APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Etat civil : mention divorcé ou célibataire ?

Article rédigé par Léo Martin le 31 mai 2024 - 6 minutes de lecture

Après un divorce, votre état civil est mis à jour pour refléter votre nouvelle situation. Avant le divorce, vous étiez enregistré comme marié, une fois le divorce prononcé, votre état civil change et vous êtes enregistré comme divorcé et non célibataire.  

Divorce amiable rapide, au meilleur prix.
Obtenir un devis

Qu’est-ce qu’un divorce ? 

Un divorce est une procédure légale qui met officiellement fin à un mariage, libérant ainsi les conjoints de leurs obligations et responsabilités conjugales. Il entraîne généralement la dissolution légale des liens matrimoniaux, ce qui inclut la division des biens, la garde des enfants, les pensions alimentaires et d’autres questions liées à la séparation des conjoints. Les procédures de divorce varient en fonction des lois en vigueur dans chaque pays et peuvent être contestées ou mutuellement acceptées par les parties concernées.

Statut après le divorce 

Après un divorce, votre état civil est mis à jour pour refléter votre nouvelle situation. Avant le divorce, vous étiez enregistré comme “marié” dans les registres officiels. Cependant, une fois le divorce prononcé, votre état civil change et vous êtes enregistré comme “divorcé”.

Cette modification de votre état civil est importante car elle met à jour votre situation matrimoniale aux yeux de la loi. Votre acte de mariage initial est annoté pour indiquer que vous avez été divorcé. Cette mention permet d’informer les tiers de votre nouvelle situation matrimoniale et joue un rôle essentiel dans diverses transactions et procédures administratives.

Concrètement, cette mise à jour de votre état civil est effectuée dans les registres de l’état civil par l’officier d’état civil compétent conformément à la législation en vigueur dans votre pays. Ainsi, votre statut civil dans les documents officiels passe de “marié” à “divorcé”.

Quelles sont les conséquences juridiques du divorce ? 

Un divorce peut avoir plusieurs répercussions juridiques : 

  1. Changement de l’état civil : Après le divorce, l’état civil des ex-époux est modifié. Ils passent du statut de “marié” à celui de “divorcé”. Cette modification est enregistrée dans les actes d’état civil.
  2. Liquidation du régime matrimonial : Le divorce entraîne la dissolution du régime matrimonial. Les biens acquis pendant le mariage doivent être partagés entre les ex-époux. Cela peut impliquer la vente de biens communs (maison, voiture, biens mobiliers) ou leur répartition entre les époux, selon le régime matrimonial choisi. Le partage des biens peut être effectué à l’amiable par un accord entre les ex-époux ou par décision du juge si aucun accord n’est trouvé.
  3. Pension alimentaire : En cas de déséquilibre financier entre les ex-époux ou pour contribuer à l’entretien des enfants, le divorce peut entraîner le versement d’une pension alimentaire. Cette pension peut être versée périodiquement ou sous forme de versement unique. Elle est fixée en fonction des ressources et des besoins de chaque conjoint.
  4. Garde des enfants : Les modalités de garde des enfants mineurs doivent être définies lors du divorce. Cela inclut le droit de visite et d’hébergement du parent non gardien ainsi que la contribution financière à l’entretien et à l’éducation des enfants. Les modalités de la garde peuvent être décidées d’un commun accord entre les parents ou fixées par le juge en cas de désaccord.
  5. Nom de famille : L’époux qui avait pris le nom de son conjoint peut choisir de le garder ou de revenir à son nom de naissance. Ce choix est enregistré dans l’acte de divorce.
  6. Succession : Le divorce peut affecter les droits de succession et d’héritage des ex-époux. En cas de décès, les droits de succession entre ex-époux sont généralement réduits. De plus, les dispositions testamentaires antérieures peuvent également être modifiées suite au divorce.
  7. Retraite et sécurité sociale : Le divorce peut avoir des conséquences sur les droits à la retraite et à la sécurité sociale des ex-époux, notamment en ce qui concerne les pensions de réversion et les droits dérivés.

Quand le passage entre le statut matrimonial et le statut de célibataire se fait-il ? 

Lorsqu’un divorce est prononcé par le juge et que cette décision est transcrite sur les registres de l’état civil, le statut matrimonial des ex-époux est officiellement rompu. C’est à ce moment-là que les ex-époux passent du statut de “marié” à celui de “divorcé”. La date à laquelle le divorce est prononcé par le juge marque donc le passage du statut matrimonial au statut de célibataire.

Cette transition a plusieurs implications juridiques et administratives. Elle entraîne notamment des changements dans les droits et obligations des ex-époux, tels que la fin du devoir de cohabitation, la rupture des liens de solidarité financière entre les ex-conjoints, et la possibilité pour chacun de se remarier. De plus, le divorce met fin à la communauté de vie et de biens, et entraîne la liquidation du régime matrimonial. Enfin, sur le plan fiscal et administratif, les ex-époux doivent notifier leur changement de situation matrimoniale aux autorités compétentes.

Quand est-il possible de se remarier ? 

Après un divorce, le jugement de divorce doit être devenu définitif pour que vous puissiez vous remarier. Pour qu’un jugement de divorce soit considéré comme définitif, il faut que le délai d’appel soit expiré et que le jugement ait été transcrit sur les registres de l’état civil.

Une fois que le divorce est devenu définitif, vous pouvez vous remarier à tout moment. Il n’y a pas de délai légal à respecter après le divorce pour contracter un nouveau mariage. Cependant, il est important de noter que la procédure de transcription du jugement de divorce peut prendre quelques semaines après son prononcé.

Lorsque le jugement de divorce est transcrit sur les registres de l’état civil, vous êtes officiellement considéré comme célibataire aux yeux de la loi. Vous êtes alors libre de vous remarier et pouvez entamer les démarches pour votre nouveau mariage.

Divorce amiable rapide, au meilleur prix.
Obtenir un devis

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Léo Martin
Léo est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les thématiques pouvoir d'achat et aides. Il rejoint Mes Allocs après une première expérience en tant que journaliste chez La Gazette Cagnoise et Nice Presse.


Consultez nos autres guides récents
Comment déclarer un prêt étudiant aux impôts ?
Prêt étudiant
Quel prix pour un divorce par consentement mutuel ?
Divorce
Quel est le prix d'un avocat pour un divorce ?
Divorce
Prestation compensatoire dans le cas d'un divorce pour faute
Divorce
Quels documents pour une demande de prêt étudiant ?
Comment faire une demande de pret etudiant
Comment faire une demande de prêt étudiant ?
Prêt étudiant
Assurance de prêt étudiant : garanties, taux, comparatif et résiliation
Prêt étudiant
Prêt pour étudiant étranger : comment l'obtenir ?
Prêt étudiant
Comment demander un acompte sur salaire ?
Aide Juridique

Explorez d’autres thématiques
Pension d'invalidité : conditions, montants, démarches
Pension d'invalidité
Aide juridique : tout ce qu'il faut savoir !
Aide Juridique
Prêt étudiant : conditions, montant, démarches
Prêt étudiant
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
Ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
Aide alimentaire
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides