APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Adultère : quelles conséquences sur le divorce ?

Article rédigé par Léo Martin le 13 juin 2024 - 8 minutes de lecture

Le divorce entraîne une série de conséquences complexes, touchant à la fois les aspects financiers, familiaux, personnels et émotionnels des conjoints. Mes Allocs vous détaille tout sur les conséquences du divorce à cause de l’adultère. 

Divorce amiable rapide, au meilleur prix.
Obtenir un devis

Qu’est-ce que l’adultère ? 

L’adultère est une infidélité conjugale où l’un des époux entretient une relation sexuelle avec une personne autre que son conjoint. Ce comportement constitue une violation des obligations de fidélité mutuelle inhérentes au mariage. Dans le cadre juridique, l’adultère peut être un motif de divorce pour faute, car il représente une transgression grave des engagements matrimoniaux.

Comment prouver l’adultère ? 

Le conjoint victime d’infidélité peut demander un divorce pour faute en apportant les preuves de l’acte devant le juge. Selon l’article 259 du Code civil, l’adultère peut être prouvé par tout moyen, mais il existe des limites à cette règle.

Outre les aveux, les éléments suivants peuvent être utilisés comme preuves pour établir l’adultère, à condition qu’ils soient recueillis sans violence, fraude, vol et sans atteinte à la vie privée du conjoint infidèle.

  • Courriers électroniques et SMS : Pour que ces preuves soient recevables, l’époux victime doit démontrer que l’ordinateur ou le portable du conjoint infidèle est accessible à tous les membres du foyer. Il doit aussi préciser le destinataire, la date et l’heure des messages.
  • Agenda de l’époux fautif : La victime peut soulever les incohérences dans l’agenda du conjoint infidèle. Cette preuve écrite doit être transmise au juge pour examen.
  • Sites de rencontre et réseaux sociaux : Les captures d’écran des messages et photos sur les sites de rencontre et réseaux sociaux où l’époux fautif est inscrit sont autorisées. L’inscription sur un site de rencontre peut constituer une preuve de début d’adultère.

Il existe certaines limites aux preuves d’adultère apportées par le conjoint victime :

  • Les enfants ne peuvent pas témoigner contre le parent fautif pour préserver leur impartialité, leur sécurité et éviter la détérioration du lien familial.
  • Les preuves doivent être obtenues sans fraude ni violence. Les preuves irrecevables incluent :
    • Les enregistrements à l’insu de l’époux
    • Les documents protégés par un code ou un mot de passe

Pour s’assurer que les preuves sont recueillies légalement, il est recommandé de contacter un huissier de justice pour constater l’adultère. Toutefois, cette démarche nécessite l’autorisation du juge.

  • Détective privé : Les rapports établis par des agents privés de renseignement sont également recevables en justice.

Adultère : Les conditions pour demander un divorce aux torts exclusifs de son conjoint

Pour demander un divorce aux torts exclusifs de son conjoint en raison d’adultère, plusieurs conditions doivent être remplies :

  1. Preuve de l’adultère : Le conjoint victime doit prouver que l’autre conjoint a commis l’acte d’infidélité. Selon l’article 259 du Code civil, l’adultère peut être prouvé par tout moyen, mais ces preuves doivent être obtenues légalement et sans violence ni fraude.
  2. Gravité de l’acte : L’adultère doit constituer une violation grave et renouvelée des devoirs et obligations du mariage. Cela signifie que l’infidélité doit être sérieuse et suffisamment répétée pour rendre impossible la poursuite de la vie commune.
  3. Intentions et conséquences : L’acte d’infidélité doit avoir été commis intentionnellement et volontairement par le conjoint fautif, et il doit avoir eu des conséquences significatives sur le mariage et la vie familiale.
  4. Preuve légale et recevable : Les preuves utilisées pour étayer la demande de divorce doivent respecter les règles légales en vigueur. Cela inclut la collecte de courriers électroniques, de SMS, d’agendas incohérents, de captures d’écran de sites de rencontre ou de réseaux sociaux, ou encore le recours à un détective privé sous certaines conditions.
  5. Demande auprès du juge : La demande de divorce pour faute doit être déposée auprès du tribunal compétent, accompagnée des preuves de l’adultère et d’une assignation en divorce rédigée par un avocat. Le juge examinera les preuves et évaluera si les conditions pour un divorce aux torts exclusifs sont remplies.

Quelles sont les conséquences de l’adultère lors d’un divorce ? 

Impact de l’adultère sur la détermination de la garde des enfants

L’impact de l’adultère sur la détermination de la garde des enfants peut varier selon les circonstances particulières de chaque cas.

En règle générale, les tribunaux cherchent à déterminer la garde en fonction de ce qui est dans le meilleur intérêt de l’enfant. Ils prennent en compte les antécédents de soins des parents envers les enfants, leur stabilité financière et émotionnelle, ainsi que leur capacité à fournir un environnement sûr et favorable pour les enfants.

