Les aides financières pour les diabétiques de type 2

aide-financiere-diabetique-type-2Le diabète est une maladie chronique qui touche des millions de personnes en France. Son arrivée au sein d’une famille peut bouleverser son quotidien. Les familles confrontées au diabète d’un enfant peuvent bénéficier d’aides sociales, alors que les personnes adultes peuvent également bénéficier d’un accompagnement. Dans cet article, nous vous disons tout sur l’ensemble des aides financières pour les diabétiques de type 2.


Quelles sont les aides pour les diabétiques de type 2 ?

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang, que l’on nomme hyperglycémie. En France, plus de trois millions de personnes sont concernées par cette maladie.

Il existe deux principaux types de diabètes : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Le diabète de type 2 est le plus courant, car il concerne près de 90 % des personnes diabétiques. Au bout de plusieurs années d’évolution, des complications graves peuvent survenir. C’est pour cela que le traitement et le suivi médical permettent de limiter ces complications.

Il existe de nombreuses aides financières pour les personnes souffrant de diabète, en particulier à destination des enfants :

  • L’allocation journalière de longue durée ;
  • Le congé de présence parentale ;
  • La prestation de compensation du handicap ;
  • La prise en charge des frais médicaux ;
  • Le service sophia.

Dans cet article, nous vous détaillons l’ensemble de ces aides financières.

Quelles sont les aides financières concernant les enfants atteints de diabète de type 2 ?

Si votre enfant souffre de diabète de type 2, vous pouvez bénéficier d’aides pour l’accompagner dans cette maladie, à commencer par l’hospitalisation initiale et un remboursement des frais médicaux.

L’hospitalisation initiale et les frais médicaux

Au moment de la découverte du diabète de votre enfant, lors de l’hospitalisation initiale, votre présence est indispensable. Il est fréquent qu’un des parents sollicite son médecin traitant pour obtenir un arrêt de travail.

Lors du retour à domicile de votre enfant, si vous ne souhaitez pas reprendre votre travail, vous pouvez :

  • Demander un congé parental ;
  • Demander un congé de présence parentale à votre employeur ;
  • Prendre des congés annuels ;
  • Prendre des jours enfants malades, selon la convention de votre employeur ;
  • Solliciter votre médecin traitant afin d’obtenir une prolongation de votre arrêt de travail.

Le remboursement des frais médicaux est pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale et octroyé au parent bénéficiaire. En effet, cette maladie fait partie des trente affections bénéficiant d’une prise en charge en allocation longue durée (ADD).

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale est un droit s’ouvrant au bout de deux semaines et qui ne peut pas vous être refusé par votre employeur.

Pour en faire la demande, vous devrez adresser une lettre recommandée avec avis de réception à votre employeur au moins deux semaines avant la date souhaitée pour le début de votre congé.

Vous devrez également lui faire parvenir un certificat médical attestant de la particulière gravité de la maladie de votre enfant et de la nécessité d’une présence soutenue auprès de ce dernier pour assurer des soins contraignants.

En cas de prolongation du congé au-delà de la durée prévue dans le certificat médical, le salarié doit prévenir l’employeur dans les mêmes conditions que pour sa demande initiale.

De plus, il vous ouvre des droits à l’allocation journalière de présence parentale (AJPP) versée par votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF).

L’allocation journalière de présence parentale (AJPP)

Une fois le diagnostic du diabète établi, certaines aides sociales peuvent vous être attribuées sous conditions si vous décidez d’arrêter ponctuellement votre activité professionnelle pour rester aux côtés de votre enfant malade.

L’AJPP fait partie de ces aides et s’adresse particulièrement aux enfants qui ne peuvent pas assurer leurs soins par eux-mêmes.

Pour en bénéficier, le médecin suivant votre enfant diabétique doit certifier la nécessité d’une présence parentale soutenue. De plus, le droit à l’AJPP est soumis à un avis favorable du contrôle médical de l’Assurance Maladie. Vous devrez ainsi fournir un certificat médical détaillé.

