Sénior : pourquoi et comment bien choisir son assurance obsèques ?

garantie osbèque

Pour préparer leurs funérailles et éviter à leur famille une charge émotionnelle supplémentaire le jour de leur départ, les séniors optent pour l’assurance obsèques qui leur permet de placer de l’argent qui servira à ces démarches le moment venu et de préparer toute l’organisation des obsèques selon leurs volontés.

Dès l’âge de 50 – 55 ans, les séniors peuvent souscrire un contrat d’assurance obsèques, mais pour faire un choix éclairé, s’y retrouver parmi les contrats proposés et savoir à qui s’adresser, il faut d’abord rappeler les règles de ces contrats et garder un œil ouvert sur les frais additionnels et la revalorisation du capital avant de signer. Explications avec l’aide de Pierre Catherinet, fondateur de lassurance-obseques.fr.

Pourquoi est-il conseillé de souscrire une assurance obsèques ?

La souscription d’un contrat d’assurance obsèques permet au sénior :

  • D’éviter à ses enfants ou petits-enfants des frais souvent considérables qu’ils n’ont pas toujours la possibilité de payer. Les frais d’obsèques sont d’environ 3 500 euros à 4 500 euros en France.
  • D’éviter au conjoint fragilisé d’avoir à organiser de telles démarches ;
  • De choisir les modalités pratiques de vos obsèques comme c’est le cas avec un contrat de prestations qui permet de formaliser le choix de certaines prestations avec l’aide d’un conseiller funéraire (inhumation ou crémation, choix du cercueil, organisation de la cérémonie, type de fleurs, concession, etc.).

Il vous appartient de choisir le type de contrat qui répond le mieux à vos attentes et, bien sûr, de comparer les prix des différents prestataires (assureur, banque, mutuelle) en lisant bien l’ensemble du contrat avant de le signer.

Quel type de contrat choisir pour votre assurance obsèques ?

Il existe 2 types de contrats d’assurance obsèques :

  • Le contrat d’assurance obsèques en capital – aussi appelé « contrat de financement » ;
  • Le contrat d’assurance obsèques en prestations.

Le contrat d’assurance obsèques en capital

Ce type de contrat vous permet tout simplement de placer l’argent – qui servira à vos funérailles. Vous n’aurez pas la possibilité de choisir les modalités d’organisation de vos obsèques, mais simplement de financer ces funérailles.

Le contrat d’assurance obsèques en prestations

Ce type de contrat vous permet de réfléchir, avec l’aide d’un conseiller funéraire, aux modalités d’organisation de vos funérailles. Vous pourrez choisir le type de cérémonie souhaitée, l’entreprise de pompes funèbres en charge des obsèques, etc. Si vous n’avez jamais souhaité évoquer, avec vos proches, votre volonté d’être incinéré par exemple, vous pourrez le mentionner sur votre contrat.

Chaque type de contrat doit être étudié de près avant toute signature. Vous pourrez y désigner une personne de votre famille (ou plusieurs) en charge de régler les obsèques ou de s’occuper de leur organisation. Vous pouvez également désigner une personne de votre choix, étrangère à la famille et l’inscrire dans la clause bénéficiaire du contrat. Mais vous devrez également prévoir que puisse être modifié le nom du bénéficiaire ultérieurement.

Les contrats doivent être soumis à la hausse des prix. Sachez que dans le cas contraire, les personnes de votre famille pourraient avoir à engager des sommes assez élevées en complément (voir plus loin). Vous devrez également vérifier le délai de carence et sa durée, ainsi que la possibilité de pouvoir racheter le contrat si vous le souhaitez.

Le contrat d’assurance obsèques en prestations doit bien sûr être très détaillé et vous devrez vous assurer que rien n’a été omis avant de signer.

A quel âge et où souscrire votre assurance obsèques ?

Il n’est pas nécessaire d’attendre 70 ans ou plus, ni d’y penser parce que votre état de santé semble se détériorer quelque peu. Le contrat d’assurance obsèques peut être envisagé même si vous êtes en parfaite santé et dès la cinquantaine. De plus, en vous vous y prenant plus tôt, les cotisations à payer seront moins élevées pour vous.

Il existe également des partisans des cotisations temporaires. Le principe est de cotiser pendant la vie active pour avoir fini de payer à l’âge de la retraite, ce qui peut être un choix judicieux lorsque l’on sait que certaines retraites ne sont pas très élevées. Ces cotisations temporaires sont étalées alors sur 5, 10 ou 15 ans.

On le voit, souscrire un contrat d’assurance obsèques peut se faire assez tôt. En revanche, la date limite pour souscrire un contrat est de 80 ans.

Ce type de souscription pourra se faire, au choix, chez :

  • Un assureur,
  • Une mutuelle,
  • Un établissement bancaire,
  • Un établissement funéraire.

