APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
AAH

Combien d’heure peut on travailler avec l’AAH ?

Article rédigé par Sessime Ananou le 23 janvier 2024 - 7 minutes de lecture

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une prestation sociale essentielle visant à garantir un revenu minimum aux personnes en situation de handicap en France. L’une des questions fréquemment posées concerne la possibilité de travailler tout en bénéficiant de l’AAH. Cette interrogation soulève des enjeux liés au maintien de l’autonomie financière des personnes handicapées tout en favorisant leur intégration dans le monde professionnel. Mes Allocs vous explique tout.

Un budget à réduire ?
Contactez gratuitement un conseiller pour réduire vos factures d’électricité / gaz / Internet / assurances.

01 86 26 77 05

Horaires : 8h - 19h30 (lun - ven) et 9h30 - 18h30 (sam). Service partenaire Selectra.

Quel est le nombre d’heures autorisé avec l’AAH ?

Le plafond d’heures autorisé pour une activité professionnelle 

  • Généralités sur le temps partiel : les bénéficiaires de l’AAH peuvent travailler à temps partiel sans dépasser un certain nombre d’heures.
  • Plafond standard : en règle générale, le plafond d’heures autorisé se situe autour de 20 heures par semaine. Cependant, des variations peuvent exister en fonction des situations individuelles.

La variation du plafond en fonction de la nature du handicap 

  • Adaptabilité aux capacités : le plafond d’heures autorisé peut être ajusté en fonction de la nature du handicap et des capacités de la personne.
  • Entente avec la MDPH : une personne peut discuter de son projet professionnel avec la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour évaluer la faisabilité en termes d’heures de travail.

Les conséquences d’un dépassement du nombre d’heures autorisé 

  • Réduction de l’AAH : en cas de dépassement du nombre d’heures autorisé, le montant de l’AAH peut être réduit.
  • Calcul proportionnel : la réduction est généralement proportionnelle au nombre d’heures excédentaires travaillées.
  • Maintien de certains droits : même en travaillant au-delà du plafond, les bénéficiaires peuvent souvent maintenir certains droits et avantages, tels que la couverture maladie.

 À noter : la gestion du nombre d’heures autorisé vise à offrir une flexibilité aux bénéficiaires de l’AAH tout en garantissant que l’allocation reste un complément financier significatif. Les ajustements en fonction de la nature du handicap visent à reconnaître la diversité des situations individuelles. En cas de dépassement du nombre d’heures autorisé, il est crucial de comprendre les conséquences financières et de prendre les démarches nécessaires pour maintenir une situation équilibrée.

Quel cadre légal de l’AAH et travail ?

Définition de l’AAH et son objectif

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une prestation sociale instaurée en France pour garantir un revenu minimum aux personnes en situation de handicap. Son objectif principal est de contribuer à assurer l’autonomie financière des personnes concernées, en tenant compte de leurs besoins spécifiques liés au handicap.

Les conditions d’éligibilité à l’AAH 

  1. Critères de handicap : la personne doit présenter un taux d’incapacité permanente d’au moins 80% ou compris entre 50% et 79% avec une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.
  2. Âge : les bénéficiaires doivent être âgés de plus de 20 ans, mais avant l’âge légal de départ à la retraite.
  3. Résidence : la personne doit résider de manière stable et régulière en France.
  4. Ressources : les ressources du demandeur ne doivent pas dépasser un plafond fixé par la réglementation.

Les principes du cumul de l’AAH avec les revenus du travail 

  1. Possibilité de travailler : les bénéficiaires de l’AAH ont la possibilité de travailler tout en percevant l’allocation.
  2. Plafonds de ressources : les revenus du travail ne doivent pas dépasser certains plafonds fixés par la législation pour pouvoir bénéficier de l’AAH.
  3. Calcul de l’AAH en présence de revenus du travail : le montant de l’AAH peut être réduit en fonction des revenus d’activité du bénéficiaire.
  4. Réduction progressive : la réduction de l’AAH est progressive, ce qui signifie que pour chaque euro gagné, le montant de l’AAH est réduit, mais le bénéficiaire continue à percevoir une partie de l’allocation.
  5. Dispositifs d’incitation au travail : certains dispositifs, comme la Prime d’activité, sont mis en place pour encourager les bénéficiaires de l’AAH à reprendre ou maintenir une activité professionnelle.

Ce cadre légal vise à concilier le soutien financier apporté par l’AAH avec la possibilité pour les personnes en situation de handicap de participer activement à la vie professionnelle. Les principes du cumul visent à assurer une transition en douceur vers le monde du travail tout en préservant une certaine autonomie financière.

