APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

À combien s’élève le coût d’une baby-sitter ?

Article rédigé par Fabiola le 9 juin 2021 - 5 minutes de lecture

Il est parfois difficile de faire le tri entre les diverses aides financières disponibles destinées à l’emploi d’une baby-sitter (appelée également garde d’enfants à domicile). Avec cet article, Mes Allocs vous aide à y voir plus clair. Vous pouvez aussi estimer le montant qu’il vous faudra débourser grâce à un simulateur précis.

Quel est le coût approximatif d’une baby-sitter ?

Généralement, il est compris entre 97 centimes et 12,50 euros de l’heure. Cependant, le réel coût correspond à ce que vous devrez débourser vous-même.

Ainsi, pour calculer ce montant, il faut partir de votre salaire brut, tenir compte des charges et déduire les diverses aides de l’Etat.

Quels sont les critères déterminant le prix d’une baby-sitter ?

Le prix est déterminé par plusieurs facteurs, dont :

  • votre situation familiale (le nombre d’enfants à garder, leur âge, etc) et vos besoins
  • votre budget,
  • vos exigences personnelles (pédagogiques, éducatives, etc) vis-à-vis d’une baby-sitter.

Tout d’abord, le salaire d’une babysitter ne peut pas être inférieur au SMIC. Son salaire brut est aussi fixé par l’offre et la demande.

  • Les heures de nuits, les dimanches et les jours fériés seront majorés de 15% à 100% selon la législation en vigueur.
  • Le nombre d’enfants à garder, les tâches qui seront demandées à la baby-sitter (telles que l’aide aux devoirs par exemple), feront également augmenter le tarif du babysitting.

En région parisienne et dans certaines villes françaises, le taux horaire moyen brut d’une baby-sitter est de 11,50 €. Dans le reste de la France, il est estimé à environ 10,50 €.

Afin d’avoir une idée plus précise du salaire net que cela représente pour la babysitter, il vous faut soustraire les charges salariales correspondant approximativement à 23%. Cela représente :

  • 8,86 € net pour les baby-sitters parisiennes
  • et 8,08 € net pour celles de province.

Salaire horaire au SMIC de 10,15 € brut = rémunération de 7,82 € net par heure.

Vous pouvez aussi simuler le coût d’une baby-sitter avec le simulateur de Nounouland.

Quelles sont les aides financières attribuées par l’État ?

Les aides financières couvrent entre 0 à 92,5 % des frais de garde d’enfants. Elles sont mises en place par l’État depuis 2005 à travers :

  • la politique d’aide à la petite enfant
  • et les services à la personne.

Dernièrement, ces aides ont été revalorisées pour les parents isolés : pour les mères célibataires, comme pour les pères célibataires.

Les organismes suivants participent au financement du babysitting :

  • la CAF,
  • l’URSSAF,
  • les Impôts.

Ils peuvent vous attribuer des aides cumulables qui couvrent jusqu’à 92,5 % du montant des frais de garde pour les enfants de moins de 6 ans. Au-delà de 6 ans, le pourcentage des frais couverts s’élèvent à 50 %.

Les aides de la CAF

C’est par le biais du “complément mode de garde” (CMG) que la CAF finance jusqu’à 85% de vos frais de garde d’enfants à domicile.

Il faut que votre enfant ait moins de 6 ans pour pouvoir prétendre à l’aide. En outre, le délai de versement de l’aide est habituellement de 3 semaines. Il est recommandé d’en tenir compte afin de calculer votre budget baby-sitting.

Les aides de l’URSSAF

Les charges patronales sont offertes pour les parents employeurs.

  • L’Urssaf applique en effet un abattement sur les charges patronales. 
  • L’aide attribuée est plafonné à 2 euros de l’heure.

Les aides des Impôts

Les impôts constituent également l’éventail des aides financières à la petite enfance. Le crédit d’impôts de 50 % pour les frais de garde de jeunes enfants est plafonné à 7.500 € la première année. Il peut aussi être majoré à 9.000 €. Et ce, en fonction du nombre d’enfants de votre famille.

Ce crédit vous sera versé ainsi :

  • Première année de garde : 100 % en juillet.
  • Années suivantes : 60 % des frais de l’année précédente, versés en janvier et le le reste en juillet.

Où trouver des baby-sitters ?

Particulier employeur

Vous pouvez employer vous-même une garde à domicile. Il s’agit du statut “parent employeur” ou “particulier employeur“. Vous devez alors gérer :

  • la partie administrative (contrats de travail, déclarations sociales, paies, congés payés, assurances, licenciement, etc…),
  • et les risques liés à un salarié (accident du travail, maladie, prud’hommes, etc…).

Attention : il faut savoir que le salaire de la baby-sitter est dû en totalité qu’elle effectue ses heures de travail ou non.

Agence de babysitting agréée par l’État

Recourir à une baby-sitter par le biais d’une agence vous permet de vous débarrasser des contraintes administratives. En effet, vous n’êtes plus l’employeur : c’est l’agence qui endosse ce rôle. Elle s’occupe ainsi :

  • des formalités liées à l’embauche,
  • de l’édition des bulletins de salaire
  • des déclarations mensuelles auprès des différentes caisses,
  • de la partie concernant la fin du contrat de travail (solde de tout compte, attestations diverses, etc…).

Par ailleurs, en cas de procédure devant un tribunal, les parents sont entièrement à l’abri du conflit. C’est l’agence qui fait face aux Prud’hommes.

L’avantage de certaines agences de baby-sitting (comme Nounouland) est la facturation réelle des heures de gardes d’enfants à domicile. En d’autres termes, vous n’avez rien à payer pour les heures de baby-sitting non consommées. Et ce, même si la facturation est basée sur un minimum contractuel.

En somme, la différence de coût entre les services d’une agence de garde d’enfants à domicile agréée et le mode particulier employeur est minime. Hormis pour les gardes d’enfants à domicile de moins de 16h par mois ou pour les enfants de plus de 6 ans.

Néanmoins généralement, se tourner vers une agence de babysitting est plus économique.


Fabiola
Fabiola est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisée en sciences politiques et affaires publiques. Diplômée de l'HEIP, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience à l'Assemblée Nationale.

Consultez nos autres articles récents
Dépannage plomberie : connaître les coûts moyens et éviter les arnaques !
Préparer sa retraite grâce à l’épargne salariale
Comment bénéficier d’une réduction d’impôt ?
Mobilité professionnelle et déménagement : comment bien se préparer ?
Comment économiser de l’argent sur ses factures ?
Entreprises : quels leviers utiliser pour réduire ses factures d'énergie ?
Comment choisir la bonne assurance habitation?
Faire appel à un architecte pour une rénovation énergétique
Travailler au Luxembourg et vivre en France : est-ce vraiment rentable ?
Comment faire des économies sur vos frais bancaires ?
Étudiants: Les gestes utiles afin de maîtriser son budget
Quel professionnel pour vos travaux de rénovation énergétique ?
Aide à la Reprise ou Création d’entreprise : qu’est ce que l’ARCE ?
Quelles études choisir en fonction de mon budget ?
Comment bénéficier des APL quand on est propriétaire ?
Comment stocker sans dépenser trop d’argent
Baromètre : le non-recours aux aides sociales
Les gestes utiles afin de réaliser des économies d'énergie lors d'un emménagement

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
Ne passez plus à côté de vos aides. Simuler mes aides