel, un prêt à taux zéro (pour les primo-accédants) peut être tout à fait adéquat.

Vous pouvez aussi avoir recours à un financement à 110 % afin de régler les frais de notaire.

Comment est calculé le montant du prêt amortissable ?

Le montant des mensualités du prêt amortissable est composé d’une partie d’amortissement du capital. C’est-à-dire qu’une partie des intérêts diminuent au fur et à mesure du capital remboursé. Ainsi, au terme du prêt, le capital emprunté est entièrement remboursé.

Dans le calcul de ce prêt, plusieurs éléments sont pris en compte :

  • la somme demandée
  • le taux d’intérêt (crédit à taux fixe ou variable)
  • l’assurance emprunteur (exigée par les établissements financiers en cas de décès ou d’invalidité)
  • les frais de dossier

Ces données permettront d’évaluer le coût total d’un emprunt lié à l’achat d’un bien immobilier.

Quels sont les taux ?

Le prêt amortissable peut être à taux fixe ou à taux variable.

Dans le cas d’un taux fixe, le coût global du crédit, la durée du prêt et les mensualités sont établis en avance. Ils restent inchangés durant toute la période de prêt. Le calcul du montant du prêt est ainsi plus facile.

En revanche, dans le cas où le taux est variable, les mensualités et la durée fluctuent selon les variations du taux d’intérêt. Vous bénéficiez donc d’un échéancier de prêt provisoire. Le taux d’intérêt est alors revu à la date d’anniversaire de la signature du contrat.

Prêt amortissable-prêt in fine : que choisir ?

Souvent comparé au prêt in fine (pourtant moins répandu que le prêt relais), le prêt amortissable dispose d’un remboursement de capital étalé dans le temps. C’est-à-dire que pendant la période de prêt, vous remboursez le capital et les intérêts.

À noter que pour les prêts à échéances constantes, la part des intérêts s’allège au cours du temps, tandis que celle liée au remboursement du capital augmente.

Qu’est-ce qu’un prêt in fine ?

Le prêt in fine implique que vous vous acquittez du capital en une fois : à savoir dès la période de remboursement des intérêts arrivée à son terme. Par exemple, si vous empruntez 200.000€, vous disposez de ce montant pendant 25 ans. Vous rembourserez alors les intérêts générés par ce montant.

À noter qu’il existe un apport personnel de 30 % du montant de l’emprunt.

En général, le risque rencontré par les emprunteurs ayant choisi le prêt in fine est le manque de liquidité pour rembourser le capital au terme de l’emprunt.

Quel type de prêt choisir ?

Selon votre profil et le projet immobilier mené, plusieurs avantages et inconvénients se présentent à vous.

D’une part, pour le prêt amortissable, vous disposez d’un prêt étendu sur la durée, où les intérêts sont réduits au fur et à mesure du remboursement, vous permettant de vous acquittez rapidement du remboursement du capital. En revanche, les échéances sont plus élevées. De même, si la durée de remboursement est longue, les intérêts seront aussi plus importants.

D’autre part, pour le prêt in fine, les échéances sont faibles et les intérêts sont déductibles des impôts. Néanmoins, les intérêts ne décroissent pas au cours des échéances. En outre, ce type de prêt est parfaitement adapté à un investissement locatif. Si vous projetez de louer et que vous êtes fortement imposable (les intérêts réglés chaque mois sont déduits des revenus fonciers), alors le prêt in fine peut être une solution.

À noter que pour ce crédit, il faut une garantie pour l’emprunteur (ex: assurance-vie).

Est-il possible de transformer son prêt in fine en crédit amortissable ?

Il est tout à fait possible de changer son prêt in fine en crédit amortissable. Seulement, cette opération se fait au terme du remboursement des intérêts. Puisque le prêt un fine exige de rembourser le capital en une seule fois, échelonner le remboursement peut être un avantage. Or, cela implique de passer au crédit amortissable.

Si cette opération a lieu en cours de prêt, vous devez alors négocier avec votre banque. Vous aurez ainsi les frais de dossier à rembourser.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an