Toutefois, dans certaines situations, l’adultère peut être considéré comme un facteur négatif. Cela peut notamment être le cas si le parent fautif a démontré des comportements inappropriés ou une insensibilité envers les besoins de l’enfant.

Conséquences sur la répartition des biens

L’impact de l’adultère sur la répartition des biens dépend en grande partie de la législation en vigueur dans la juridiction où le divorce est traité. Dans certaines juridictions, l’utilisation abusive de biens communs pour entretenir une relation extraconjugale peut influencer la manière dont les actifs sont répartis.

Cependant, de manière générale, l’adultère n’a pas d’effet direct sur la répartition des biens, à moins que des fonds communs aient été utilisés pour soutenir la liaison.

Impact sur les pensions alimentaires

Les pensions alimentaires sont conçues pour assister les conjoints dans leurs besoins après le divorce.

Bien que l’adultère ne soit généralement pas le seul critère pour déterminer les pensions alimentaires, il peut jouer un rôle dans la décision dans certaines situations. Cela est particulièrement vrai si le conjoint ayant commis l’adultère a mis en danger la stabilité financière de la famille ou a adopté un comportement irresponsable sur le plan financier.

Quid des dommages et intérêts ?

Enfin, dans certains cas, les conjoints peuvent demander des dommages-intérêts en cas d’adultère pendant le mariage.

Cependant, ces demandes sont rares et sont souvent accordées uniquement lorsque l’adultère a eu un impact significatif sur la qualité de vie du conjoint non fautif, ou si des biens communs ont été utilisés pour entretenir la liaison extraconjugale.

Les tribunaux considèrent généralement que l’adultère seul n’est pas suffisant pour justifier l’octroi de dommages-intérêts, préférant se concentrer sur des aspects plus essentiels comme la répartition des biens et les pensions alimentaires.

Comment se déroule la procédure de divorce pour l’adultère ? 

La procédure de divorce pour adultère implique la nécessité de démontrer que l’infidélité rend la vie commune intolérable pour qu’elle soit reconnue comme motif de divorce pour faute. Voici les principales étapes de cette procédure :

  1. Préparation et dépôt de l’assignation : Cette étape marque le début formel de la procédure. L’avocat du demandeur rédige l’assignation sans mentionner le motif du divorce pour éviter l’irrecevabilité. Elle est signifiée à l’autre époux (défendeur) par un huissier et déposée au greffe du tribunal judiciaire au moins 15 jours avant l’audience.
  2. Audience d’orientation et mesures provisoires : Lors de cette audience, le juge aux affaires familiales fixe les mesures provisoires comme la pension alimentaire, la résidence des enfants et l’usage du logement familial. Le juge oriente également la procédure vers une médiation familiale ou une procédure participative si approprié.
  3. Phase de preuves et de plaidoirie : Les avocats des époux échangent les preuves soutenant leurs arguments. Toutes les preuves sont valides sauf celles obtenues par fraude ou violence. C’est au demandeur de prouver les faits justifiant le divorce pour faute.
  4. Jugement et décision : Après examen des preuves et des plaidoiries, le juge rend sa décision. Si le divorce est prononcé aux torts exclusifs de l’un des époux, des dommages et intérêts peuvent être accordés, surtout en cas de violences.
  5. Liquidation du régime matrimonial : Si nécessaire, un notaire peut être désigné pour liquider le régime matrimonial des époux, y compris la répartition des biens communs.

Ces étapes assurent que la procédure est menée de manière équitable et respectueuse des droits de chaque partie impliquée.

Divorce amiable rapide, au meilleur prix.
Obtenir un devis

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Léo Martin
Léo est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les thématiques pouvoir d'achat et aides. Il rejoint Mes Allocs après une première expérience en tant que journaliste chez La Gazette Cagnoise et Nice Presse.


Consultez nos autres guides récents
Convocation révision pension invalidité : que faire ?
Demande de pension d'invalidité
Non recevabilité pension invalidité : comment contester la décision de refus ?
Demande de pension d'invalidité
Comment obtenir une attestation de pension d’invalidité ?
Demande de pension d'invalidité
Notification de pension d’invalidité : tout ce que vous devez savoir
Demande de pension d'invalidité
Modèle de lettre : demande de pension d’invalidité à la CPAM
Demande de pension d'invalidité
Demande de pension d'invalidité : quelles sont les démarches ?
Pension d'invalidité
Combien de temps dure une pension d’invalidité ?
Pension d'invalidité
Pension d’invalidité après décès : conditions, montant et démarches
Pension d'invalidité
Quel salaire ne pas dépasser pour la pension d’invalidité ?
Pension d'invalidité

Explorez d’autres thématiques
Pension d'invalidité : conditions, montants, démarches
Pension d'invalidité
Aide juridique : tout ce qu'il faut savoir !
Aide Juridique
Prêt étudiant : conditions, montant, démarches
Prêt étudiant
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
Ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
Aide alimentaire
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides