Les aides financières pour refaire son électricité

aide-financiere-pour-refaire-electriciteL’électricité est une servitude indispensable au sein de nos habitations. Si votre installation électrique est obsolète, ou encore qu’elle ne se conforme plus à la norme en vigueur, il vous faut alors refaire l’installation électrique de votre logement. Dans cet article, nous vous détaillerons l’ensemble des aides financières pour réaliser des économies sur le coût de vos travaux d’électricité.


Quelles sont les aides financières pour refaire son électricité ?

Vous pouvez être amené à refaire votre installation électrique actuelle pour des raisons de fonctionnalité ou de sécurité.

Le prix d’une réhabilitation totale de votre réseau électrique a un certain coût. Par exemple, si vous habitez dans un appartement de 60 m², la rénovation électrique vous coûtera entre 4.800 € et 6.000 € HT.

Pour vous aider dans le cadre de vos travaux de rénovation, il existe un certain nombre d’aides financières.

Ces dernières sont :

  • Une aide l’ANAH ou des collectivités locales ;
  • Le chèque énergie ;
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS) ;
  • Le prêt à l’amélioration de l’habitat ;
  • La prime à l’amélioration de l’habitat ;
  • La prime énergie ;
  • Un taux de TVA réduit de 5.5 %.

Dans cet article, nous vous détaillons l’ensemble de ces aides pour vous aider à réaliser des économies dans le cadre de vos travaux pour refaire votre électricité.

Les aides de l’ANAH ou des collectivités locales

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) peut vous attribuer une aide financière pour la réfection de votre électricité.

Pour bénéficier des aides de l’ANAH, vous devrez respecter les conditions suivantes :

  • Posséder un logement qui a plus de quinze ans ;
  • Posséder un logement qui n’a pas bénéficié d’un prêt à taux zéro durant les cinq dernières années ;
  • Respecter les plafonds de ressources.

Selon les caractéristiques de votre logement, votre prime ANAH peut se voir bonifiée. Par exemple, si votre logement présente une étiquette énergétique F avant la réalisation de vos travaux d’électricité, vous percevrez une bonification.

Pour demander ces aides financières, vous devrez déposer une demande de subvention auprès de la délégation ANAH du département au sein duquel vous réalisez vos travaux d’amélioration de l’habitat, afin de percevoir une aide allant de 1.600 € à près de 15.000 €.

De plus, le programme national “Habiter Mieux” proposé par l’ANAH vous permet de bénéficier sous conditions d’une aide et d’un accompagnement pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique qui limitent les déperditions d’énergie de votre logement.

Pour connaître votre éligibilité à cette aide financière, utilisez gratuitement notre outil de simulation en ligne.

En plus des aides de l’ANAH, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide locale pour l’installation de votre pompe à chaleur air/eau.

Ces aides locales peuvent être distribuées par :

  • Votre commune ;
  • Votre département ;
  • Votre intercommunalité ;
  • Votre région

Par exemple, vous pourrez peut-être bénéficier d’une exonération partielle ou totale de votre taxe foncière en réalisant des travaux d’énergie.

Pour connaître les différentes aides locales auxquelles vous avez droit, renseignez-vous directement auprès des collectivités locales.

Le chèque énergie

Chaque année, des millions de foyers en France bénéficient du chèque énergie. Ce dernier est une aide financière dédiée au paiement des factures d’énergie d’un logement et aux travaux de rénovation énergétique.

L’attribution du chèque énergie dépend :

  • De la composition du foyer ;
  • Et des revenus.

En effet, le calcul du chèque énergie se base sur la déclaration fiscale de l’année précédente et, plus les revenus sont modestes, plus le montant du chèque est élevé.

En 2020, le montant du chèque énergie varie entre 48 € et 277 € par année.

Si vous êtes éligible au chèque énergie, il vous sera envoyé par courrier au mois d’avril de chaque nouvelle année, sans que n’ayez à effectuer de démarches particulières.

Pour vérifier votre éligibilité, vous pouvez utiliser notre simulateur pour calculer vos droits sur le chèque énergie.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une mesure fiscale vous permettant de déduire de vos impôts une partie des dépenses liées à vos travaux de rénovation énergétique.

Pour bénéficier du CITE, vous devrez respecter les conditions suivantes :

  • Le lieu des travaux doit être votre habitation principale ;
  • Vous devez fournir une facture unique.

De plus, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est plafonné à :

  • 8.000 € pour une personne seule ;
  • 16.000 € pour un couple.

Pour déclarer votre CITE, dont le montant s’élève à 30 % du coût du matériel TTC, vous devrez indiquer le montant des sommes payées lors de votre déclaration de revenus en ligne.

L’éco-prêt à taux zéro

Pour refaire votre électricité, vous pouvez peut-être bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro si votre installation s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux, c’est-à-dire d’au moins deux travaux distincts d’économies d’énergie.

