APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Le calcul des trimestres pour la retraite

Article rédigé par Flavien Fritz le 29 septembre 2022 - 8 minutes de lecture

Pour connaître le montant de votre retraite, de nombreux calculs sont effectués. Parmi ces détails, on retrouve notamment le cumul de trimestres.

MesAllocs vous explique comment sont comptés ces trimestres.


La formule de calcul de la retraite

Le calcul de votre retraite tient compte :

  • de votre revenu annuel moyen ;
  • du taux appliqué à ce revenu annuel moyen ;
  • de votre durée d’assurance pour les activités que vous avez exercées en tant que salarié et dans certains cas, en tant que salarié agricole, artisan, commerçant.

Le revenu annuel moyen

Le revenu annuel moyen est la moyenne de vos 25 meilleurs revenus d’activités annuels de votre carrière. Ceux-ci sont ensuite revalorisés par des coefficients.

Le nombre d’années civiles retenues pour calculer cette moyenne va varier selon votre année de naissance.

Dans le cas où vous avez cotisé à plusieurs régimes, les meilleures années sont alors réparties au prorata de votre durée d’assurance dans ces régimes.

Certaines périodes ne sont pas prises en compte dans votre revenu annuel moyen :

  • les années pour lesquelles le revenu ne valide pas de trimestres ;
  • les années qui comportent certains rachats ;
  • l’année du point de départ de votre retraite.

Découvrez le montant de votre retraite et votre âge de départ en 2 min.
“Estimation

Le taux appliqué au revenu annuel moyen

Le taux de calcul de votre retraite dépend :

  • de votre âge,
  • de votre situation
  • et de votre durée d’assurance

C’est-à-dire qu’il dépend du nombre de trimestres que vous avez acquis. Celui-ci varie entre 37,5 et 50 %.

Lorsque vous atteignez 62 ans, votre retraite est calculée au taux maximum, que l’on appelle également “taux plein”. Ce taux est de 50 %  si vous réunissez le nombre de trimestres validés nécessaires.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez choisir de continuer à travailler jusqu’à l’atteindre.

Un autre moyen d’obtenir le taux maximum consiste à retarder votre départ à la retraite. Vous devrez le retarder  jusqu’à l’âge du taux maximum automatique.

Cet âge de départ se situe entre 65 et 67 ans.

Vous pouvez également obtenir la retraite au taux maximum entre 62 ans et votre âge du taux maximum automatique dans le cas où : 

  • vous êtes reconnu inapte au travail ou handicapé et atteint d’un taux d’incapacité permanente au moins égal à 50 %,
  • si vous êtes titulaire d’une pension d’invalidité,
  •  vous êtes mère de famille ouvrière
  • vous êtes un ancien combattant

Il est également possible d’obtenir la retraite au taux maximum avant vos 62 ans en cas de situation spécifique.

La durée d’assurance

La durée d’assurance s’exprime en trimestres. Il est possible de valider jusqu’à 4 trimestres par année civile.

Pour pouvoir obtenir une retraite entière, il vous faut justifier d’une durée d’assurance comprise entre 150 et 172 trimestres. Cela varie selon votre année de naissance.

Selon votre situation, vos trimestres cotisés auprès de la MSA salariés ou de la Sécurité sociale pour les indépendants peuvent également être pris en compte dans ce calcul.

Dans le cas où vous n’avez pas tous vos trimestres, le montant de votre retraite sera alors proportionnel au nombre de trimestres que vous aurez validés.

Cela signifie que même lorsque retraite est calculée au taux maximum, elle peut être réduite si votre durée d’assurance n’est pas suffisante.

Que sont les trimestres de retraite ?

Le système de retraite en France repose sur un régime de base et un régime complémentaire.

La retraite de base

Pour calculer la retraite de base, les caisses de retraite se basent sur le Salaire annuel moyen (SAM). Ce SAM est une référence basée sur le salaire perçu au cours des 25 meilleures années de votre carrière.

Un(e) salarié(e) qui remplit les conditions d’âge et de nombre de trimestres cotisés requis se verra appliquer un taux “plein” équivalant à 50 % du salaire annuel moyen.

Dans le cas contraire (si par exemple le nombre de trimestres cotisés n’est pas suffisant), le montant de la pension sera affecté par :

  • un coefficient de proratisation s’il manque des trimestres dans le régime général pour avoir une retraite complète ;
  • une décote : s’il manque des trimestres tous régimes confondus, pour avoir une retraite à taux plein ;
  • une surcote : si le nombre de trimestres acquis est suffisant, mais que la personne a continué à travailler.

Dans la majorité des cas, la retraite de base est versée par la CNAV.

La retraite complémentaire

La plupart des régimes de retraite complémentaire fonctionnent “par points”. Cela signifie qu’en contrepartie des cotisations prélevées sur salaire, le salarié obtient des points.

Ces points auront ensuite une valeur d’achat. Cela ve servir de coefficient de conversion pour le calcul de la rente.

