APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
Article mis à jour le 01/06/2021

Quel âge pour une reconversion professionnelle ?

Aujourd’hui de plus en plus de personnes pensent à une reconversion professionnelle, que ce soit uniquement une reconversion ou une création d’entreprise. D’ailleurs, il a été constaté que 67 % des actifs avaient déjà une idée de reconversion lorsqu’ils ont quitté leur précédent emploi. Mais y’a-t-il un âge pour se reconvertir ? Mes Allocs vous explique en détail.


À quel âge doit-on se reconvertir ?

Il n’y a pas d’âge pour effectuer une reconversion professionnelle. Que vous souhaitiez acquérir de nouvelles compétences pour un poste de travail ou changer d’ orientation professionnelle, le principal est que vous soyez heureux dans votre parcours professionnel. Que vous fassiez votre reconversion professionnelle à 40 ans, 45 ans, ou que vous envisagiez une reconversion professionnelle à 50 ans, ça n’a pas d’importance.

Besoin d’aide dans votre reconversion ?
En savoir plus sur notre programme

Pourquoi vouloir une nouvelle vie professionnelle ?

Les raisons qui poussent à une réorientation professionnelle sont de plus en plus nombreuses et cela peut importe l’âge que vous avez. 20, ans, 30 ans, 50 ans…. Ce projet de reconversion touche tous les secteurs d’activité.

Quelques raisons qui poussent à changer de métier

  • Vous venez de vous rendre compte après plusieurs années que le poste que vous occupez au sein de votre entreprise. Mais ce dernier ne vous plaît plus vraiment.
  • Vous avez choisi une voie qui ne débouche pas sur un emploi stable
  • Vous avez subi un licenciement
  • Vous vivez depuis quelques années dans une très mauvaise ambiance de travail
  • Vous vous sentez mal dans votre poste de travail actuel, plusieurs raisons peuvent l’expliquer
  • Vous avez eu un accident du travail qui ne vous permet plus d’exercer votre fonction au sein de l’entreprise
  • Vous avez tout simplement une forte envie de changement. De réaliser votre rêve, d’avoir un métier plus enrichissant qui a du sens pour vous.
Envie de changer de métier ?
En savoir plus sur notre programme

Quelles sont les aides pour se réorienter ?

Il existe un certain nombre de dispositifs dont vous pouvez bénéficier pour mener à bien votre nouveau projet professionnel.

Le CIF (congé individuel de formation) remplacé par le CPF de transition

Depuis le 1er janvier 2019, le CIF est remplacé par le CPF de transition, il s’agit d’un nouveau dispositif qui vous permet de vous qualifier, ou de changer de monde professionnel tout en étant rémunéré.

Vous pouvez en bénéficier si vous êtes salarié en CDI (2 ans d’activité salariée, dont un dans la même entreprise), en CDD (24 mois d’activité salariée consécutifs ou non dans les cinq dernières années, dont 4 mois d’ expérience professionnelle ou non dans au cours des 12 derniers mois).

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences vous permet d’analyser vos compétences, mais également vos motivations et vos envies. Vous pouvez le réaliser soit dans le cadre d’une reconversion professionnelle pour une entrée prochaine sur le marché de l’ emploi, soit pour l’acquisition de compétences nouvelles.

Ce bilan est à réaliser à votre initiative dans un centre agréer, que soit sur votre temps de travail ou non. Il a une durée de 24 heures sur 2 à 3 mois. Une fois ce bilan effectué, vous recevrez un document de synthèse. Ce dernier est soumis à une politique de confidentialité.

Les personnes suivantes peuvent en bénéficier :

  • les salariés du secteur privé,
  • les demandeurs d’emploi : la demande doit être faite auprès de Pôle emploi, de l’APEC ou de Cap emploi,
  • les salariés du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires, etc.) : textes spécifiques mais dans des conditions similaires aux salariés.

Le Compte Personnel de Formation ou CPF

Le Compte Personnel de Formation était autrefois le DIF, grâce à la Loi “Pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, ce sont des euros qui se cumulent sur le CPF afin de pouvoir vous former à quand vous le souhaiter. Chaque année, 500 € sont ajoutés sur ce compte (ex : pour un travail à temps plein) mais avec un plafond 5000 €.

Ce montant est de 800€ pour un salarié non qualifié (avec un plafond de 8000 €). L’avantage est que le salaire est maintenu lors d’une formation faite avec le CPF. Si le CPF est insuffisant (en euros) pour financer votre formation, il existe des possibilités d’abonnement.

 

 

 

Besoin d’aide dans votre reconversion ?
En savoir plus sur notre programme

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes

Fabiola
Fabiola est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisée en sciences politiques et affaires publiques. Diplômée de l'HEIP, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience à l'Assemblée Nationale.

Consultez nos autres guides récents
L'aide à l' installation dans un nouveau logement
Tout savoir sur la recherche emploi massage
Quelles sont les études infirmières ?
Jeune expatrié en France : quelles sont les aides ?
Quel est mon quotient familial annuel ?
Comment s'organise le conge maternite jumeaux ?
L'aide à la mobilité pour les couples
Diplôme onglerie : formation, métier, salaire
L'aide à la mobilité pour les jeunes

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Tout comprendre sur l'assurance emprunteur
Testez votre éligibilité aux aides financières Coaching financé