Il s’agit d’un montant réunissant :
  • les revenus d’activité (nets des cotisations sociales),
  • les revenus du patrimoine,
  • les transferts en provenance d’autres ménages
  • et les prestations sociales (dont les pensions de retraite et les indemnités de chômage), nets des impôts directs.
Pour un nouvel exploitant agricole, par exemple, cela correspond à la formule suivante : Revenu disponible = L’excédent brut d’exploitation (total des produits – les charges) + les produits financiers à court terme – les annuités d’emprunts à long et moyen terme pour le capital et les intérêts – les frais financiers des dettes à court terme.