APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Comment changer de carrière dans la fonction publique ?

Article rédigé par Fabiola le 3 mai 2022 - 9 minutes de lecture

Vous êtes fonctionnaire et vous souhaitez changer de métier ? Plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez monter en grade, changer de service, travailler dans une autre administration, créer votre entreprise ou travailler dans le secteur privé. Vous avez le choix d’une mobilité interne ou externe ou de suivre une formation dans le cadre du congé professionnel de formation.

Mes Allocs vous aide dans votre projet de reconversion professionnelle.


Pourquoi se reconvertir ?

Quels signaux prouvent qu’il est temps de changer de parcours professionnel ?

Vous vous sentez de plus en plus fatigué, vous avez une sensation de lassitude par rapport à votre emploi. Ces avertissements doivent être pris en compte. Plusieurs signaux montrent qu’il est temps de faire le point et de, peut-être, changer de poste :

  • vous êtes de plus en plus épuisé quand vous rentrez du travail ;
  • vous vous ennuyez ;
  • lorsque vos proches vous parle de leur emploi avec joie, vous ressentez de la jalousie ;
  • vous avez l’impression d’avoir fait le tour de votre emploi ;
  • vous souhaitez avoir un plus haut niveau de responsabilité ;
  • ou vous voulez faire une mobilité géographique ;
  • changer d’employeur ;
  • ou encore vous souhaitez réaliser un rêve non assouvi.

Besoin d’aide dans votre reconversion ?
En savoir plus sur notre programme

Les raisons pour une reconversion sont multiples et le plus important est de vous écouter. Vous seul pouvez comprendre qu’il est temps de changer.

Quand faut-il se reconvertir ?

Il n’y a pas d’ âge idéal pour changer de voie professionnelle. Vous possédez des ressources différentes tout au long de votre vie. Votre avenir professionnel peut changer si vous en avez la volonté, que vous soyez salarié du secteur privé ou agent de la fonction publique.

Reconversion  professionnelle à 30 ans

A 30 ans vous avez sûrement eu le temps d’exercer plusieurs petits boulots. Vous avez peut-être fait plusieurs formations et vous êtes un jeune diplômé. De plus, vous êtes mature et vous avez la force mentale et physique de recommencer une formation, un emploi. Vous êtes plein d’énergie pendant votre trentaine et vous avez du temps pour vous former.

Reconversion professionnelle à 40 ans

Commencer une nouvelle carrière professionnelle peut sembler plus simple car vous êtes assez mature pour connaître vos envie. Votre décision de reconversion sera certainement plus réfléchie. En effet, vous avez de nombreuses responsabilités (crédit à rembourser, enfants à élever) à 40 ans.

Reconversion professionnelle à 50 ans

La reconversion professionnelle demande souvent des investissements financiers, si vous faîte une formation ou si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise. Il sera plus facile pour vous de vous reconvertir à partir de 50 ans si vous possédez quelques économies. Vous n’avez plus de jeune enfant à charge et votre crédit est bientôt remboursé.

Reconversion professionnelle à 60 ans

Un changement d’ orientation professionnelle est même possible à 60 ans. Si vous avez la volonté d’entrer dans un nouveau monde professionnel, tout est possible. Vous aurez plus d’expérience que les autres.

Financièrement, vous serez mieux loti puisque vous n’avez plus à vous occuper de vos enfants. Et, vous n’avez généralement plus de crédit à rembourser.

Quels dispositifs peuvent vous éclairer dans votre reconversion ?

Le bilan de compétence

Le bilan de compétences est une étape importante dans le processus de reconversion professionnelle lorsque vous êtes dans la fonction publique. Celui-ci possède plusieurs objectifs.

Il vous permet d’abord d’analyser vos compétences personnelles (soft skills) et professionnelles, vos aptitudes et  motivations. Ensuite, il vous aide à définir votre projet professionnel ou votre projet de formation si vous souhaitez reprendre des études. Enfin, il vous montre comment mettre en avant vos connaissances à profit pour trouver un nouvel emploi, une formation professionnelle ou une évolution de carrière.

Vous pouvez utiliser votre compte personnel de formation pour les bilans de compétences :

  • En mobilisant votre compte personnel de formation pour un bilan réalisé hors temps de travail. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’informer votre employeur.
  • En mobilisant votre compte personnel de formation pour un bilan en tout ou partie, pendant le temps de travail. N’oubliez pas de demander l’accord préalable de l’employeur en vous référant aux règles du compte personnel de formation.

Besoin d’aide dans votre reconversion ?
En savoir plus sur notre programme

Le conseil en mobilité-carrière dans les services de l’État 

Un guide est destiné à l’accompagnement de la mobilité et des carrières. Il est à l’attention des professionnels impliqués dans la gestion des ressources humaines des services de l’État et de ses établissements.

Des conseillers mobilité carrière (CMC) peuvent vous accompagner dans votre évolution professionnelle.

Le congé de formation professionnelle (CFP)

Le congé de formation professionnelle (CFP) permet aux agents d’avoir une formation personnelle grâce à des stages de formation professionnels ou personnels. Sa durée ne peut pas excéder trois ans.

Pour les membres de la fonction publique d’État et la fonction publique territoriale, vous devez demander votre congé de formation 120 jours avant le début de la formation.

