Les aides financières pour les personnes atteintes de troubles bipolaires

Les aides financières pour les personnes atteintes de troubles bipolairesDe l’affection longue durée (ALD) aux aménagements de l’activité professionnelle, des aides financières existent pour les personnes atteintes de troubles bipolaires.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Quels aménagements pour le temps de travail peuvent être mis en place ?

Les troubles bipolaires peuvent entraîner des périodes de cessation d’activité professionnelle, dues à des hospitalisations fréquentes. Ainsi, plusieurs aménagements peuvent être mis en place :

  • Un mi-temps thérapeutique proposé par le médecin. Il s’agit d’une reprise du travail, où en tant que salarié, vous percevez également des indemnités journalières. C’est la sécurité sociale qui statue sur le mi-temps, le montant et la durée des indemnités journalières;
  • Un congé de longue durée (CLD) vous attribue, dans certains cas, un salaire complet pendant 3 à 5 ans. Puis un demi-salaire pendant 2 à 3 ans. Cette disposition concerne certains fonctionnaires.
  • Une pension d’invalidité mise en place par la sécurité sociale. En effet, elle vous accorde le statut d’invalide lorsque l’arrêt maladie excède 3 ans. Elle vous verse alors une pension calculée en fonction de l’ancien salaire. Vous pouvez toujours retravailler, mais l’addition de la pension et du nouveau salaire ne doit pas dépasser le montant du salaire de référence.

Comment fonctionne le statut de travailleur handicapé ?

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est en charge de l’examen de votre dossier. Accompagnée des attributions de la COTOREP (Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel), elle fixe la demande de statut de travailleur handicapé. Ceci, avec le certificat de votre médecin traitant.

Par conséquent, vous pourrez avoir accès à :

  • plusieurs types de formation;
  • des emplois protégés en milieu ordinaire (un quota obligatoire de travailleurs handicapés existe dans toute entreprise, au-delà d’une certaine taille);
  • l’emploi en milieu protégé : ateliers protégés, centres d’aide par le travail (CAT).

La MDPH verse aussi l’AAH (allocation adulte handicapé), qui compense financièrement l’incapacité de travailler, provoquée par la maladie. L’AAH est une aide faisant partie des minima sociaux.

L’allocation aux adultes handicapés (AAH)

L’allocation aux adultes handicapées (AAH) est attribuée par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées). Les conditions d’octroi et les démarches administratives sont identiques à l’AAEH.

L’AAEH permet à une personne en situation de handicap de bénéficier d’un revenu minimum.

Le montant de l’AAH à taux plein est de 819 €. Une revalorisation de 100€ a été mise en place par le gouvernement, le 1er avril 2020. L’AAH est désormais de 902,7€.

L’aide financière liée à l’affection de longue durée (ALD)

Le trouble bipolaire est compté par les 30 pathologies perçues comme exigeant un traitement prolongé et cher. Si vous êtes atteint de trouble bipolaire, vous pouvez donc bénéficier de l’exonération du ticket modérateur. Sur demande du médecin traitant, la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) peut vous accorder le droit à bénéficier de l’ALD (affection de longue durée).

Quel accueil à l’hôpital pour les personnes souffrant de troubles bipolaires ?

Les personnes atteintes de troubles bipolaires peuvent souffrir faire face à un épisode dépressif ou maniaque. Parfois accompagnés d’idées suicidaires et/ou délirantes.

Ces états exigent souvent une hospitalisation en milieu psychiatrique permettant de protéger le patient et de commencer un traitement.

La plupart du temps, cela se déroule via “l’hospitalisation libre”, comme dans tout service de médecine ou de chirurgie. Cas plus rare : l’hospitalisation sous contrainte. Elle a lieu lorsque le patient est incapable, à cause de la maladie, de consentir aux soins dont il a besoin.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Quels sont les types d’hospitalisation mis en place ?Quels sont les types d'hospitalisation mis en place ?

La loi du 27 juin 1990 prévoit trois modes d’hospitalisation en psychiatrie. Ils peuvent s’appliquer au patient qui souffre de trouble bipolaire :

  • Soin psychiatrique libre ( S.P.L, ex-H.L.),
  • Soin psychiatrique à la demande d’un tiers ( S.P.D.T, ex-H.D.T),
  • Soin psychiatrique sur décision d’un représentant de l’état (S.P.D.R.E, ex-H.O).

En cas de soin libre, plusieurs établissements peuvent accueillir les patients :

  • L’hôpital de secteur,
  • Les services de psychiatrie générale des centres hospitaliers généraux et hospitalo-universitaires qui ne dépendent pas des secteurs,
  • Les cliniques privées.

Quels sont les différents types de soins psychiatriques ?

Les soins psychiatriques sous contrainte se déroulent habituellement dans l’hôpital de votre secteur, fixée par votre adresse.

Soin psychiatrique libre (SPL)

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit du régime habituel de soin psychiatrique dans les hôpitaux généraux publics. À l’inverse, c’est le seul régime de soin psychiatrique dans les cliniques privées psychiatriques.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Ce type de soin a lieu suite à votre accord, lorsque votre état nécessite des soins en milieu hospitalier. Par la suite, vous sortez sur avis médical ou à votre demande.