Ce prêt, accordé par les banques qui ont signé une convention avec l’Etat, est accordé aux :

  • Bailleurs ;
  • Copropriétaires ;
  • Occupants ;
  • Propriétaires ;
  • Sociétés civiles.

Le logement doit être une résidence principale, une maison individuelle ou un appartement.

En ce qui concerne le montant de cette aide financière, il est de :

  • 20.000 € pour deux travaux ;
  • 30.000 € pour trois travaux.

La durée de remboursement de l’éco-prêt à taux zéro est de quinze ans.

MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est la nouvelle aide d’État pour les travaux d’isolation et de rénovation du chauffage des logements.

Cette prime fusionne :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • Et l’aide “Habiter mieux” de l’ANAH.

Elle est accessible aux propriétaires occupants sous conditions de ressources et s’adresse aux ménages modestes et très modestes, avant un élargissement à des foyers plus aisés en 2021.

Son montant est plafonné à 20.000 euros sur cinq ans, calculé selon :

  • Les économies d’énergie réalisées ;
  • Le type de travaux ;
  • Vos revenus. de vos revenus.

La prime énergie

Les fournisseurs d’énergie versent une prime énergie aux particuliers éligibles entreprenant des travaux de rénovation énergétique.

Si vous remplissez certains critères, vous pouvez bénéficier de la prime énergie, dont le montant varie selon certains critères, comme par exemple la localisation de votre habitation.

Pour demander votre prime énergie, vous devrez déposer un dossier de demande à votre fournisseur d’énergie avant le début de vos travaux de rénovation énergétique.

Dans un second temps, vous devrez lui faire parvenir un dossier comprenant :

  • Une attestation sur l’honneur ;
  • La certification du matériel utilisé et/ou la qualification professionnelle de l’installateur ;
  • Votre RIB.

Vous percevrez alors votre prime énergie dans le cadre de la réfection de vos installations électriques.

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt à l’accession sociale (PAS) vous permet de financer, selon les cas :

  • L’achat d’une résidence principale (logement neuf ou existant) ;
  • La construction d’un nouveau logement ;
  • Des travaux d’amélioration du logement et d’économies d’énergie.

Pour bénéficier du prêt PAS pour des travaux de rénovation énergétique, vos dépenses doivent être d’un minimum de 4.000 €.

Le prêt PAS peut financer l’intégralité de vos dépenses. En effet, le montant minimum de cette aide est de 4.000 € dans le cas de travaux effectués dans un logement ayant au moins dix ans.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

Le prêt à l’amélioration de l’habitat est une aide financière accordée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF).

Son but est de vous aider à financer des travaux :

  • D’amélioration ;
  • D’assainissement ;
  • D’isolation thermique ;
  • De réparation.

Il se destine à l’ensemble des occupants du logement en question, qu’ils soient locataires ou propriétaires.

Ce prêt peut atteindre 80 % du montant des dépenses prévues, dans la limite de 1.067,14 €.

La prime à l’amélioration de l’habitat

La prime à l’amélioration est attribuée aux propriétaires occupant leur résidence principale, qui doit être un logement achevé depuis plus de vingt ans.

Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire que :

  • Vous soyez propriétaire de votre résidence principale ;
  • Et que vos ressources ne dépassent pas un certain plafond.

Cette prime attribuée par la Direction Départementale de l’Équipement couvre de nombreux travaux, dont les travaux de rénovation de votre électricité.

Si vous pouvez bénéficier de cette prime, elle vous sera reversée à la fin de vos travaux de réfection électrique.

Un taux de TVA réduit de 5.5%

Depuis 2014, les travaux de rénovation énergétique bénéficient de l’application du taux de TVA réduit de 5.5 % pour les fournitures et la main d’œuvre.

Pour bénéficier de cette réduction, il vous faudra :

  • Être loueur, occupant ou propriétaire de votre habitation ;
  • Être locataire ou occupant à titre gratuit ;
  • Que le logement soit construit depuis moins de deux ans ;
  • Résider dans le logement à titre principal ou secondaire.

Enfin, pour profiter de cette aide financière, les travaux d’installation doivent obligatoirement être effectués par un professionnel qui vous fournira les justificatifs nécessaires.

Pour conclure, sachez que l’ensemble de ces aides financières peut se cumuler à quelques exceptions près. Pour bénéficier de la plupart de ces aides financières, vos travaux doivent être réalisés par un artisan titulaire de la mention “reconnu garant de l’environnement” (RGE).

Pour découvrir votre éligibilité à l’ensemble de ces aides, utilisez notre simulateur ou contactez directement notre équipe d’experts par téléphone pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et réduire la durée de vos démarches administratives.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Quel est le délai de traitement prime d'activité ?
Comment concilier prime d'activité et congé parental ?
CPF permis moto : conditions et démarches
CPF inscription : quelles sont les démarches à mener ?
Quelle est la liste des formations éligibles au CPF ?
Quand demander la prime d' activité ?
CPF formation : comment cela fonctionne ?
Qu'est-ce que le CPF de transition ?
Prime d'activité et RSA : comment allier les deux ?

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an