APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Quelle aide au financement pour une formation pour adulte ?

Article rédigé par Marina Ada Ondo le 7 novembre 2022 - 7 minutes de lecture

Vous souhaitez évoluer ou vous reconvertir professionnellement, et pour cela une formation professionnelle est nécessaire ? En France, l’État offre de nombreuses aides à la formation pour financer totalement ou partiellement un projet de formation. Alors, aide financement formation adulte : comment en bénéficier ?


Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Entré en vigueur le 1er janvier 2015, le CPF est un dispositif de financement de la formation continue public. Il permet à tous les actifs de cumuler des droits à la formation tout au long de leur carrière.

Auparavant alimenté en heures, il est à présent alimenté en euros. Ainsi, chaque année d’exercice à temps complet, vous cumulez 500 euros (dans la limite de 5 000 euros). Pour les actifs peu ou pas qualifiés, ce montant est s’élève à 800 euros par an (dans la limite de 8 000 euros).

Pour utiliser les droits à formation cumulés sur le CPF, vous devez activer votre compte sur le site moncompteformation.gouv.fr. Ensuite, vous pouvez choisir, réserver et financer directement en ligne les formations éligibles au CPF.

Quels financements pour un salarié en CDI ?

Le Projet de Transition Professionnelle

Aussi appelé CPF de transition professionnelle, il permet aux salariés qui souhaitent se reconvertir de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Pour l’utiliser, il faut avoir occupé un emploi pendant 24 mois, discontinus ou non, dont les 12 derniers mois dans votre entreprise actuelle.

La demande de financement s’effectue auprès d’une Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale (CPIR), dénommée « Transitions Pro ». Il faut déposer un dossier auprès de l’association Transitions Pro de votre région qui étudie votre projet avant de donner son accord.

Plan de Développement des Compétences

Il regroupe l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. Les actions de formation peuvent permettre de développer de nouvelles compétences, d’évoluer professionnellement ou encore de vous reconvertir.

Le montant est intégralement pris en charge par l’employeur.

Vous pouvez prendre l’initiative de demander à votre employeur de suivre une formation dans le cadre du PDC, cependant, vous devez obtenir l’accord de l’employeur pour bénéficier de la formation souhaitée.

La promotion ou reconversion par alternance Pro-A

Ce dispositif permet au salarié d’atteindre un niveau de qualification supérieur ou identique à celui détenu lors de la démarche de reconversion ou de promotion par l’alternance.

Elle est donc financée selon le montant forfaitaire fixé par les branches ou à défaut par décret et un forfait prenant en charge tout ou partie des frais pédagogiques et des frais de transport et d’hébergement.

Vous devez faire la demande à votre employeur de préférence par lettre recommandée avec avis de réception.

Quels financements pour un salarié en CDD ?

À l’instar d’un salarié en Contrat à Durée Indéterminée (CDI), un salarié en Contrat à Durée Déterminée (CDD) peut bénéficier du :

  • Projet de Transition Professionnelle (PTP)
  • Plan de développement des compétences (PDC)
  • La promotion ou reconversion par alternance Pro-A

Quels financements pour un demandeur d’emploi ?

L’aide Individuelle à la Formation (AIF)

Elle est destinée aux demandeurs d’emploi accompagnés au titre d’un Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) et ne pouvant pas bénéficier de la Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) ou de l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR).

L’AIF couvre l’intégralité du coût de la formation restant à votre charge, après la prise en charge des autres financeurs. L’aide financière est versée directement à l’organisme de formation par Pôle Emploi.

Vous devez faire valider votre projet de formation par votre conseiller Pôle Emploi avant tout financement possible par l’organisme. La démarche doit être cohérente et pertinente avec un projet de reprise d’emploi ou d’activité. L’intermédiaire doit valider le projet au regard du contenu, des coûts pédagogiques, et de la durée de l’action de formation, mais aussi sur son efficacité pour votre retour à l’emploi.

Contrat de professionnalisation

Si vous êtes âgé de 26 ans et plus, vous pouvez bénéficier du contrat de professionnalisation afin que le coût de la formation soit pris en charge par l’entreprise d’accueil et percevoir une rémunération en fonction de votre âge.