Si le médecin pense que vous courez un risque en sortez contre son indication, même si vous le faites en connaissance de cause, il signera alors une décharge (“sortie contre avis médical”).

Par ailleurs, les SPL peuvent être utiles si vous traversez une phase maniaco dépressive ou si vous avez simplement besoin d’un ajustement thérapeutique.

Soin psychiatrique à la demande d’un tiers (SPDT)

De quoi s’agit-il ?

Le SPDT fait suite à la demande de proche (famille ou entourage). Elle est dotée de deux certificats médicaux, qui attestent que les troubles rendent impossible le consentement de la personne et que son état exige des soins immédiats. À cela s’ajoute la mention d’une surveillance constante en milieu hospitalier.

Comment cela fonctionne-t-il ?

En outre, ces certificats mentionnent la description des troubles qui justifient le placement en milieu hospitalier. À noter que cette décision n’est pas prise en raison de l’existence de trouble, mais par rapport au danger qu’il représente.

  • Le 1er certificat est établi par un médecin n’ayant aucun lien juridique avec l’établissement d’accueil,
  • Le 2e certificat, lui, doit être fait par autre médecin qui peut exercer dans l’établissement d’accueil sans être psychiatre.
  • Si les deux certificats ne concordent pas, l’établissement ne sera pas en mesure de vous accueillir.

Soin psychiatrique sur décision d’un représentant de l’état (SPDRE)

À travers un arrêté, les Préfets de Paris et le Préfet de Police, peuvent décider de l’hospitalisation immédiate de personnes compromettant l’ordre public ou la sécurité des personnes.

À l’instar des SPDT, les certificats circonstanciés décrivent l’état du patient. Ils doivent être écrits à 24 heures puis à intervalles réguliers (15 jours puis 1 mois). Ils se prononcent sur le maintien ou le retrait du SPDRE.

Pour les troubles bipolaires, le SPDRE peut intervenir lors de phases diverses de la maladie. Notamment pendant les phases maniaques.

Qu’est-ce que le service de secteur ?

Quand sont-ils apparus ?

En France, des territoires nommés “secteurs psychiatriques” sont implantées dans des zones géo-démographiques précises. Ils sont apparus en même temps que les traitements médicamenteux (neuroleptiques, antidépresseurs, régulateurs de l’humeur) dans les années 50 et 60.

Plus tard, avec la “désinstitutionnalisation”, les hôpitaux n’étaient plus tenus d’accueillir les patients. En effet, avec ces nouveaux traitements, ces derniers pouvaient évoluer en dehors de ces établissements (qui servaient autrefois d’asile). Ainsi, ils étaient pris en charge uniquement en cas de phase aiguë.

Comment fonctionne-t-il ?Comment fonctionne-t-il ?

De plus, les soins et la prévention des maladies psychiatriques se déploient donc le plus près possible de votre domicile, à savoir les centres médico-psychologiques (CMP). Ses consultations sont totalement gratuites.

À cela s’ajoute plusieurs autres établissements extra-hospitaliers selon les secteurs, dont les :

  • hôpitaux de jour,
  • centres de crise,
  • appartements thérapeutiques,
  • consultations spécialisées,
  • etc.

Les secteurs psychiatriques sont dirigés par un médecin psychiatre. L’équipe disciplinaire qui l’accompagne compte des :

  • psychologues,
  • infirmiers,
  • assistants sociaux,
  • éducateurs spécialisés,
  • paramédicaux, comme des ergothérapeutes ou des psychomotriciens,
  • etc.

C’est cette équipe qui assure les prises en charge intra et extra-hospitalières, critère de la continuité des soins. Elle doit aussi organiser une collaboration en réseau avec le reste des structures médico-sociales et associatives : hôpitaux généraux, médecins généralistes ou spécialistes, services de la mairie, centres de prise en charge de l’alcoolisme, etc.

Qui peut intervenir en cas de phase aiguë ?

Plusieurs intervenants venir en aide aux familles lors d’une phase aiguë :

  • le médecin psychiatre qui suit le patient;
  • le service d’urgences psychiatriques;
  • les services spécialisés d’urgence psychiatrique (par exemple à Paris, le CPOA : centre psychiatrique d’orientation et d’accueil);
  • le centre médico-psychologique (CMP);
  • la police, les pompiers ou le SAMU, dans certains cas extrêmes et très rares (agitation intense, agressivité ou complications physiques de la maladie, comme la dénutrition grave par exemple);
  • etc.

Si lors de la plupart des phases aiguës de la maladie bipolaire, vous êtes en mesure de demander de l’aide, parfois seule l’entourage est en mesure de demander les soins adéquats.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Quel est le délai de traitement prime d'activité ?
Comment concilier prime d'activité et congé parental ?
CPF permis moto : conditions et démarches
CPF inscription : quelles sont les démarches à mener ?
Quelle est la liste des formations éligibles au CPF ?
Quand demander la prime d' activité ?
CPF formation : comment cela fonctionne ?
Qu'est-ce que le CPF de transition ?
Prime d'activité et RSA : comment allier les deux ?

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an