La durée de l’AJPP est de 310 jours ouvrés maximum, que vous pouvez utiliser par périodes de six mois, renouvelables dans la limite de trois ans. Son montant correspond au nombre de jours d’absence pris, dans la limite de vingt-deux allocations par mois.

Comme le montant de l’AJPP varie selon votre situation familiale, utilisez notre simulateur d’aides sociales gratuit pour estimer le montant de vos droits.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap est une aide sociale personnalisée versée par le conseil général, dont le but est de financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes en situation de handicap.

Pour bénéficier de cette aide financière, il faut que le handicap soit supérieur à 50 %. Dans le cas de diabète, il faut que ce dernier soit déséquilibré et attesté par un diabétologue.

Dans ce cas, vous devrez adresser votre demande à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Pour cela, vous pouvez vous faire aider par le CCAS de votre mairie ou la direction de l’action sociale du conseil général.

Si vous essuyez un refus, vous ne devez pas hésiter en entamer un recours en notifiant les conséquences du diabète sur la vie quotidienne.

De plus, selon votre situation et les besoins liés à la maladie de votre enfant, vous pouvez bénéficier :

  • D’une assistante sociale ;
  • D’une aide à domicile ;
  • D’une allocation enfant handicapé.

Quelle est la prise en charge dans le cadre de l’affection longue durée (ALD) ?

Pour la Sécurité Sociale, le diabète s’inscrit comme une affection longue durée (ALD). Ainsi, elle prend en charge les soins relatifs au diabète et au traitement de ses complications.

Si vous souffrez d’un état de diabète avéré, l’ALD vous permet de ne pas régler le ticket modérateur habituellement à votre charge.

Dans le cadre de l’ALD, les frais suivants sont pris en charge :

  • Le forfait de dix-huit euros appliqué aux actes lourds dont le tarif est supérieur ou égal à 120 € ;
  • Le matériel lié aux soins (auto-piqueur ; lecteur de glycémie, pompe à insuline externe, stylo injoncteur, etc.).

L’ensemble de ce matériel est remboursé par l’Assurance Maladie sur prescription médicale établie conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) et aux conditions de remboursement de l’Assurance Maladie.

De plus, les patients souffrants de diabète de type 2 traités par insulinosécréteurs ou pour lesquels il est recherché une amélioration de l’équilibre glycémique, la prise en charge de deux-cent bandelettes par an est assurée.

Le service sophia

Le service sophia est proposé par l’Assurance Maladie et vous accompagne pour vous permettre de mieux comprendre le diabète.

Pour bénéficier de ce service d’accompagnement gratuit, vous devez :

  • Avoir plus de dix-huit ans ;
  • Bénéficier du régime général de l’Assurance Maladie ;
  • Bénéficier d’au moins trois prescriptions par an ;
  • Être pris en charge dans le cadre de l’ALD ;
  • Être suivi par un médecin traitant.

En plus de cette prise en charge et de ce service complémentaire, vous pouvez également bénéficier de prise en charge pour de nombreux points.

Cela concerne notamment :

  • L’activité physique ;
  • La diététique ;
  • Les soins.

Par exemple, depuis 2019, le coiffage pulpaire ou le bilan parodontal pour les patients diabétiques en ALD sont désormais remboursés.

En revanche, dans le cadre de diabète, certains frais ne sont pas pris en charge :

  • Les consultations chez un diététicien ;
  • Le forfait de 1 € ;
  • Les franchises médicales ;
  • Etc.

En plus de notre outil de simulation en ligne gratuit, vous pouvez contacter notre équipe d’experts Mes-Allocs au 01.84.80.37.31, du lundi au vendredi, de 10h à 19h.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Prime d'activité 2020 calcul
Est-il possible de recevoir prime d'activité et APL ?
Où demander la prime d'activité ?
Peut-on lier prime d'activité et congé sans solde ?
Comment effectuer une formation anglais CPF ?
CPF pole emploi : comment ça marche ?
CPF permis de conduire : comment passer l'examen ?
Comment trouver une formation éligible CPF ?
Quel est le délai de traitement prime d'activité ?

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an