APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
Article mis à jour le 20/12/2021

En quoi consiste un entretien PPAE ?

Lorsque vous bénéficiez des aides de Pôle Emploi en tant que chômeur, il existe aussi un accompagnement personnalisé. Le PPAE s’inscrit dans cette lignée. On vous explique tout dans cet article.

Simulez toutes vos aides en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Qu’est-ce qu’un PPAE ?

Définition

Le PPAE (Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi) peut être considéré comme une sorte de contrat élaboré avec votre conseiller afin de déterminer les démarches que chaque partie (demandeur et Pôle Emploi) doit mettre en place concernant votre recherche d’emploi. Le Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE) concerne tous les demandeurs d’emploi considérés comme étant immédiatement disponibles à s’insérer ou retourner sur le marché du travail (en savoir plus).

D’une manière concrète, le PPAE permet notamment de disposer d’une feuille de route concernant votre recherche, c’est-à-dire de pouvoir suivre l’ensemble de vos actions pour la recherche d’emploi. Il vous permet aussi de formaliser par écrit les engagements de chacun (demandeur d’emploi et conseiller Pôle Emploi). Et enfin, c’est un moyen de matérialiser le lien pour votre projet professionnel que vous devrez avoir avec votre conseiller tout au long de votre période de chômage.

Qu’est-ce qu’on retrouve dans ce contrat ?

Dans votre PPAE, il y a un ensemble de services d’accompagnement dont vous allez bénéficier. il s’agit du type d’emploi que vous recherchez, la zone géographique que vous privilégiez pour trouver du travail et enfin, le niveau de salaire auquel vous prétendez

Le PPAE, par son nom, est un dispositif qui est entièrement personnalisé et ne contient pas les mêmes informations d’une personne à l’autre.

Dans le détail, il tient donc compte de :

  • Votre niveau d’études et de votre formation
  • Vos compétences et vos qualifications
  • Vos expériences professionnelles précédentes
  • Votre situation personnelle : handicap éventuel, situation familiale…
  • Du marché du travail dans la zone où vous recherchez un emploi

En contrepartie de cet engagement, le PPAE vous engage et formalise vos obligations en tant que demandeur d’emploi. En parallèle, il engage aussi votre conseiller Pôle Emploi et liste les actions que ce dernier devra ou pourra mettre en place pour vous accompagner dans votre recherche.

en ce qui concerne ces actions, il pourra mettre en place des formations, des aides diverses dédiées aux demandeurs d’emploi (aide à la mobilité, AIF…) ou encore, proposition de dispositifs pour vous faire monter en compétences ou simplement évaluer vos qualifications : bilan de compétences…

Par ailleurs, votre PPAE évolue en fonction du contexte et des résultats de votre recherche d’emploi. C’est la raison pour laquelle vous êtes tenu de l’actualiser selon une périodicité définie avec votre conseiller.

Pour plus de détails, vous pouvez contacter le Pôle Emploi.

Simulez toutes vos aides en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Vos engagements en tant que bénéficiaire

Votre projet personnalisé d’accès à l’emploi liste vos obligations en tant que demandeur d’emploi. Durant votre période de chômage, cela comprend :

  • Votre présence aux convocations de votre conseiller Pôle Emploi
  • L’actualisation de votre situation en tant que demandeur d’emploi
  • La mise en place de démarches régulières et effectives pour trouver un emploi : vous devez pouvoir justifier que vous avez répondu à des offres en présentant, si besoin, des documents l’attestant (copies de vos candidatures, échanges avec des employeurs, documents liés à une création d’entreprise…)
  • Le fait de ne pas refuser plus de deux offres d’emploi dites « raisonnables » (en savoir plus sur les offres d’emploi raisonnables)

Par ailleurs, en fonction de votre situation, votre PPAE peut aussi inclure des actions à mettre en place tout au long de votre recherche d’emploi, comme par exemple :

  • L’abonnement aux offres d’emploi sur le site pole-emploi.fr
  • La participation à des ateliers (réalisation de CV ou de lettres de motivation, coaching pour des entretiens d’embauche, ateliers concernant la création d’entreprise…)
  • La réalisation d’un bilan de compétence

Qui peut en bénéficier ?

