APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Les aides sociales aux personnes âgées

Article rédigé par Constance de Cagny le 11 janvier 2024 - 9 minutes de lecture

Vous cherchez une aide sociale personne âgée ? Avec l’âge, il est souvent difficile de couvrir l’ensemble de ses frais quotidiens. Les frais liés à la dépendance ou au logement augmentent chaque année et la pension retraite peut ne plus suffire. Dans cet article, nous vous listerons l’ensemble des aides aux personnes âgées.

Un budget à réduire ?
Contactez gratuitement un conseiller pour réduire vos factures d’électricité / gaz / Internet / assurances.

01 86 26 77 05

Horaires : 8h - 19h30 (lun - ven) et 9h30 - 18h30 (sam). Service partenaire Selectra.

Quelles sont les aides sociales pour les personnes âgées ?

Afin de soutenir les personnes âgées, la loi prévoit de nombreuses aides sociales. Ces dernières ont pour but de faciliter la prise en charge de ces personnes, que ce soit à domicile ou en établissement.

L’aide sociale légale constitue un droit automatique, alors que l’aide sociale facultative dépend de la politique budgétaire de chaque collectivité, pilotée par le Conseil général de chaque département.

Ces aides financières versées sous conditions de ressources par divers organismes permettent aux personnes âgées, en perte d’autonomie ou non, de garantir un niveau de ressources minimum.

Nous allons vous détailler l’ensemble de ces aides que nous pouvons regrouper en plusieurs thématiques :

  • Les allocations ;
  • Les aides à domicile ;
  • Aides fiscales ;
  • Les aides liées à la santé ;
  • Et enfin les aides au logement.

Les allocations pour les personnes âgées

Il existe quatre différentes allocations pour les personnes âgées que nous allons vous détailler ci-dessous.

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’APA a pour but de couvrir une partie des dépenses liées aux actes essentiels de la vie courante des personnes âgées.

Cette aide financière se décline en deux versions :

  • A domicile ;
  • Ou en établissement.

Pour en faire la demande, vous devrez vous procurer un dossier APA auprès des services du département, d’un CCAS ou directement auprès de l’établissement où vous allez vivre.

Pour toucher cette aide vous devez remplir les conditions suivantes :

  • L’âge du bénéficiaire ;
  • Les revenus ;
  • Le rattachement à un groupe de la grille AGGIR.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’ASPA a pour but d’assurer un niveau minimum de ressources aux personnes âgées disposant de faibles revenus.

Pour votre demande, vous devrez :

  • Avoir entre 60 et 65 ans ;
  • ne pas dépasser les plafonds de ressources ;
  • Renseigner votre situation familiale ;
  • Respecter des critères de résidence.

Le montant de l’aide varie selon l’ensemble de ces conditions et porte les ressources de l’assuré au montant du plafond de ressources, soit :

  • 961,08 € par mois pour une personne seule ;
  • Et 1 492,08 € par mois pour un couple.

L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)

L’ASI est versée aux personnes invalides titulaires de certaines pensions lorsque qu’elles n’ont pas encore atteint l’âge légal de départ en retraite.

Comme les précédentes allocations, le montant de l’ASI varie selon la situation personnelle du demandeur.

Dans tous les cas, pour bénéficier de cette aide, il vous faut :

  • Percevoir une pension de retraite ou d’invalidité :
  • Respecter les conditions de résidence en France.

La prestation de compensation handicap (PCH)

La PCH s’adresse aux personnes âgées de moins de 75 ans en situation de handicap et dont ce dernier a été diagnostiqué avant l’âge de 60 ans.

Elle est versée par le département et permet de financer :

  • Des aides humaines ;
  • Des aides techniques ;
  • L’adaptation du logement ;
  • L’adaptation du véhicule.

Si cette aide sociale n’est pas soumise à une condition de ressources, une participation à cette dernière vous est laissée à charge selon vos revenus.

Les aides à domicile

En tant que personne âgée, vous pouvez également bénéficier de certaines aides à domicile pour le ménage ou les repas.

L’aide-ménagère

L’aide-ménagère à domicile est versée par le département ou la caisse de retraite selon les conditions de ressources du demandeur.

Cette aide sociale s’adresse aux personnes âgées en GIR* 5 et 6 qui ont des difficultés à accomplir les principales tâches du quotidien, à savoir :

  • L’aide à la toilette ;
  • L’entretien du linge ;
  • Le ménage ;
  • La préparation des repas.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez être âgé d’au moins 65 ans, ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail.

Le CESU

Le CESU est un titre de paiement qui permet le règlement des prestations d’aides et de service à la personne à domicile.

Il est financé en partie ou totalement par les caisses de retraite ou les mutuelles.

Cette solution rapide vous évite les formalités administratives, le calcul de charges sociales et est encaissable directement par son bénéficiaire.

La prise en charge des repas

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de vos repas si vous n’êtes plus en mesure de les préparer et que vous répondez à des conditions d’âge et de revenus.

Pour avoir le droit à cette prise en charge, il vous faut :

  • Avoir un état de santé ne permettant pas de se préparer à manger ou de faire ses courses ;
  • Être âgé d’au moins 65 ans, ou 60 ans si vous êtes reconnu inapte au travail ;
  • Percevoir des ressources mensuelles inférieures au plafond en place.

Vous pouvez demander cette aide auprès de la mairie ou du CCAS de votre lieu d’habitation.

Les aides fiscales

Il existe deux aides fiscales pour les personnes âgées, selon si vous êtes imposable ou non.

La réduction d’impôt

Pour les personnes imposables, la réduction d’impôt prend en compte à hauteur de 2.500 € maximum par personne les dépenses :

  • De dépendance ;
  • Et d’hébergement.

Pour en bénéficier, vous devez avoir des frais liés à ces deux facteurs.

Le crédit d’impôt

Pour les personnes non-imposables, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt si :

  • Vous faites appel à un service d’aide à domicile ;
  • Ou si vous employez directement une aide à domicile.

Ce crédit est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile.

Les aides liées à la santé

Vous pouvez bénéficier de diverses aides à la santé en cas de faibles ressources.

Les aides des caisses de retraite

Certaines caisses de retraite proposent des aides financières pour :

  • Déménager ou améliorer son logement ;
  • Faire face aux difficultés quotidiennes ;
  • Favoriser le lien social.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre caisse de retraite principale.

L’ACS

Cette aide est destinée au financement d’une couverture maladie complémentaire.

Pour cela, vous devez avoir de faibles ressources, toutefois légèrement supérieures au plafond ouvrant droit à la CMU-C.

Avec cette aide, vous bénéficiez d’une attestation-chèque de 550 €.

La CMU-C

La CMU-C prend en charge l’intégralité de vos soins sans vous demander d’avance des frais.

Pour en bénéficier, vous devez être en situation stable et régulière en France et avoir un revenu mensuel inférieur au plafond en place, à savoir 9 719 € annuels.

L’aide au retour après hospitalisation (ARDH)

L’ARDH peut être accordée pour trois mois aux personnes âgées de retour d’une hospitalisation, afin d’améliorer leur cadre de vie et les accompagner dans leur rétablissement.

Pour en bénéficier, vous devez :

  • Être à la retraite ;
  • Ne pas bénéficier de prestations similaires ;
  • Relever du régime général ;
  • Relever du GIR*5 ou 6.

Cette aide financière, soumise à conditions de ressources, doit être demandée au moins 24 heures avant la sortie de l’hôpital auprès de la CNAV.

Les aides au logement

Pour terminer cet article sur les aides sociales aux personnes âgées, nous vous parlons des diverses aides au logement disponibles.

APL et ALS

L’aide personnalisée au logement et l’allocation de logement sociale ont pour but de réduire les dépenses de logement de la personne âgée.

Si votre logement est conventionné, vous pourrez recevoir l’APL, et l’ALS s’il n’est pas conventionné.

ces deux aides ne sont pas cumulables et doivent être demandées auprès de votre caisse d’allocations familiales (CAF) ou mutualité sociale agricole (MSA).

L’allocation simple

L’allocation simple est une prestation versée par l’État aux personnes âgées percevant des ressources modestes et ne bénéficiant pas d’une pension de retraite.

Pour en bénéficier, vous devrez respecter les conditions suivantes :

  • Être âgé de moins 65 ans, ou au moins 60 ans en cas d’inaptitude au travail ;
  • Ne pas percevoir d’aide similaire ;
  • Résider en France ;
  • Respecter les plafonds de ressources ;

Vous devrez effectuer votre demande auprès du CCAS de la mairie du lieu de résidence pour recevoir votre aide à taux plein ou réduit.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

Sous les conditions habituelles, l’ASH prend en charge une partie ou la totalité des frais d’hébergement :

  • Chez un accueillant familial ;
  • En EHPAD, hébergement en maison de retraite ;
  • En résidence-autonomie ;
  • Ou encore en USLD.

Cette aide sociale est versée par le Conseil départemental.

Les aides à l’aménagement du logement

Votre caisse de retraite peut vous accorder une aide financière si vous êtes retraité du régime général et que vous souhaitez réaliser des travaux d’amélioration de votre logement.

Vous n’avez cependant pas le droit à cette aide si vous percevez :

  • L’allocation veuvage ;
  • L’APA ;
  • L’ACTP ;
  • La MTP ;
  • La PCH ;
  • Ou que vous êtes hospitalisé à domicile.

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, les aides sociales pour les personnes âgées sont nombreuses. Cependant, il peut être difficile de cerner exactement les aides auxquelles vous avez droit selon votre situation.

Simulez toutes vos aides en 2 min.
Simulation gratuite

Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Constance de Cagny
Constance est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs. Elle a l'habitude d'écrire sur les sujets conso, bons plans et économies. Diplômée de l'ENACO, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience en cabinet notarial.


Consultez nos autres guides récents
Comment suivre ses remboursements sur Ameli ?
Ameli
​​Le formulaire de changement de situation Ameli
Ameli
Comment changer d’adresse sur son compte Ameli ?
Ameli
Comment faire une déclaration de changement de situation Ameli ?
Ameli
Comment faire un changement de mutuelle sur Ameli ?
Ameli
Comment obtenir une attestation de sécurité sociale sans compte Ameli ?
Ameli
Comment créer un compte Ameli ?
Ameli
Que faire quand votre compte Ameli est bloqué ?
Ameli
Le compte ameli.fr : un espace personnel sécurisé dédié à votre santé
Ameli

Explorez d’autres thématiques
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
assurance auto
Tout savoir sur l'assurance santé en 2023
assurance santé
Tout savoir sur l'Assurance Maladie !
assurance maladie
Tout savoir sur la retraite !
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides