APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Peut-on vider son compte bancaire avant un divorce ?

Article rédigé par Léo Martin le 22 mai 2024 - 8 minutes de lecture

Le processus de divorce peut avoir des répercussions financières importantes, notamment sur votre épargne accumulée avec effort. Mais vider le compte bancaire avant un divorce peut avoir plusieurs répercussions. Mes Allocs vous explique tout. 

Simulez toutes vos Aides en 2 min.
Simulation gratuite

Quels sont les risques de vider les comptes avant le divorce ?

Vider son compte bancaire avant un divorce peut entraîner plusieurs risques et conséquences potentiellement préjudiciables :

  • Conséquences financières : En vidant le compte bancaire, vous pourriez vous retrouver dans une situation financière précaire, notamment si vous avez des dépenses à couvrir telles que le paiement des factures, des frais d’avocat, ou des obligations financières envers votre conjoint ou vos enfants.
  • Conséquences juridiques : Le fait de vider le compte bancaire peut être considéré comme une dissimulation de biens en vue de les soustraire à la procédure de partage des biens lors du divorce. Cela peut être interprété comme une tentative de dissimulation d’actifs, ce qui peut avoir des conséquences juridiques graves, y compris des pénalités financières ou des sanctions judiciaires.
  • Impact sur la pension alimentaire et la prestation compensatoire : Si vous videz votre compte bancaire, cela peut influencer le montant de la pension alimentaire ou de la prestation compensatoire que vous pourriez devoir verser à votre conjoint. Les tribunaux peuvent considérer cette action comme une tentative de réduire artificiellement vos actifs pour échapper à vos obligations financières.
  • Image devant le tribunal : Le fait de vider son compte bancaire peut donner une image négative de vous devant le tribunal. Cela peut affecter la manière dont le juge perçoit votre conduite pendant la procédure de divorce, ce qui peut influencer les décisions prises concernant la répartition des biens, la garde des enfants et d’autres questions importantes.

Le partage des comptes bancaires en cas de divorce 

Compte bancaire et régime de la communauté 

Dans le cadre des régimes de la communauté universelle ou de la communauté réduite aux acquêts, les fonds détenus dans les comptes personnels doivent être inclus dans le partage des biens lors de la dissolution du mariage. Ainsi, vider son compte individuel avant le divorce est illégal.

Un époux peut être tenté d’ouvrir un compte secret pour dissimuler des fonds et éviter leur partage. Dans une telle situation, cette action peut être considérée comme une fraude. Le conjoint lésé a alors la possibilité d’engager des poursuites pour récupérer les sommes présentes dans le compte caché.

Compte bancaire et régime de la séparation des biens 

En cas de divorce, la répartition des biens est déterminée par le régime matrimonial choisi par les conjoints. En l’absence de contrat de mariage, le régime de la communauté réduite aux acquêts s’applique par défaut.

Concernant les comptes bancaires et le régime de la séparation des biens, dans ce cas, chaque époux détient un compte bancaire personnel. Ils ont donc la liberté de vider ces comptes en cas de divorce. Cependant, si le couple a ouvert un compte joint, vider celui-ci serait considéré comme un détournement de fonds et pourrait entraîner des poursuites judiciaires.

Comment protéger son compte bancaire en cas de divorce ? 

La dénonciation du compte joint 

La dénonciation d’un compte joint consiste à le transformer en un compte bancaire indivis, où toutes les transactions nécessitent l’approbation préalable de tous les titulaires du compte. Cette démarche est essentielle lors d’un divorce pour empêcher l’un des ex-conjoints de retirer des fonds du compte sans le consentement de l’autre.

Étant donné que le compte joint est toujours révocable, chaque titulaire peut le dénoncer à tout moment en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à la banque. Une fois la dénonciation notifiée, aucune opération bancaire ne peut être effectuée sans la signature des deux ex-conjoints, à l’exception des transactions déjà en cours au moment de la dénonciation.

Annuler les procurations bancaires

Toute personne a la possibilité de donner une procuration bancaire à son conjoint, lui permettant ainsi d’effectuer des opérations sur son compte individuel. Cependant, en cas de divorce, il est impératif que l’ex-conjoint qui a accordé cette procuration la révoque, car la dissolution du mariage ne met pas automatiquement fin à cette autorisation. Pour ce faire, il doit adresser une demande d’annulation de la procuration bancaire à sa banque par lettre recommandée avec accusé de réception.

Si le couple a choisi le régime de la communauté, il est illégal de vider le compte bancaire avant le divorce. En effet, les fonds déposés sur ce compte pendant le mariage doivent être partagés de manière équitable entre les deux époux.

