Les aides financières pour reprendre ses études

Les aides financières pour reprendre ses études2Vous souhaitez reprendre vos études ? Sachez que de nombreuses aides financières peuvent vous accompagner, accordées notamment par votre entreprises, Pôle Emploi et le CROUS.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

La bourse sur critères sociaux (BCS)

Quelles sont les conditions d’obtention ?

La bourse sur critères sociaux est comme son nom l’indique, octroyée sur critères sociaux. Son montant dépend de l’échelon (0 bis à 7) auquel vous correspondez. Elle est attribuée par le Crous (centre régional centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Sauf exceptions, vous êtes éligible jusqu’à l’âge de 28 ans.

Pour obtenir la bourse du Crous, vous devez :

  • Être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur reconnu par le pays d’accueil,
  • Suivre à temps plein (deux semestres à une année, en fonction du pays) des études supérieures ouvrant la voie à un diplôme national.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

La demande se fait sur le site du Crous, dans la section “faire une demande de DSE” (dossier social étudiant). Après avoir rempli quelques informations (relatives à votre foyer fiscal), vous recevrez un mail du CROUS vous permettant de remplir le DSE.

Vous aurez alors à fournir plusieurs justificatifs :

  • avis fiscal de vos parents (ainsi que le vôtre, en cas de déclaration séparée),
  • fiche de situation familiale,
  • relevé d’identité bancaire,
  • éventuellement un chèque de 4€, si vous n’avez pas réglé les frais de dossier en ligne.

Quel est son montant ?

Son montant annuel peut atteindre 6 734 €. Il est possible de cumuler cette bourse et l’aide au mérite, l’aide à la mobilité internationale et l’aide d’urgence ponctuelle.

À noter que si vous allez étudier à l’étranger (dans un pays du Conseil de l’Europe, à savoir les 28 États membres de l’UE + 19 autres pays), vous continuerez à percevoir votre bourse. Et ce, comme en France, sans avoir à remplir de conditions supplémentaires.

Le compte personnel de formation (CPF)

Si vous disposez d’un compte personnel de formation CPF, vous avez alors des droits acquis. En effet, depuis 2019 et la “loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, le CPF est alimenté en euros et non plus en heures.

Vous pouvez ainsi utiliser la somme présente sur votre CPF pour financer vos études.

Par ailleurs, le CEC (compte d’engagement citoyen) est alimenté par vos actions associatives et le CPP (compte professionnel de prévention) est une compensation obtenue par les salariés exposés à des risques professionnels. Le cumul du CPF, CEC et CPP peut être employé dans le cadre de la formation continue.

La validation des acquis de l’expérience (VAE)

Grâce à la validation des acquis de l’expérience, vous pouvez faire une formation, que vous n’auriez pas pu intégrer à la sortie de vos études.

Par exemple, si vous êtes titulaire d’un BTS informatique, vous pouvez faire valoir vos années d’expériences, afin d’intégrer un master du même domaine. Votre nouveau diplôme pourrait vous faire grimper dans l’échelon professionnelle de votre domaine.

Les formations à distanceLes formations à distance

Si vous êtes salarié et manquez de temps pour vous former, sachez que de nombreuses écoles proposent des cours à distance. Elles donnent accès à des reconnus par l’Etat. Parmi elles :

  • Educatel,
  • Enaco,
  • CNFDI,
  • INEAD,
  • Telelangue,
  • Ecole chez Soi,
  • Le Centre Européen de Formation,
  • etc.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Les cours du soir

Le CNAM offre des formations le soir et le samedi matin dans le cadre de formations hors temps de travail. Ces formations vont du niveau bac au bac+5 dans domaine tertiaire :

  • management,
  • ressources humaines,
  • gestion,
  • etc.

À cela s’ajoute des formations techniques et industrielles.

Les aides de Pôle emploi

Si vous recherchez un emploi, vos frais de formation peuvent être remboursés dans la limite de vos droits à indemnisation. Vous pouvez prétendre à l’Aide au retour à l’emploi formation (AREF), si votre formation est validée par Pôle Emploi.

Il vous faut alors :

  • choisir une formation indiquée dans la liste officielle ;
  • prévoir vos dépenses, car l’aide est versée après le paiement des échéances ;
  • sélectionner une formation qui n’excède pas votre période de droits au chômage.

