APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez vos aides. Gratuit.

Tout savoir sur la formation onglerie

La mission d’une prothésiste ongulaire est d’embellir les mains et les pieds de ses clients. Ce métier est en constante évolution et très demandé dans les salons de coiffure, les spas ou les instituts. Il n’y a pas de diplôme exigé, en revanche il est tout de même recommandé de suivre un Cap esthétique afin d’acquérir toutes les compétences nécessaires. Mes Allocs vous explique tout en détail ici.


Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Il n’y a pas de diplôme exigé pour exercer. En revanche, vous pourrez suivre une formation de prothésiste ongulaire pour exercer dans les salons de coiffure, les spas ou instituts de beauté. Cependant, si vous souhaitez évoluer dans votre carrière et accéder à des postes de représentante de marque, directrice d’institut ou formatrice, il est recommandé d’obtenir au moins un CAP dans le domaine de l’esthétique.

Le métier est accessible sur expérience ou après une formation ongle dans des centres de formation. Dans le cas d’une pause de faux-ongles, le diplôme n’est pas exigé. En revanche, seules les diplômées d’un CAP esthétique peuvent pratiquer une manucure.

Le CAP esthétique

Il est préférable de suivre un CAP esthétique même s’il est possible d’exercer sans diplôme. Ce diplôme vous permettra également d’acquérir toutes les compétences et techniques du nail art, du métier de prothésiste ongulaire.

Pendant votre formation, vous apprendrez  :

  • Le remplissage d’une fiche diagnostic des mains et pieds (identification du client, bilan de santé, produits utilisés…)
  • La réalisation d’un gommage mécanique
  • Les techniques de modelages
  • Les techniques de soin des ongles (démaquillage, limage, coupe, traitement des cuticules…)
  • L’application de produits cosmétiques (pour l’hydratation)
  • Le maquillage des ongles à l’aide de différents procédés (classique, french, semi-permanent, styliste ongulaire)

Une fois titulaire d’un CAP Esthétique et après avoir suivi notre module onglerie, vous pourrez exercer en tant que manucure pédicure, prothésiste ou styliste ongulaire.

Quelles sont les qualités requises ?

Vous devrez être rigoureux et attentif et notamment prendre en compte les éventuelles allergies de vos clients, (la pose d’ongle sur des personnes qui vont être hospitalisées est déconseillée, il en est de même pour les personnes diabétiques).

Une bonne dextérité manuelle est également requise : la pose de vernis doit être impeccable, les dessins et ornements des ongles nécessitent une grande minutie, la beauté des mains et des pieds doit être irréprochable. Le sens du contact est également un atout non négligeable pour se faire une clientèle.

Les missions d’une prothésiste ongulaire

  • Manucures classiques (pose de vernis ou French)
  • Pose de faux ongles
  • Pose de gel, …)
  • Beauté des mains et des pieds

Où exercer en tant que prothésiste ongulaire ?

  • A votre compte, en vous rendant au domicile de vos clients
  • Dans des hôtels possédant un spa
  • Dans des clubs de vacances
  • Dans des établissements de santé proposant des prestations beauté aux patients longue durée

Comment financer sa formation ?

Plusieurs dispositifs en vigueur vous permettent de financer votre reconversion professionnelle. Vous pourrez en bénéficier selon votre situation actuelle, explication.

Pour les demandeurs d’emploi

Vous devez contacter votre conseiller Pôle Emploi. Vous pouvez bénéficier d’un financement total ou partiel auprès du Conseil Régional, du Conseil Général ou de Pôle Emploi.

Vous devrez respecter certains critères pour une prise en charge de Pôle Emploi : 

  • S’inscrire en tant que demandeur d’emploi.
  • Avoir une expérience ou avoir déjà entrepris des études en prothésie ongulaire ou en manucure.
  • Choisir un enseignement éligible et présenter un devis.
  • Préparer un CV et une lettre de motivation expliquant son choix.
  • Rester en contact avec son conseiller Pôle Emploi.

Plan de Développement des Compétences ou PDC

Autrefois appelé Plan de Formation, ce dispositif est mis en place à l’initiative de votre employeur pour vous former. Ou bien pour vous aider à acquérir de nouvelles compétences.

Cela peut vous aider de vous développer au sein de votre entreprise actuelle. Vous garder votre rémunération durant la formation. Les frais supplémentaires sont à la charge de l’employeur (hébergement, déplacement, repas).

Le Compte Personnel de Formation ou CPF

Le Compte Personnel de Formation était autrefois le DIF, grâce à la Loi “Pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, ce sont des euros qui se cumulent sur le CPF afin de pouvoir vous former à quand vous le souhaiter. Chaque année, 500 € sont ajoutés sur ce compte (ex : pour un travail à temps plein) mais avec un plafond 5000 €.

Ce montant est de 800€ pour un salarié non qualifié (avec un plafond de 8000 €). L’avantage est que le salaire est maintenu lors d’une formation faite avec le CPF. Si le CPF est insuffisant (en euros) pour financer votre formation, il existe des possibilités d’abonnement.

Le CPF de transition professionnelle

Autrefois appelé le CIF, le CPF permet aux salariés la possibilité de suivre une formation pour se reconvertir. Cette démarche est proposée aux salariés, mais n’est pas obligatoire. Il est accordé par l’employeur et le salarié continu de percevoir sa rémunération pendant toute la durée de la formation.

À l’inverse du PDC qui oblige à suivre une formation en rapport avec le domaine d’activité suivie actuellement par le salarié. Le Compte Personnel de Formation de transition professionnelle peut concerner un domaine de formation différent.


Autres questions fréquentes

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Agent de sécurité et prime de panier
Demande FSL : combien de temps faut-il compter ?
Comment suivre une formation secrétaire médicale ?
Tout savoir sur la formation naturopathe !
Tout savoir sur la formation onglerie
Tout savoir sur la formation photographe !
Formation électricien : métier, formation, salaire
Tout savoir sur la formation pâtisserie
Quel licenciement ne donne pas droit au chômage ?

Explorez d’autres thématiques
En quoi consiste la prime de panier ?
Tout savoir sur l'aide au transport
Reconversion professionnelle : Tout ce qu'il faut savoir !
Aide énergie : quelles sont les aides existantes ?
Aide juridique : Tout ce qu'il faut savoir !
Qu'est-ce que le FSL ?
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an