Aide au logement : faire appel à un assistant social

Aide au logement faire appel à un assistant socialLes assistants de service social vous guident notamment dans vos démarches d’aides au logement et pour obtenir des allocations familiales. Lisez cet article afin d’en savoir plus.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Quel est le rôle d’un assistant social ?

Lorsque vous sollicitez des aides sociales, il peut être utile d’être accompagné d’un assistant de service social. Il vous aide à faire valoir vos droits et à déposer vos dossiers de demande d’aide.Davantage désigné au féminin, du fait de l’omniprésence de femmes exerçant ce métier, l’assistant social aide les personnes en difficulté économique, sociale ou psychologique.Prenant en compte votre situation personnelle, il repère les solutions possibles pour vous venir en aide avant de vous orienter vers le service le plus adapté. Il vous informe également sur vos droits et peut vous aider à remplir vos dossiers administratifs.

Quelles sont les aides au logement proposées par les services sociaux ?

La plupart du temps, l’assistant social travaille au sein des conseils départementaux. L’aide sociale et les solidarités sont en effet des composantes essentielles des missions des départements.

Vous pouvez également trouver dans les CCAS des grandes villes une assistante social pour :

  • faire une demande d’aide-ménagère à domicile,
  • une demande d’ASH (aide sociale à l’hébergement).

Plus précisément, les CCAS mènent l’instruction des demandes d’aides sociales, avant de les transmettre aux services compétents. Ainsi, dans le cadre d’une demande d’ASH, le CCAS transmet le dossier au conseil départemental.

Les CCAS participent à l’instruction des demandes d’aides sociales et les transmettent aux organismes compétents. Par exemple, dans le cadre d’une demande d’ASH, le CCAS envoie le dossier au conseil départemental.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)L'aide sociale à l'hébergement (ASH)

L’aide sociale à l’hébergement (ASH) correspond à la prise en charge d’une partie des frais (ou de leur totalité) d’hébergement d’une personne âgée. Elle peut être placée en établissement ou chez un accueillant familial. Elle est versée par le département.

Quels sont les types d’établissement concernés ?

  • Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad),
  • Les résidences autonomie (ex logement-foyer),
  • Les unités de soins de longue durée (USLD),
  • Le foyer d’un accueillant familial, disposant d’un agrément par les services du département.

L’ASH est octroyée si l’établissement en charge de l’hébergement dispose de places destinées aux pensionnaires bénéficiaires d’aides sociales.

Quelles sont les conditions à respecter ?

  • Être âgé de plus de 65 ans (ou plus de 60 ans, si vous êtes reconnu inapte au travail)
  • Résider en France de façon stable et régulière : de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois (si la personne âgée est étrangère, elle doit avoir un titre de séjour en cours de validité),
  • Avoir des ressources inférieures au montant des frais d’hébergement.

Si la personne âgée bénéficiaire souffre d’une perte d’autonomie, vous pouvez avoir recours à l’aide personnalisée à l’autonomie (APA).

Attention : si la personne âgée a été hébergée en établissement pendant 5 ans sans toucher l’ASH et souhaite désormais l’obtenir, sachez que c’est tout à fait possible. Et ce, même si l’établissement d’accueil ne dispose pas de place réservée à l’ASH.

Où faire la demande d’ASH ?

Le dossier de demande d’ASH peut être retiré auprès de la mairie ou du centre communal d’action sociale (CCAS) de la commune où la personne âgée demeure. Vous pouvez avoir accès aux coordonnées des CCAS en mairie.

Quel est le montant de l’ASH ?

L’ASH ne correspond pas à une somme précise versée chaque mois. Il s’agit d’une prise en charge des frais d’hébergement non couverts par les revenus du bénéficiaire.

L’ASH fonctionne comme un versement complémentaire à la partie des revenus du bénéficiaire qui servent à payer l’établissement (90% de ces revenus). Ce sont ces deux éléments qui forment le prix total de l’hébergement.

90% des revenus du bénéficiaire + 10% d’aide sociale à l’hébergement = prix total de l’hébergement

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Peut-on solliciter l’APA au sein d’une structure du service public ?

Vous pouvez avoir accès à l’APA à travers l’hôpital. En effet, il dispose aussi de son propre service social. La tâche des assistants de service social y est d’informer et d’orienter les patients et leur famille.

  • Ils permettent l’accès aux soins et aux droits,
  • Ils organisent les conditions de sortie du patient et de continuité des soins.

Les assistants travaillent en collaboration avec divers organismes et structures localisés hors de l’hôpital, afin d’assurer les relais nécessaires suite à une hospitalisation.

Ils peuvent vous guider pour trouver un établissement d’hébergement temporaire, suite à une hospitalisation. Et ce, plus particulièrement, si vous êtes dans l’impossibilité de repartir chez vous. Dans ce cas, l’assistant social peut initier la demande d’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Quelles sont les conditions d’attribution de l’APA ?