Le montant est intégralement pris en charge par l’employeur.

Le contrat professionnel peut être conclu avec tout type d’employeur du secteur privé. En revanche, vous ne pouvez pas être embauché par un service de l’État, des collectivités territoriales ou des Établissements Publics à caractère Administratif (EPA).

Quels financements pour un intérimaire ?

Une personne en contrat d’intérim peut bénéficier du :

  • Projet de Transition Professionnelle (PTP)
  • Contrat de professionnalisation
  • Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire (FAFTT) qui une association qui contribue au développement de la formation professionnelle continue chez les intérimaires.

La structure accompagne les salariés et les demandeurs d’emploi dans leur projet professionnel lorsque celui-ci nécessite la réalisation d’une action de formation, d’un bilan de compétences ou encore d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Les montants varient suivant la formation à financer.

Pour percevoir ce financement, vous devez totaliser 1 600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l’Entreprise de Travail Temporaire (ETT) qui signe votre autorisation d’absence. Il est recommandé de se rapprocher des équipes territoriales d’AKTO – Réseau FAFTT.

Quels financements pour un indépendant ?

FAF (Fonds d’Assurance Formation)

En contrepartie de la contribution à la formation professionnelle (CFP), un travailleur indépendant peut percevoir un financement total ou partiel de sa formation. Leur conjoint collaborateur en bénéficie également si la CFP-conjoint a été versée.

Le montant du financement dépend du code NAF de chaque activité et des thèmes de formation retenus par les représentants de la profession.

Il est possible de demander au fond d’assurance formation (FAF) dont vous dépendez de prendre en charge certains frais de formation, au minimum 1 mois avant le début de la formation prévue.

Crédit d’impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

En principe, tous les chefs d’entreprise (entrepreneur individuel, gérant de société, président, directeur général, administrateur ou membre de sociétés par actions) peuvent bénéficier de l’aide.

Le crédit d’impôt est limité à la prise en compte de 40 heures de formation par année civile et par entreprise. En cas d’emploi en société, il est donc plafonné au niveau de la société et non par associé.

Le crédit d’impôt est déduit du paiement du solde sur l’impôt sur les bénéfices dû par l’entreprise au titre de l’année au cours de laquelle les dépenses éligibles ont été engagées. Cela doit être fait après les prélèvements non-libératoires et les autres crédits d’impôt pouvant être reportés ou restituables.

Quels financements pour un fonctionnaire ?

Le Congé de Formation Professionnelle (CFP) est ouvert à tous les agents des trois fonctions publiques. Le dispositif permet de réaliser un projet personnel de formation pour une reconversion, accéder à un niveau supérieur de qualification ou acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Une indemnité mensuelle forfaitaire égale à 85 % du traitement brut et de l’indemnité de résidence est versée mensuellement.

Vous devez effectuer la demande de congé au moins 120 jours (4 mois) avant la date de début de la formation en précisant les dates de début et de fin du congé, la formation envisagée et les coordonnées de l’organisme de formation.

Simulez vos aides sociales en 2 min.
“Simulation

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Marina Ada Ondo
Marina est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisée sur les aides aux jeunes. Diplômée de l'ISFJ, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience en communication chez Little Africa, une agence de communication à Paris. Sur son temps libre, Marina lit beaucoup et passe ses dimanches au musée.


Consultez nos autres guides récents
Loi Lemoine : quels changements pour l'assurance emprunteur ? 
Assurance emprunteur
Assurance emprunt : est-ce obligatoire ?
Assurance emprunteur
Quelles sont les conditions pour bénéficier de l'aide FSL ?
FSL
Simulation FSL : estimez vos aides en 2 min
FSL
Quel est le montant de l'aide FSL ?
FSL
Pole Emploi : actualisation janvier 2023
actualisation pole emploi date
Pole emploi : actualisation février 2023
actualisation pole emploi date
Pole emploi : actualisation mars 2023
actualisation pole emploi date
Comment trouver ma caisse d'assurance maladie ?
assurance maladie

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'Assurance Maladie !
assurance maladie
Tout savoir sur la retraite !
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Prime vélo électrique 2023 : conditions, montant, démarches
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passez plus à côté de vos aides.Formations financées