Lorsque vous vous inscrivez en tant que demandeur d’emploi, vous avez l’obligation de rechercher du travail et d’élaborer un PPAE si vous êtes considéré comme étant « immédiatement disponible », c’est-à-dire si :

  • Vous n’avez pas d’activité professionnelle
  • Vous n’êtes pas en train de suivre une formation professionnelle
  • Votre situation personnelle ne vous empêche pas de travailler immédiatement
  • Vous avez ou avez eu au cours du dernier mois une activité occasionnelle ou réduite qui n’a pas dépassé 78 heures mensuelles
  • Vous êtes en train de suivre une formation dont la durée est inférieure, au total, à 40 heures OU qui ne vous empêche pas d’avoir en même temps un emploi (exemples : formation pas correspondance, cours du soir…)
  • Vous ne vous absentez pas de votre domicile habituel plus de 35 jours dans l’année civile (après avoir informé Pôle Emploi de vos congés)
  • Vous n’êtes pas en congé maladie, en congé paternité ou en incapacité temporaire de travail plus de 15 jours
  • Vous faites l’objet d’une incarcération pour moins de 15 jours

Dans tous ces cas, Pôle Emploi considère que vous êtes en capacité d’accepter une offre d’emploi de manière immédiate. Vous avez alors l’obligation d’élaborer et d’actualiser votre PPAE.

Existe-t-il une aide financière en tant que demandeur d’emploi ?

L’allocation de retour à l’emploi 

L‘assurance chômage, plus régulièrement appelé allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est calculée à partir de vos anciens salaires, y compris les primes. Le montant de cette allocation varie selon le montant de vos rémunérations, de vos modes d’activité (à temps plein, à temps partiel) ainsi que du versement de certaines pensions.

Simulez toutes vos aides en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Les conditions pour en bénéficier

Pour percevoir l’ARE, vous devez tout d’abord être inscrit comme demandeur d’emploi au Pôle Emploi, ou accomplir une formation dans votre projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Vous devez créer un espace personnel sur Pôle emploi. Mes Allocs prend en charge toutes vos démarches !

Vous devez également justifier d’une période minimale de travail de 88 jours ( cette durée est égale à la durée d’affiliation) ou 610 heures, sur la période des 28 derniers mois précédant la fin du contrat de travail. Si vous êtes âgé de plus de 53 ans à la fin de votre contrat de travail, l’affiliation est recherchée dans les 36 mois précédant la fin du contrat de travail. 

Vos éventuelles périodes de formation sont considérées comme des heures de travail. Les périodes où votre contrat de travail était suspendu (maladie professionnelle, congé maternité,…) sont prises en compte comme des journées d’affiliation au même titre qu’un jour travaillé. En revanche, les périodes de suspension de contrat de travail au cours desquelles vous avez exercé une activité professionnelle non salariée ne sont pas prises en compte, à l’exception de :

  • Congé pour création d’entreprise
  • Congé sabbatique 
  • Mobilité volontaire sécurisée (travailler dans une autre entreprise avec la possibilité de revenir exercer dans l’entreprise d’origine)

Qui peut en bénéficier ?

Pour percevoir l’Allocation chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE), et ainsi avoir droit au chômage, vous devez être privé involontairement d’un emploi. La raison de la cessation de votre contrat doit être une des suivantes :

  • Licenciement pour motif personnel ou économique, ou d’une révocation (sanction disciplinaire dans la fonction publique)
  • Rupture conventionnelle (rupture dans le cadre d’un CDI, qui peut être initiée par l’employé comme par l’employeur)
  • Non-renouvellement de votre CDD (Contrat à Durée Déterminée)
  • Démission légitime (par exemple pour suivre la personne avec qui vous vivez et qui a été mutée).

Vous devez être âgé de moins de 62 ans (âge minimum légal de départ à la retraite). Et vous ne devez pas avoir cumulé suffisamment de trimestres travaillés pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. Vous êtes âgé de plus de 62 ans, mais que vous n’avez pas atteint votre nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein ? L’ARE pourra vous être accordée jusqu’à l’obtention d’une retraite à taux plein. 

Vous devez également résider sur le territoire français et être physiquement apte à exercer un emploi.

Simulez toutes vos aides en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes

Jonathan
Jonathan est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les sujets liés au handicap. Diplômée de l'UPEM, il rejoint Mes Allocs après avoir travaillé à l'association AEDE qui accompagne les adultes en situation de handicap. Quand il n'écrit pas, on peut le retrouver sur un terrain de basket.

Posez votre question à un expert


Consultez nos autres guides récents
L'aide à l' installation dans un nouveau logement
Tout savoir sur la recherche emploi massage
Quelles sont les études infirmières ?
Jeune expatrié en France : quelles sont les aides ?
Quel est mon quotient familial annuel ?
Comment s'organise le conge maternite jumeaux ?
L'aide à la mobilité pour les couples
Diplôme onglerie : formation, métier, salaire
L'aide à la mobilité pour les jeunes

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Tout comprendre sur l'assurance emprunteur
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an