APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
Article mis à jour le 01/06/2021

Aide juridique et divorce : comment en bénéficier ?

L’aide juridique ou juridictionnelle est une somme d’argent que l’État peut vous accorder pour payer les frais de procédure liés à votre divorce en cas de difficultés financières. L’aide peut couvrir une partie de vos frais de divorce ou la totalité.

Qu’est ce que l’aide juridique ?

C’est une aide de l’État qui vise à prendre en charge la totalité ou une partie de vos frais de justice, y compris dans le cas d’un divorce. Elle s’adresse aux personnes ayant de faibles revenus. Le montant de l’aide accordée varie en fonction de votre revenu fiscal de référence ainsi que de la valeur de votre patrimoine immobilier et mobilier.

L’aide juridictionnelle est possible dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel sans juge; Elle peut être accordée à chaque époux, peu importe le type de divorce auquel vous prétendez.

Dans un divorce contentieux, chaque époux doit faire une demande d’aide. Pour pouvoir y bénéficier, des conditions de nationalité et de ressources sont exigées.

Le conjoint qui perçoit un salaire inférieur aux plafonds en vigueur pourra demander l’aide juridictionnelle même si l’autre conjoint a des ressources supérieurs aux montants prévus par la loi.

Simulez votre Aide Juridique en 2 min.
Simulation gratuite

Quelles sont les conditions d’obtention de l’aide juridique pour un divorce ?

Il existe des conditions cumulatives pour espérer bénéficier de l’aide juridictionnelle totale ou partielle dans le cadre de votre divorce :

  • Vous devez être de nationalité Française ou citoyen d’un pays de l’Union Européenne, résider légalement et habituellement en France
  • L’action en justice que vous envisagez ne doit pas être irrecevable
  • Vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond fixé annuellement (voir ci-dessous)
  • Vous ne devez pas bénéficier d’une assurance de protection juridique

Une attestation de non prise en charge devra être délivrée par votre assureur.

Plafonds et taux de l’aide

Il existe un barème de l’aide juridictionnelle pour connaître le degré de prise en charge auquel vous pouvez prétendre qui peut être à hauteur de 100%, 55% ou 25%

Ce sont vos ressources de l’année N-1, du 1er janvier au 31 décembre qui seront prises en compte. Si elles ont changé, ce sont vos revenus depuis le 1er Janvier de l’année en cours jusqu’au moment du dépôt de la demande au bureau d’aide juridictionnelle qui seront retenus.

Pour une procédure de divorce, le plafond pris en compte est celui qui concerne les personnes seules. Dans ce cas, vos revenus mensuels moyens perçus sur 2021 ne doivent pas excéder 938,50 € pour une aide juridictionnelle totale.

Taux de prise en charge selon vos revenus si vous êtes seul

Revenu fiscal de référence  Taux d’aide
Inférieur ou égal à 11 262 € 100%
Entre 11 263 € et 13 312 € 55%
Entre 13 313 € et 16 890 € 25%

L’aide juridictionnelle partielle est possible si vos revenus sont inférieurs à 1 407,50 € 

Taux de prise en charge selon vos revenus si vous êtes un foyer fiscal de deux personnes

Ressources annuelles maximum Taux d’aide
Inférieures ou égales à 13 289 € 100%
Entre 13 290 € et 15 339 € 55%
Entre 15 340 € et 18 917 € 25%

L’obtention de l’aide juridictionnelle est conditionnée au montant de vos ressources personnelles ainsi que du nombre de personnes que vous avez à charge (votre foyer fiscal). Dans le cadre d’un divorce, seules vos ressources sont prises en compte puisque la procédure vous oppose à votre conjoint.

Vous pourrez tous les deux bénéficier de l’aide juridictionnelle totale ou partielle si vous remplissez les conditions de ressources.

Si vous bénéficiez d’une aide à 100%

Tous vos frais sont pris en charge sauf le droit de plaidoirie fixé à 13 que vous devrez payer à l’avocat en charge de votre dossier.

Si vous bénéficiez d’une aide partielle

L’État prend en charge une partie de la rémunération de votre avocat selon le taux de l’aide partielle qui a été accordée.

En ce qui concerne les honoraires de votre avocat, vous devez signer une convention pour fixer des honoraires complémentaires.

Comment faire la demande ?

La demande d’aide juridictionnelle peut être faite à tout moment. Cependant, pour un divorce, il est conseillé de faire la demande avant d’entamer la procédure. Pour faire une demande, vous devez remplir au préalable un formulaire à télécharger ou à retirer dans votre mairie ou au tribunal.

Vous devrez alors déposer le formulaire au près du tribunal judiciaire de votre domicile.

Les pièces à fournir en complément du dossier : 

  • Pièce d’identité
  • L’attestation de versement du RSA, de l’Aspa, de l’ATA ou de l’allocation du fonds national de solidarité
  • Dernier avis d’imposition ou de non-imposition ou déclaration de revenus

Si vous avez un contrat de protection juridique ne prenant pas en charge les frais du procès, vous devez joindre une attestation de non-prise en charge.

Lieu du dépôt de la demande

Vous devez vous assurer que vous avez fourni toutes les pièces justificatives (voir ci-dessus) avant d’envoyer votre demande. S’il manque des pièces justificatives, votre demande se verra être refusée.

Vous avez deux possibilités : envoyer votre dossier par voie postale ou bien le déposer en mains propres au guichet du bureau d’aide juridictionnelle concerné.

Le délai de traitement des demandes par les bureaux d’aide juridictionnelle varie suivant les tribunaux. Le bureau concerné peut vous communiquer le délai probable de traitement de votre demande.

Dans l’hypothèse où vous n’avez pas de domicile stable, vous pouvez faire une procédure de domiciliation avant le dépôt de votre dossier. (C’est une procédure qui permet à toute personne sans domicile stable ou fixe (SDF) de disposer d’une adresse administrative où recevoir son courrier et faire valoir certains droits et prestations. La domiciliation est accordée pour une durée d’1 an renouvelable)

Votre avocat est-il désigné d’office ?

Si vous bénéficiez de l’aide juridictionnelle, vous être libre de choisir votre avocat.

Vous avez le droit de changer d’avocat en cours de procédure même si vous bénéficiez déjà de l’aide juridictionnelle. Il faudra signaler ce changement au bureau d’aide juridictionnelle qui vous a accordé l’aide au départ.

Paiement de l’avocat

Si vous bénéficiez d’une aide totale

Les honoraires de votre avocat sont pris en charge en totalité selon le barème de l’aide juridictionnelle.

Si vous bénéficiez d’une aide partielle 

Les honoraires de votre avocat ne sont pas pris en charge en totalité et le barème de l’aide juridictionnelle ne s’applique pas. L’avocat peut vous demander de signer une convention d’honoraires pour la partie des honoraires qui n’est pas prise en charge par l’aide juridictionnelle.

Simulez votre Aide Juridique en 2 min.
Simulation gratuite


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes

Fabiola
Fabiola est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisée en sciences politiques et affaires publiques. Diplômée de l'HEIP, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience à l'Assemblée Nationale.

Consultez nos autres guides récents
L'aide à l' installation dans un nouveau logement
Tout savoir sur la recherche emploi massage
Quelles sont les études infirmières ?
Jeune expatrié en France : quelles sont les aides ?
Quel est mon quotient familial annuel ?
Comment s'organise le conge maternite jumeaux ?
L'aide à la mobilité pour les couples
Diplôme onglerie : formation, métier, salaire
L'aide à la mobilité pour les jeunes

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur l'aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Tout comprendre sur l'assurance emprunteur
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an