A moins d’avoir une recommandation positive, ne vous précipitez pas chez le premier venu. Vous pouvez faire une demande de devis auprès de différents prestataires et vous donner le temps de la réflexion. Des comparateurs en ligne sur internet peuvent également vous donner accès aux différentes offres d’assurances obsèques. Cela vous permet de comparer les offres depuis chez vous, sans vous précipiter.

Enfin, un courtier en assurances peut également vous aider à trouver la meilleure offre et vous recommander un prestataire répondant en tous points à vos exigences.

Attention aux frais et revalorisation de capital sur votre contrat !

Vous êtes décidé à souscrire un contrat d’assurance obsèques et vous avez trouvé le prestataire qu’il vous faut ? Avant de signer, vérifiez bien ces deux aspects essentiels :

  • Les frais divers ;
  • La revalorisation du capital

En effet, beaucoup pensent soulager leur famille des frais de leurs obsèques en souscrivant un contrat d’assurance obsèques, mais le capital déterminé au moment de la signature du contrat pourra être réduit au-delà du tiers au moment des obsèques et entrainer pour la famille des frais supplémentaires importants. Une étude réalisée par 60 Millions de Consommateurs en octobre 2016 avait mis en évidence ce fait après avoir recensé les offres de huit banques et assurances.

Des frais de toutes sortes qui s’ajoutent en cours de route et l’absence de revalorisation peuvent rogner les cotisations les plus élevées jusqu’à hauteur de 10 % et diminuer du même coup la somme initialement allouée pour les obsèques.

La loi de régulation bancaire de juillet 2013, applicable depuis début de l’année 2014, rend obligatoire la revalorisation du capital et les contrats de convention obsèques doivent donc être revus chaque année au titre de cette obligation.

Vous devrez donc vous assurer qu’une clause spécifique est prévue au contrat et vérifier ces deux modalités avec votre assureur avant de signer.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres articles récents
Quand avoir recours à un avocat en droit de la famille ?
Pourquoi comparer les banques en ligne ?
6 astuces pour avoir de l'argent de côté
Choisir une mutuelle en tant que personnel de santé
Bien préparer votre déménagement : la check-list indispensable
Locataire en loi Pinel : état des lieux des aides auxquels peuvent être éligibles les Français
Ouvrir une entreprise d’arts graphiques : Top 3 des meilleures stratégies de financement pour réussir son projet
3 conseils pratiques pour le maintien à domicile d’une personne âgée
Quelles sont les aides financières possibles pour se lancer en Freelance ?
Comment obtenir plusieurs devis d'assurance auto rapidement ?
Comment obtenir une prime d’allocation sur son vélo electrique ?
Les Groupements d’Employeurs : la solution pour un emploi sécurisé
5 conseils pour aménager un petit logement
Les 5 travaux de rénovation les plus rentables
Le crédit consommation : une solution pour financer ses travaux
Propriétaires et Investisseurs « louez abordable » grâce la défiscalisation loi Cosse
Comment investir en période de crise ?
Déménagement de bureau à moindre coût
[Aide Covid] Etudiants : bénéficiez d'une aide exceptionnelle de 200€
[Covid-19] Chômage partiel : bénéficiez d'une formation gratuite financée à 100% par l'Etat
Indépendants et auto-entrepreneurs : le point sur les aides pendant le coronavirus
Coronavirus : les aides sociales étudiantes
La vie étudiante à Nice
Covid-19 : point sur les "aides exceptionnelles"
Comment choisir son assurance-vie ?
Coronavirus : recevez automatiquement vos aides sociales APL, AAH, AEEH et RSA
Qu’est ce que le crowdfunding immobilier ?
État des lieux : que doit-il contenir ? 
Déménagement : toutes les aides à connaître
Obtenir le meilleur taux de crédit immobilier, mode d’emploi
Financer des travaux : quelles aides s’offrent à vous ?
Devenir auto entrepreneur pour donner des cours particuliers : les démarches à suivre.  
Whoomies facilite l’accès au logement partagé
Comment survivre à Parcoursup en 2020 ? 
Tour d'horizon sur les Agences Immobilières 2.0
Financer ses études en donnant des cours particuliers, c'est possible !
La Relève : Spécialiste du recrutement des étudiants et jeunes diplômés !
Déménagement : comment simplifier vos démarches administratives ?
Nouveau logement : quel crédit immobilier faut-il choisir ?
Quelle box internet choisir en 2020 ?
La liste des organismes à contacter lors d'un déménagement
Monisnap, le transfert d’argent qui vous donne le sourire 😃
Le micro-crédit pour rebondir financièrement

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur la Caisse d'allocations familiales
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an