APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
Article mis à jour le 25/10/2021

Comment faire une lettre de demande d’aide au transport ?

Il existe différentes aides au transport en France. Elles peuvent concerner les étudiants, les travailleurs ou même, les particuliers. Pôle Emploi est un organisme qui peut aussi vous accorder des aides au transport. Nous allons voir dans cet article comment rédiger une lettre de demande d’aide au transport.

Simulez vos allocations familiales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite


L’aide à la mobilité Pôle Emploi

Comment ça fonctionne ?

L’aide à la mobilité de Pôle Emploi va vous servir à couvrir vos frais de transport et de déplacement. Cette aide est réservé à la reprise d’ emploi à la différence des aides cités plus haut.

Pour en bénéficier, vous devez être inscrit à Pôle emploi. Vous devez aussi être disponible pour occuper un emploi, ou stagiaire de la formation professionnelle ou encore bénéficier d’un « contrat aidé ». Et enfin, vous ne devez pas être indemnisé au titre d’une allocation chômage, ou être indemnisé au titre d’une autre allocation dont le montant est inférieur ou égal à celui de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) minimale.

L’aide concerne tout autant les transports en commun que le véhicule personnel.

Les frais pris en charge

Il y a différents frais qui sont pris en charge par cette aide à la mobilité. Il s’agit principalement des frais de déplacement (prise en charge maximale à hauteur de 0,20 €/km multiplié par le nombre de kilomètres parcourus aller-retour), des frais de repas avec un forfait de 6 € par jour et enfin, des frais d’hébergement via un plafond de 30 € par nuitée, dans la limite des frais que vous engagez. Il vous faudra présenter des justificatifs.

Pour un entretien d’embauche

Dans le cadre d’un entretien d’embauche, vous pouvez bénéficier des aides à la mobilité. Dans un premier temps, pour être éligible, il faut que vous soyez dans une de ces situations :

  • Vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi mais vous ne percevez pas d’allocation chômage
  • Vous êtes créateur (ou repreneur) d’entreprise, dans le cadre d’une reprise d’emploi, et vous bénéficiez du statut de salarié de l’entreprise
  • Vous percevez une allocation chômage inférieure ou égale à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) (soit 29,38 € par jour)
  • Vous allez reprendre une activité (par exemple, CDD ou contrat de travail temporaire)

Pour bénéficier de cette aide à la mobilité, il faut remplir plusieurs conditions. La première est que votre entretien d’embauche doit se faire à plus de 60 kilomètres aller-retour. Sans cette contrainte kilométrique, le lieu de l’entretien doit se situer à 2 heures de trajet aller-retour du lieu de votre domicile.

Une autre conditions concerne, cette fois-ci, le contrat en jeu lors de votre entretien d’embauche. En effet, la recherche d’emploi ou la reprise d’activité doit concerner un CDI ou un CDD de 3 mois minimum consécutifs ou un contrat de travail temporaire. Toujours sur la question des contrats, les contrats de professionnalisation et d’apprentissage d’une durée supérieure à 3 mois sont également bénéficiaires de l’aide à la mobilité.

Cependant, il y a certains types de contrats qui sont exclus de cette aide à la mobilité. Vous ne pouvez pas prétendre à l’aide à la mobilité si vous recherchez ou reprenez un emploi dans le cadre d’un volontariat international en entreprise (VIE) ou d’un contrat de service civique.

Pour la demande  d’ aide, vous pouvez formuler cette demande d’aide à la mobilité sur votre espace personnel Pôle emploi.  Ensuite, vous pouvez télécharger les pièces justificatives nécessaires sans forcément vous déplacer en agence.

La demande d’aide doit être déposée auprès de Pôle emploi avant votre entretien d’embauche ou au plus tard dans un délai de 7 jours après l’entretien d’embauche. Vous pouvez bénéficier de cette aide financière à la mobilité, toutes catégories confondues, dans la limite d’un plafond annuel de 5 000 €.

Simulez vos allocations familiales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Pour une formation

Si dans votre recherche d’activité, vous avez pu trouver une formation à effectuer, il existe aussi des aides à la mobilité. Comme pour toutes les aides, il y a des conditions à remplir pour en bénéficier. Ces conditions concernent des situations dans lesquelles vous devez être :

  • Vous devez ne pas être indemnisé par l’allocation chômage (tout en étant inscrit comme demandeur d’emploi)
  • Vous devez être créateur (ou repreneur) d’entreprise, dans le cadre d’une reprise d’emploi, et bénéficiaire du statut de salarié de l’entreprise
  • Vous devez percevoir une allocation chômage inférieure ou égale à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) (soit 29,38 € par jour)
  • Vous allez reprendre une activité

Tout comme pour l’entretien d’embauche, il y a aussi des conditions liées à a distance. Votre formation doit se situer à plus de 60 km aller-retour ou à 2 heures de trajet aller-retour du lieu de votre domicile. Pour les départements d’Outre-Mer, la distance est de 20 kilomètres. La formation doit être financée ou cofinancée par Pôle emploi.