Si vous êtes dans l’impossibilité de remplir cette dernière condition, vous pouvez vous tournez vers rémunération de fin de formation (RFF) ou une allocation spécifique de solidarité (ASS). Veuillez à bien vous renseigner concernant votre éligibilité pour ces aides.

La formation continue

Si vous avez déjà travaillé, vous pouvez faire financer la reprise de vos études via la formation continue. Ce dispositif prend place dans le cadre d’une convention et sous contrôle d’un employeur ou d’un organisme financeur.

Plus exactement, c’est un dispositif mis en place par l’établissement d’études. Plusieurs types de formules sont proposés : stages, formations courtes, diplômes (Executive Bachelor, Master, MS, MBA…). HEC Paris est notamment réputé pour ses formations sur-mesure.

Quels sont les avantages ?Quels sont les avantages ?

  • Vos frais de scolarité sont couverts,
  • Vous pouvez prétendre à une aide à la formation si vous êtes salarié : le DIF (Droit Individuel à la Formation), le *CIF (Congé Individuel de Formation) ou le CFP (congé formation professionnelle).

Le CPF permet aux fonctionnaires de se former au cours de leur vie professionnelle. En effet, l’administration met à leur disposition des stages de formation. Vous devez, pour en bénéficier, avoir travaillé pendant 3 ans. Au terme de ces formations, vous pourrez changer de statut.

La reprise d’études peut aussi avoir lieu dans le cadre d’un contrat de travail en alternance, en apprentissage ou contrat de professionnalisation.

*Désormais appelé PTP, il s’agit du dispositif le plus adapté à une reconversion professionnelle. Attention, avant de se reconvertir, il est recommandé d’effectuer un bilan de compétences, afin de ne pas se tromper de voie.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Il faut vous tourner vers le service formation continue de l’établissement dans lequel vous souhaitez reprendre vos études. Un conseiller saura vous orienter vers l’aide la plus adaptée à votre situation.

Les aides régionales

Les régions peuvent vous venir en aide pour financer formation. Optez pour une demande d’Aide individuelle régionale vers l’emploi (AIRE). Puis, choisissez une formation qualifiante éligible, parmi la liste de cursus proposés.

Les aides régionales ciblent en particulier les demandeurs d’emploi ou les salariés d’entreprises en difficulté dans des secteurs et métiers en tension.

Le fonds national d’aide d’urgence (FNAU)

De quoi s’agit-il ?

Destiné aux étudiants de moins de 35 ans, le FNAU soutient les étudiants en situation financière difficile dans la poursuite de leurs études. Le CROUS est en charge de cette aide, qui peut être ponctuelle (versé mensuellement) ou annuelle. Adressez-vous donc à l’antenne CROUS de l’établissement dans lequel vous comptez poursuivre vos études.

Ce dispositif remplace l’aide d’urgence et de l’allocation d’études.

Quelles sont les conditions à remplir ?

  • Avoir entre 28 ans et 35 ans;
  • Ne pas être éligible aux bourses sur critères sociaux;
  • Remplir des critères de nationalité, diplôme et niveaux d’étude prévus par la réglementation.

Le FNAU peut aussi vous accompagner si vous avez quitté le foyer familial et êtes en situation d’indépendance (ou de rupture familiale). Dans ce cas, vos revenus (et non ceux de votre famille) seront pris en compte afin de vérifier votre éligibilité.

Les aides sur les frais annexes pour les salariésLes aides sur les frais annexes pour les salariés

Pour les salariés qui entreprennent une formation hors temps de travail, l’accord de branche de votre entreprise (ou inclus dans la convention collective), prévoit des compensations financières pour vous aider dans votre vie quotidienne. Parmi lesquelles :

  • remboursements des frais de déplacement (ou de logement) liés à votre formation,
  • frais de garde d’enfant pendant votre absence.

L’allocation pour la diversité dans la fonction publique

L’allocation pour la diversité dans la fonction publique s’adresse aux étudiants préparant un concours de la fonction publique (IPAG, instituts de préparation à l’administration générale et CPAG, centres de préparation à l’administration générale). Elles sont cumulables avec la BCS. Il n’y pas d’âge limite pour en bénéficier. Son montant s’élève à 2.000€ par an, versés en deux fois.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an