Pour calculer le montant de votre retraite complémentaire, il suffit de multiplier le nombre de points acquis par la valeur unitaire du point à la fin de votre carrière professionnelle.

La retraite complémentaire est généralement versée par l’Agirc-Arrco.

Cet organisme qui est chargé de la gestion de la retraite complémentaire des salariés du secteur privé.

Les heures travaillées pour obtenir des trimestres de retraite

Pour valider un trimestre de retraite, cela ne dépend pas du nombre d’heures que vous avez travaillé. En effet, pour valider un trimestre, ce sont les revenus que vous avez perçus sur une période donnée qui sont comptés.

Cela signifie que plus votre rémunération est élevée, plus vos trimestres sont validés rapidement.

La limite de trimestres validés par an est de 4.

Comment valider un trimestre de retraite ?

Afin de valider un trimestre de retraite, il faut avoir perçu durant l’année un salaire soumis à cotisations. 

Ce salaire doit représenter 150 fois le montant du Smic horaire brut.

Ce montant est modifié chaque année selon la revalorisation du Smic. 

Chaque trimestre validé grâce aux revenus perçus vont être comptabilisés comme étant des trimestres cotisés.

Comment sont comptés les trimestres pour la retraite ?

Le trimestre est l’unité de base de calcul dans la durée d’assurance des régimes de retraite de base des salariés pour :

  • les salariés agricoles
  • le secteur privé
  • les artisans
  • les commerçants

Afin d’obtenir une retraite de base à taux plein, il faut avoir validé un nombre de trimestres compris entre 160 et 172 selon votre année de naissance.

Nombre de trimestres d'assurance exigé pour avoir droit à une retraite à taux plein

Années de naissance Nombre de trimestres d'assurance
1955, 1956, 1957 166 (41 ans 6 mois)
1958, 1959, 1960 167 (41 ans 9 mois)
1961, 1962, 1963 168 (42 ans)
1964, 1965, 1966 169 (42 ans 3 mois)
1967, 1968, 1969 170 (42 ans 6 mois)
1970, 1971, 1972 171 (42 ans 9 mois)
À partir de 1973 172 (43 ans)

Afin de déterminer votre durée d’assurance, les périodes qui vont être retenues sont :

  • les périodes de cotisations obligatoires ou volontaires
  • des périodes assimilées à des périodes d’assurance comme la maladie et la maternité
  • les périodes validées par présomption
  • les périodes rachetées (période d’études, de longue maladie ou de chômage non-indemnisé).

De plus, certains trimestres “bonus”, comme par exemple les trimestres pour enfants élevés, peuvent s’ajouter à votre durée d’assurance.

Les périodes de chômage et les trimestres de retraite 

Les périodes de chômage indemnisés peuvent être assimilées à des trimestres d’assurance retraite au régime général de la Sécurité sociale. Comme pour les trimestres travaillés, il y a cependant une limite de 4 trimestres par an.

Un trimestre d’assurance va correspondre à une période de 50 jours de chômage.

Dans le cas où vous avez cessé d’être indemnisé, la première période de chômage non indemnisé, qu’elle soit continue ou non, va être prise en compte dans la limite d’un an et demi. Cela correspond donc à 6 trimestres.

Chaque période en plus de chômage non indemnisé qui va suivre une période de chômage indemnisé est prise en compte dans la limite d’un an. 

Cette limite est de maximum 5 ans dans le cas où vous remplissez certaines conditions.

Comment connaître son relevé de carrière

Le relevé de carrière permet de résumer toute votre carrière professionnelle. De plus, cela permet d’obtenir une vision globale de tous vos droits obtenus.

Cela permet donc de définir votre date de départ à la retraite, mais également de calculer votre retraite définitive.

Ce document est accessible en ligne sur le site de l’Assurance Retraite et il est possible de l’obtenir en faisant la demande. Il est possible de voir pour chaque année :

  • les revenus d’activité qui ont donné lieu à cotisation vieillesse
  • le nombre de trimestres acquis
  • les trimestres acquis au sein d’autres régimes de retraite de base
  • la nature des périodes

Ce relevé de carrière est un document individuel et confidentiel.


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Flavien Fritz
Flavien est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé en droit privé. Diplômé de l'Institut Catholique de Vendée, il rejoint Mes Allocs après une première expérience entrepreneuriale.

Consultez nos autres guides récents
L' aide expat pour la Martinique
Aide expat
Tout savoir sur l'Assurance Maladie !
assurance maladie
3 enfants dans la famille : obtenir le complément familial
Allocations familiales
La déconjugalisation de l'AAH : AAH individualisée
AAH
L' APL handicapé : comment ça fonctionne ?
aide handicapé
L' aide mobilité pour les salariés
Aide par situation
La retraite anticipée pour carrière longue
Retraite
La retraite pour les militaires
Retraite par métier/secteur
La prime d' activité pour les propriétaires
Aide par situation

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur la retraite !
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Estimez le montant de votre pension de retraiteCalculer ma retraite