En ce qui concerne l’aide, elle peut prendre plusieurs formes. L’aide peut concerner les frais de déplacement, les frais d’ hébergement et de repas. Ces frais peuvent être remboursés en partie.

Pour les frais de déplacement, il s’agit d’indemnités kilométriques à hauteur de 0,20 € par kilomètres parcourus multipliés par le nombre de kilomètres aller-retour. Vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité, toutes catégories confondues, dans la limite d’un plafond annuel de 5 000 €.

Pour le versement de l’aide, si le bon de l’aide à la mobilité est d’un montant inférieur à 150 €, le bon doit être présenté au guichet du Trésor public. Il doit être remis dans un délai maximal de 7 jours après la date de signature du bon. Petite information importante, l’aide à la mobilité n’est pas imposable sur le revenu.

Simulez vos allocations familiales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Comment faire une lettre de demande d’aide au transport ?

Pour bénéficier de cette aide, vous pouvez vous adresser à votre conseiller Pôle Emploi. Pour se faire, vous pouvez écrire une lettre pour une demande de prise en charge. Cette dernière servira d’appui physique à votre demande.

Nous allons vous donner quelques conseils pour bien rédiger cette lettre. Dans un premier temps, l’objet de la lettre sera la demande de cette subvention.

A cette lettre, vous pouvez joindre l’ensemble des documents justificatifs dont le conseiller pourrait avoir besoin pour votre dossier. Par exemple, si la convocation à l’entretien d’embauche a été écrite sur papier, vous pouvez fournir une photocopie à votre conseiller.

Qui peut bénéficier des aides au transport ?

Pour les personnes en situation de handicap

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide financière versée par le département, qui ne concerne pas uniquement la problématique des transports. En effet, son champ est plus large.

Son objectif : couvrir les dépenses générées par la perte d’autonomie des bénéficiaires. Elle permet notamment de financer l’aménagement d’un véhicule adapté. La PCH s’adresse aux travailleurs handicapés dont le handicap répond à des critères bien précis et non à un taux d’incapacité permanente.

Sachez aussi que la SNCF délivre des aides pour les personnes handicapées. Lisez notre article pour en savoir plus !

Simulez vos allocations familiales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Pour les étudiants

En Île-de-France, l’offre d’aide au transport pour les étudiants est assez varié. La carte Navigo Imagine’R en est un des exemples. Elle se décline e deux façons:

  • La carte Imagine’R Scolaire
  • La Carte Imagine’R Etudiant

Cette carte Navigo est valable sur l’ensemble des 5 zones franciliennes et sur toutes les structures de la RATP et de la SNCF en Île-de-France.

Pour les collégiens et lycéens, le contrat de l’abonnement est valable 13 mois la première année du contrat. Quand le renouvellement sera effectif, sa durée sera de 12 mois.

En ce qui concerne les étudiants, la première souscription a une durée effective de 12 mois. Comme ces derniers peuvent avoir leurs rentrées en décalé, il existe 5 dates de début du forfait: Le 1er septembre, le 1er octobre, le 1er novembre, le 1er décembre ou le 1er janvier de l’année suivante.

Pour toute première souscription, il faut se rendre dans un guichet de la RATP ou sur le site : https://www.iledefrance-mobilites.fr/titres-et-tarifs

Simulez vos allocations familiales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes

Jonathan
Jonathan est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les sujets liés au handicap. Diplômée de l'UPEM, il rejoint Mes Allocs après avoir travaillé à l'association AEDE qui accompagne les adultes en situation de handicap. Quand il n'écrit pas, on peut le retrouver sur un terrain de basket.

Posez votre question à un expert


Consultez nos autres guides récents
L'aide à l' installation dans un nouveau logement
Tout savoir sur la recherche emploi massage
Quelles sont les études infirmières ?
Jeune expatrié en France : quelles sont les aides ?
Quel est mon quotient familial annuel ?
Comment s'organise le conge maternite jumeaux ?
L'aide à la mobilité pour les couples
Diplôme onglerie : formation, métier, salaire
L'aide à la mobilité pour les jeunes

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Tout comprendre sur l'assurance emprunteur
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an