Comment protéger son épargne lors d’un divorce ? 

Le choix du régime matrimonial peut avoir un impact significatif, notamment sur la gestion de l’épargne accumulée. Il est donc crucial de faire preuve de vigilance et de sélectionner le régime qui correspond le mieux à sa situation personnelle, en établissant un contrat de mariage si nécessaire.

Le contrat de mariage détermine la répartition des biens et du patrimoine du couple marié, et c’est le notaire qui se charge de sa rédaction, veillant à ce qu’il réponde aux intérêts de chaque partie. Ce professionnel du droit joue un rôle essentiel en tant que conseiller impartial pour les époux.

Il est bon de savoir que les époux peuvent modifier leur régime matrimonial en cours de mariage, mais cela nécessite une intervention notariale.

Pour protéger son épargne en cas de divorce, il est conseillé d’ouvrir un compte ou un livret d’épargne personnel. Bien que le compte joint facilite la gestion des dépenses familiales, il présente des limites, notamment sous le régime de la communauté réduite aux acquêts. Dans ce cas, l’argent dans le compte joint appartient aux deux époux, même si un seul a alimenté le compte. Bien qu’il soit possible de prouver sa contribution individuelle, cela peut être fastidieux et prendre du temps, alors que les époux ont souvent hâte de tourner la page après un divorce. Par conséquent, il est plus avantageux de placer son épargne sur un compte personnel, en choisissant le régime matrimonial approprié.

Il est également crucial de conserver ses documents bancaires, factures et autres actes essentiels, car ils peuvent servir de preuves concernant l’origine des fonds et leur utilisation en cas de divorce.

Que devient le compte épargne de mon enfant ?

L’épargne des enfants demeure hors du cadre du partage lors d’un divorce. Les fonds placés sur un compte au nom de l’enfant ne sont pas considérés comme des biens sujets au partage et sont préservés, appartenant exclusivement à l’enfant.

Même après le divorce, les parents continuent d’être co-gestionnaires du compte d’épargne de leurs enfants, leur permettant à chacun d’eux d’effectuer des opérations sur ce compte.

Afin d’assurer la sécurité de l’épargne de l’enfant, il est essentiel de requérir la signature des deux parents pour chaque opération. Il est possible pour l’un des conjoints, lors de l’ouverture du compte ou pendant la période de séparation, de solliciter auprès de la banque la mise en place de cette mesure.

Compte bancaire vidé : quels sont les recours ?

Face à une séparation, il est crucial d’être au fait des démarches à entreprendre pour résoudre les litiges financiers en tant que couple. Cela vous permettra de naviguer dans le processus de séparation de manière plus éclairée et sereine.

En cas de constatation d’un retrait non autorisé de vos économies pendant la procédure de divorce, réagissez rapidement. Contactez immédiatement votre banque pour sécuriser le compte et obtenir des détails sur les retraits. Ensuite, informez votre avocat de cette situation, car il est crucial de réagir promptement pour défendre vos droits financiers. La documentation de ces retraits non consentis constitue un élément déterminant dans la résolution de votre divorce.

Pour collecter les preuves requises en cas de divorce, commencez par regrouper les relevés bancaires indiquant l’origine des fonds et les transactions effectuées. Documentez toute communication avec votre conjoint concernant les finances. Dans la mesure du possible, recueillez des témoignages ou des documents attestant de l’origine et de l’utilisation de ces fonds. Ces éléments seront essentiels pour démontrer la gestion des fonds et pourraient influencer les décisions du tribunal concernant la répartition des biens.

Simulez toutes vos Aides en 2 min.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Léo Martin
Léo est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les thématiques pouvoir d'achat et aides. Il rejoint Mes Allocs après une première expérience en tant que journaliste chez La Gazette Cagnoise et Nice Presse.


Consultez nos autres guides récents
Combien de temps un notaire peut garder l’argent d’une succession ?
Retraite
Calcul des droits de succession
Retraite
Pourquoi choisir un avocat en droit des successions ?
Retraite
Droits de succession : comment sont-ils calculés ?
Retraite
Renonciation à une succession : procédure et conséquences
Retraite
Est-ce que le Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) est renouvelable ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelle est la différence entre l'AIJ et le CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quelles différences entre Contrat Engagement Jeune et Garantie Jeune ?
Contrat d'Engagement Jeune
Quels sont les ateliers proposés dans le cadre du CEJ ?
Contrat d'Engagement Jeune

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
assurance auto
Tout savoir sur l'assurance santé en 2024
assurance santé
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides