Dans l’hypothèse où un assuré social perçoit une pension alimentaire dont le montant est inférieur à celui de l’ASF, il profitera d’une “allocation différentielle”. Elle correspond à la différence entre le montant de l’allocation de soutien familial et celui de la pension.

Exemple : un parent isolé reçoit 70 euros de pension alimentaire. La Caf ou la MSA lui versera 116,11 euros – 70 euros = 46,11 euros. Si la différence est inférieure à 15 euros, l’allocation différentielle n’est pas versée.