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est également délivrée par le département. Elle sert à payer (en totalité ou en partie) les frais vous permettant de rester à domicile. À cela s’ajoute le paiement du tarif dépendance de l’établissement médico-social  (Ehpad, par exemple), où vous êtes logé (APA en établissement).

Afin d’en bénéficier, vous devez être âgé d’au moins 60 ans. Vous devez être aussi dans une situation de perte d’autonomie : avoir besoin d’aide pour effectuer des gestes de la vie quotidienne, votre santé nécessite une surveillance constante etc.

Cette perte d’autonomie est évaluée à travers la grille Aggir. Elle fixe plusieurs degrés d’autonomie, compris entre le Gir 1 et le Gir 6 (perte d’autonomie allant de la plus forte à la plus faible). Les bénéficiaires de l’APA sont ceux dont l’état se situe au Gir 1, Gir 2, Gir 3 ou Gir 4.

Par ailleurs, vous devez aussi résider en France de manière stable et régulière :

  • à votre domicile
  • au domicile d’un proche qui vous héberge
  • chez un accueillant familial
  • dans une résidence autonomie (auparavant appelée foyer-logement)

À noter que la personne qui touche la prestation complémentaire pour recours à tierce personne (PCRTP) peut faire sa demande d’APA 2 mois avant son 60e anniversaire.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Le fonds de solidarité logement (CAF)

La caisse d’allocations familiales (CAF) met à disposition de ses allocataires des assistants de service social. Ils vous épaulent dans vos démarches relatives à la famille ou au logement. Parmi elles, le fonds de solidarité logement, qui permet de réduire les dépenses liées au logement.

Il s’adresse aux personnes en difficultés financières qui n’arrivent à se stabiliser face aux dépenses du logement ou qui peinent à y accéder. L’aide FSL est octroyé, sous conditions de ressources :

  • pour les logements privés
  • pour les logements publics, meublés ou non.

Son montant varie d’un département à l’autre. Le FSL couvre des dépenses comme le paiement de la caution, les frais d’agence etc.

Vous pouvez percevoir cette aide, même si vous touchez déjà des allocations logement.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation est destinée aux personnes handicapées de moins 75 ans (cette limite d’âge risque néanmoins d’être supprimée), dont l’handicap est survenu avant l’âge de 60 ans. La PCH est versée par le conseil départemental, sous conditions d’âge, de ressources et de niveau de handicap.

La demande de PCH peut se faire à la MDPH (Maison Départementale pour les Personnes Handicapées). Les assistants de service social présents pour vous informer sur vos droits et vous accompagner dans vos démarches.

Où peut-on trouver un assistant social ?

Outre la CAF et la MDPH (voir ci-dessus), d’autres structures assurent la mise en place de travailleurs sociaux.

Les missions locales

Les missions locales accueillent des jeunes âgés de 16 à 25 ans, afin de favoriser leur insertion professionnelle et sociale.

Les CROUS

Les CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) oeuvrent pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants. Les travailleurs sociaux qui y travaillent vous accueillent, vous conseillent et vous orientent en cas de difficulté. En cas d’urgence, elles peuvent vous accompagner, pour solliciter des aides financières (fonds national d’aide urgente).

Les caisses de retraite

Les caisses de retraite mettent à disposition des assistants de service social afin d’aider les personnes âgées. Cette aide inclut la prévention de risque de perte d’autonomie (aides financières, aides matérielles, etc).

Les établissements pénitentiaires

Dans ces lieux, les assistants de service social relèvent du Ministère de la Justice, outre les services extérieurs habituels (commune, région, etc.). Ils s’occupent des démarches nécessaires à la réinsertion du détenu, aux côtés de sa famille.

Pendant la période de détention, ils sont en charge des questions administratives liées aux procédures de libération provisoire ou conditionnelle. Ils peuvent également intervenir dans le cadre de l’obtention de congés pénitentiaires, sorties spéciales ou pour la mise en place d’une surveillance électronique.

Au sein des prisons, ils peuvent aussi mener diverses démarches d’aides sociales, telles que les demandes d’allocations familiales.

Les établissements scolaires

Collèges et lycées disposent d’assistants de service social. Ils accompagnement les jeunes et leurs familles dans les établissements publics du second degré. Ils sont également susceptibles de participer aux actions sociales communales et départementales.

Afin de prendre rendez-vous avec un ASS, il faut se tourner vers le secrétariat de l’établissement scolaire concerné. Cela vous permettra de connaître ses jours de présence.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Prime d'activité 2020 calcul
Est-il possible de recevoir prime d'activité et APL ?
Où demander la prime d'activité ?
Peut-on lier prime d'activité et congé sans solde ?
Comment effectuer une formation anglais CPF ?
CPF pole emploi : comment ça marche ?
CPF permis de conduire : comment passer l'examen ?
Comment trouver une formation éligible CPF ?
Quel est le délai de traitement prime d'activité ?

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an