Pour les membres de la fonction publique hospitalière, l’agent doit demander une autorisation d’absence administrative et également faire une demande prise en charge financière. L’agent hospitalier doit retirer un dossier auprès d’une délégation régionale de l’Association nationale pour la formation permanente des personnels hospitaliers (ANFH).

Pôle emploi

Grâce à Pôle emploi, vous pouvez connaître les emplois le plus recherchés dans la fonction publique et vous diriger vers ceux-ci. On retrouve dans les cinq premières positions :

  1. Professeur ;
  2. Secrétaire administratif ;
  3. Adjoint administratif ;
  4. Assistant de service social ;
  5. Auxiliaire de puériculture.

Pôle emploi vous oriente également vers les offres d’emploi qui vous correspondront.

Mobilité interne ou mobilité externe : les options

La mutation sur demande du fonctionnaire

L’administration doit proposer aux agents publics intéressés les postes vacants. Un changement d’affectation peut vous permettre de changer de lieu ou de fonctions. Une mutation peut être intéressante pour vous si vous venez d’avoir des enfants et que vous souhaitez déménager dans une maison. Elle peut également intéressée les personnes qui souhaitent vivre dans les campagnes.

Certains profils sont prioritaires pour les mutations :

  • les fonctionnaires séparés de leur conjoint (ou de leur partenaire PACS) pour des raisons professionnelles ;
  • les travailleurs en situation de handicap ;
  • et les fonctionnaires ayant travaillé un certain temps dans des quartiers urbains difficiles.

La mise à disposition

La mise à disposition permet au fonctionnaire de rester en activité auprès de sa collectivité et continuer à percevoir une rémunération. Cependant, il effectue entièrement ou en partie son service auprès d’un ou de plusieurs organismes d’accueil. L’organisme d’accueil peut verser aux fonctionnaires un complément de rémunération.

Elle permet à une collectivité de placer un fonctionnaire (avec son accord) auprès :

  • d’une autre collectivité ;
  • d’une administration d’État ;
  • ou même d’organismes de droit privé. Celui-ci doit contribuer à la mise en œuvre d’une politique publique de l’État ou des collectivités territoriales ou de leurs
    établissements publics administratifs.

La mise à disposition est régulée par une convention qui précise la nature des activités que le fonctionnaire va exercer et ses conditions d’emploi.

La loi autorise la mise à disposition « en temps partagé ». Ce dispositif permet à un fonctionnaire de travailler auprès d’une personne publique ou d’un organisme de droit privé pour une partie seulement de son temps de travail.

Le détachement

Ce dispositif est une autre solution de mobilité dans la fonction publique territoriale. Le fonctionnaire est placé hors de son cadre d’emplois tout en continuant à bénéficier de ses droits à l’avancement et à la retraite. Une demande de détachement est faite à l’initiative du fonctionnaire.

Le détachement peut être de courte durée (6 mois au plus) ou de longue durée (5 ans au plus). Il peut être renouvelé (pour une longue durée seulement) mais aussi révoqué.

Il est désormais possible de faire un détachement au sein d’une même collectivité.

S’agissant des ressortissants communautaires, tous les corps et cadres d’emplois de la fonction publique doivent être accessibles par la voie du détachement.

L’intégration directe

Il est possible pour un fonctionnaire d’être intégré directement dans un corps ou cadre d’emplois de même catégorie et de niveau égal au sien.

L’intégration directe est décidée par l’administration d’accueil. Cette décision est prise après accord de l’administration d’origine et du fonctionnaire.  Le fonctionnaire perçoit une rémunération de l’administration d’accueil selon les règles prescrites au corps ou cadre d’emplois dans lequel il est intégré.

Elle est tout particulièrement adaptée à l’exercice de mobilités longues ou pour l’accomplissement d’une seconde carrière ou d’une réorientation professionnelle dans la fonction publique.

 

La disponibilité

La disponibilité consiste en une interruption de l’activité professionnelle du fonctionnaire pour une durée maximale de 2 ans. Elle permet notamment de faire une formation.

Le fonctionnaire en disponibilité ne bénéficie plus de sa rémunération et de ses droits à avancement (sauf dans certains cas). Il ne bénéficie plus non plus de ses droits à la retraite, sauf dans certains cas, s’il exerce une autre activité. Les conditions de réintégration varient selon la fonction publique à laquelle il appartient.

Besoin d’aide dans votre reconversion ?
En savoir plus sur notre programme

Mise à jour le 21/07/2021


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Fabiola
Fabiola est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisée en sciences politiques et affaires publiques. Diplômée de l'HEIP, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience à l'Assemblée Nationale.


Vos questions
  • Laurence DEBERGH

    Bonjour
    Suite à un burn out je souhaite me reconvertir et créer mon entreprise. Quel organisme peut m apporter une aide dans l accompagnement ? Je suis fonctionnaire dans la fonction publique territoriale. Merci de votre réponse


Consultez nos autres guides récents
L' aide expat pour la Martinique
Aide expat
Tout savoir sur l'Assurance Maladie !
assurance maladie
3 enfants dans la famille : obtenir le complément familial
Allocations familiales
La déconjugalisation de l'AAH : AAH individualisée
AAH
L' APL handicapé : comment ça fonctionne ?
aide handicapé
L' aide mobilité pour les salariés
Aide par situation
Le calcul des trimestres pour la retraite
Retraite calcul
La retraite anticipée pour carrière longue
Retraite
La retraite pour les militaires
Retraite par métier/secteur

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur la retraite !
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passez plus à côté de vos aides.Coaching financé