Conditions d’attribution de l’AAH 

Être reconnu comme handicapé

Il est nécessaire de présenter un taux d’incapacité spécifique pour être éligible à l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), une prestation destinée à assurer un soutien financier aux personnes en situation de handicap en France. La Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est l’organisme chargé de reconnaître officiellement le statut de personne handicapée.

Pour bénéficier de l’AAH, un taux d’incapacité minimale de 80% est requis. Toutefois, si le taux se situe entre 50% et 79%, il est possible de faire une demande d’AAH, à condition que le handicap entraîne une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi. Cette restriction doit être telle qu’elle ne peut être compensée par des aménagements spécifiques, comme l’adaptation d’un poste de travail.

La notion de durabilité signifie que la restriction est estimée comme persistante sur au moins un an à partir de la date de dépôt de la demande, indépendamment de l’évolution possible de la situation. La caractérisation de la restriction comme substantielle se produit lorsque l’individu éprouve des difficultés significatives pour accéder à un emploi, et qu’aucun aménagement ne peut être mis en place pour faciliter son intégration professionnelle.

Pour vous évitez les tracas administratifs, Mes Allocs prend en charge toutes vos démarches !

Conditions d’âge et lieu de résidence

L’âge constitue un critère essentiel pour l’attribution de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) en France. Les conditions liées à l’âge sont déterminantes pour déterminer l’éligibilité des individus à cette prestation.

  1. Conditions d’âge :
    • Il est impératif d’avoir au moins 20 ans pour pouvoir prétendre à l’AAH. Toutefois, si une personne n’est plus considérée comme à charge de ses parents pour l’attribution des allocations de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), elle peut faire une demande d’AAH dès l’âge de 16 ans.
    • Pour les parents ayant un enfant handicapé de moins de 20 ans, l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) peut être sollicitée.
  2. Évolution de l’âge limite :
    • Depuis janvier 2017, il n’existe plus de limite d’âge supérieur pour obtenir l’AAH si le taux d’incapacité est d’au moins 80%. Ainsi, la prestation peut être perçue une fois l’âge légal de la retraite atteint. Il s’agit toutefois d’une AAH différentielle, qui peut varier en fonction des autres revenus perçus.
    • En revanche, si le taux d’incapacité se situe entre 50% et 79%, le versement de l’AAH cesse à l’âge de 60 ans. Cependant, il est possible de prétendre à la retraite pour inaptitude dans ce cas.
  3. Résidence permanente en France :
    • Une condition essentielle pour bénéficier de l’AAH est de résider en France de manière permanente. Les étrangers non membres de l’Union Européenne doivent séjourner de manière régulière sur le territoire français.

Ces critères d’âge visent à encadrer l’attribution de l’AAH de manière à répondre aux besoins spécifiques des personnes en situation de handicap, tout en prenant en compte les différentes situations familiales et les spécificités liées à l’âge.

À noter : un plafond de ressources est établi pour déterminer l’éligibilité à l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) en fonction de la composition du foyer. Les ressources annuelles nettes du demandeur ne doivent pas excéder les montants fixés en vigueur. Ces plafonds varient en fonction de la situation familiale.

  • Si vous vivez seul, vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser 11 656,44 €.
  • Si vous vivez en couple, le plafond est fixé à 21 098,16 €.
  • Pour chaque enfant à charge, ajoutez 5 828,22 € aux plafonds précédents, que vous soyez seul ou en couple.

Exemple d’application des plafonds : supposons que vous soyez en couple avec deux enfants à charge. Pour bénéficier de l’AAH, vos ressources ne doivent pas dépasser le plafond de 32 754,6 €.

Simulez vos aides en 2 min.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Sessime Ananou
Sessime est rédactrice chez Mes Allocs, spécialisée sur le pouvoir d'achat. Elle rejoint l'équipe Mes Allocs en août 2023 afin de simplifier l'accès à l'information sur les aides en général.

Consultez nos autres guides récents
Comment bénéficier de l'aide de l’ANAH pour la rénovation d’une douche ?
Aide rénovation
Quelles aides financières pour l’installation d’une douche sécurisée ?
Aide rénovation
Douche sécurisée : prix, aides et installation
Aide rénovation
Quels sont les salaires dans les ressources humaines ?
Aide recherche emploi
Peut-on vider son compte bancaire avant un divorce ?
Divorce
La demande du Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) à Verdun
Contrat d'Engagement Jeune
La demande du Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) à Toulon
Contrat d'Engagement Jeune
Peut-on laisser la maison gratuitement au conjoint lors d’un divorce ?
Divorce
La demande du Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) à Nantes
Contrat d'Engagement Jeune

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
assurance auto
Tout savoir sur l'assurance santé en 2023
assurance santé
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides