APL colocation : comment bénéficier de l’aide ?

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) est une aide financière qui vous est versée par votre caisse d’allocations familiales (CAF). Ou par votre Mutualité Sociale Agricole (MSA). De nombreux jeunes en bénéficient, notamment pour des logements en colocation. 


Peut-on bénéficier de l’APL en colocation ? 

Oui, vous pouvez bénéficier de l’Aide Personnalisée au Logement si vous êtes colocataire. Au même titre qu’un locataire (pas en colocation) ou un sous-locataire. Vous devez néanmoins remplir d’autres conditions de différente nature pour y être éligible. Si vous êtes propriétaire, vous pouvez également bénéficier de l’APL.

Mes Allocs vous explique comment calculer l’APL en colocation et quelles sont les conditions d’attribution.

N’hésitez pas à utiliser le simulateur Mes Allocs pour une avoir une estimation du montant votre APL colocation !

APL colocation : comment ça marche ?

Conditions personnelles du colocataire

Si vous êtes étranger résident en France, vous devez prouver la régularité de votre séjour sur le territoire.

Il n’y a aucune condition d’âge pour percevoir les APL. Ainsi, votre enfant mineur peut percevoir les APL, mais vous devez signer ou cosigner la section approprié qui figure sur le bail. Vous pouvez établir la quittance de loyer payée à son nom. Si l’enfant est émancipé, il ou elle doit avoir son nom qui figure sur le contrat de location.

Simulez vos APL en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Conditions liées au logement et au propriétaire bailleur

L’Allocation Personnelle au logement vous est accordée uniquement si cette colocation est votre résidence principale. (ici : logement que vous habitez au moins 8 mois par an) sur le territoire français. Votre logement doit également respecter certaines conditions de décence et d’occupation (surface minimale, aucune mise en danger de celui qui l’habite).

La colocation en question doit également être considérée comme logement conventionné. Le propriétaire bailleur du logement doit passer un accord avec l’État. Il doit fixer notamment un prix de loyer total et l’évolution de ce dernier. Cela est nécessaire pour ouvrir le droit aux aides concernant le logement.

À noter : une majorité des logements HLM sont conventionnés. 

Conditions de ressources prises en compte

Pour calculer l’APL collocation, la CAF ou la MSA se base sur vos ressources. Et conformément à certains plafonds complexes qui prennent en compte la composition de votre foyer et le lieu de votre logement.

Attention : si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents. Ou que vous êtes soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) vous ne pouvez percevoir l’APL.

Comment calculer l’APL en colocation ?

Vous pouvez effectuer une simulation d’APL, afin de connaître la somme vous pouvez percevoir.

Le montant de votre APL colocation est calculé selon de nombreux critères, notamment :

  • La composition familiale et le nombre de personnes à charge (enfant et ascendants) de votre foyer
  • Les ressources nettes que vous percevez, ainsi que celles de votre partenaire et des autres membres de votre foyer. Attention : il s’agit bien souvent de votre famille, pas des autres colocataires.
  • Votre patrimoine financier (dividendes, loyers perçus) et immobilier (constructions, terrains à bâtir, appartements en copropriété). Ainsi que celui de votre partenaire et des personnes qui habitent votre foyer. Cette somme est prise en compte uniquement lorsqu’elle excède 30 000 €.
  • Le montant du loyer payé par le colocataire ou redevances, ou encore les mensualités que vous payez en cas d’emprunt.

 La CAF tient compte de votre revenu net catégoriel . On le calcule ainsi : ressources – (charges + abattement fiscaux).

Ces revenus sont ceux de l’avant-dernière année avant la demande d’APL.

Exemple : pour une demande d’APL en 2019, c’est votre revenu fiscal de référence de l’année fiscale 2017 qui sera étudié.  

Mes Allocs vous explique comment calculer les APL en colocation, vous pouvez également utiliser le simulateur gratuit pour avoir une estimation fiable de vos droits.

Simulez vos APL en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Montant de l’APL colocation

Les plafonds de l’Aide Personnalisée au Logement évoluent aussi en fonction de la composition fiscale de votre foyer. Mais également des zones géographiques 1, 2 ou 3 du logement.

Pour information, la zone 1 correspond à l’Île-de-France. La zone 2 aux agglomérations de 100 000 habitants et à la Corse. La zone 3 au reste du territoire français.

Les montants de l’APL colocation en fonction de la zone et de la composition familiale : 

Exemple : si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, et qu’ils vivent en zone 1 avec 2 enfants à charge. Leur plafond d’APL (somme qu’ils percevront pour votre colocation) s’élève à 402,18 € +  58,34 € = 460,52 €.

APL en colocation étudiant

Si vous êtes étudiant, il y a de grandes chances que vous soyez concerné par l’Aide Personnalisée au Logement. Du moins à un moment de votre scolarité. Les raisons sont diverses. Nécessité de se loger à proximité du lieu où vous étudiez, déplacement dans la France pour un stage.

Volonté d’émancipation… Il y a un grand nombre de colocataires aujourd’hui en France !

Attention toutefois la CAF divise le nombre de personnes éligibles. Si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, c’est ce foyer qui sera pris en compte pour l’attribution. Par conséquent, si vos parents sont redevables de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), vous ne serez pas éligible à l’APL.

Si vous effectuez une formation professionnelle, vous pouvez bénéficier de l’APL. Cependant, il existe une autre aide spécialement pour votre situation : l’aide mobili-jeune. Vous pouvez faire une demande d’aide si vous avez moins de 30 ans. Et que vous avez conclu un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation avec une entreprise privée.

Vos revenus doivent également être inférieurs au SMIC mensuel brut (1 521,22 € par mois au 1er janvier 2019).

Notez néanmoins qu’étant en collocation à deux, les montants de vos APL sont plus faibles que si vous vivez seul. Pour donner un exemple :

  • Si les locataires sont un couple modeste avec enfant et un revenu imposable de 1 500 euros/an, ils percevront 186 euros d’APL/mois ;
  • Si les locataires dont deux colocataires modestes avec un revenu imposable 1 500 euros chacun/an, ils percevront chacun 104 euros d’APL/mois.

Cette différence s’explique par le fait que la CAF se base sur le montant du loyer plafonné, un forfait de charges, sur les ressources et la composition du foyer. Ce qui explique que l’aide au logement est plus faible pour des colocataires c’est qu’elle est égale à 75 % du plafond par rapport à un locataire seul.

  

Simulez vos APL en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

 

Comment demander l’APL colocation ?

Mes Allocs vous évite ces démarches administratives !

Pour faire une demande d’APL colocation, vous devez constituer un dossier et l’envoyer à votre Caisse d’allocation familiale (CAF). Ou MSA) départementale. Pour ce faire, vous devez remplir un formulaire et y joindre les pièces justificatives demandées. Si vous le souhaitez, Mes Allocs s’occupe de toutes les démarches à votre place !

Comment faire une simulation d’APL colocation ?

Vous pouvez utiliser le simulateur Mes Allocs pour estimer vos droits. Il vous sera demandé des informations liées à votre logement, à votre situation personnelle mais également des informations concernant votre colocataire. Grâce au simulateur unique de Mes Allocs vous aurez une réponse fiable du montant de votre APL colocation et cela en deux minutes !

 

 

 

 

 

Simulez vos APL en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Autres questions fréquentes

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
RSA : Le recours administratif en cas de radiation
Comment faire une demande mobili-jeune ?
Puis-je toucher l'aide mobili-jeune ?
Crous : Quand la bourse peut être arrêtée ?
Pourquoi la bourse a-t-elle un retard ?
Modèle de lettre de contestation suivant un refus de RSA
RSA : comment faire un recours après une radiation ?
RSA : Que risquez-vous si vous en cas de fraude à la CAF ?
RSA : Quels sont les risques pour fraude à la CAF ?

Explorez d’autres thématiques
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Tout savoir sur les aides à la formation
Tout savoir sur le crédit immobilier
Tout savoir sur la Caisse d'allocations familiales
La liste complète d'aides sociales en 2021
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an
Skip to toolbar