Coronavirus : les aides sociales étudiantes


Depuis le mois de mars dernier, le confinement prive les étudiants de leurs cours. Face à la crise sanitaire, le report des examens et les concours prévus jusqu’au 5 avril a été décidé.

Suite aux déclarations de Frédérique Vidal (Ministre de l’Enseignement Supérieur), les aides sociales qui concernent de très nombreux étudiants, vont bénéficier de 10 millions d’euros supplémentaires débloqués afin d’assurer le financement des aides d’urgence gérées par le CROUS (centre régionaux des oeuvres universitaires). À cela s’ajoute l’allocution d’Emmanuel Macron du 13 avril, qui souligne les aides déployées à l’encontre des étudiants originaires d’Outre-mer.

Où loger pendant le confinement ?

Tout d’abord, sachez que les résidences universitaires restent ouvertes. Plus exactement, celles du CROUS (centre régionaux des oeuvres universitaires), pour les étudiants qui n’ont pas pu retourner dans leur foyer familial.
De plus, pour ne pas pénaliser ceux qui ont quitté leur habitat CROUS, le préavis contractuel d’un moins ne sera pas applicable. Bonne nouvelle : pas besoin de payer de loyer pour le mois d’avril.
Pour ceux qui aurait quitté leur logement, sachez que vous avez toujours la possibilité de bénéficier d’un logement CROUS à l’avenir, dans le cadre de vos années universitaires.

Où et comment se nourrir ?

En outre, la Ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé des mesures visant à faciliter l’accès aux achats “de première nécessité”, pour les étudiants les plus précaires. Il s’agit de cartes d’achats, financées par la CVEC (Contribution de vie étudiante et de campus) et mises en place par le CROUS de Paris. En effet, chaque année, les étudiants souscrivent à la CVEC pour 91€. En tout, c’est 139 millions d’euros qui sont récoltés et dont une partie va servir à financer ces cartes d’achat alimentaires.

En outre, les épiceries solidaires Agoraé restent ouvertes.

La CVEC financera aussi l’accès à internet et des “outils informatiques”.

Les bourses sont-elles toujours versées ?

Les étudiants en France

Pour les boursiers, le CROUS continuera à vous verser les sommes préalablement fixées, en fonction de votre profil étudiant. Même dans le cas où vous n’auriez pas validé votre stage ou seriez en situation de fin de droits, vos bourses sont conservées.

De plus, ceux qui souhaitent faire une demande de bourse pour l’année 2020-2021, sachez que le calendrier n’est pas bouleversé : vous avez jusqu’au 15 mai pour envoyer votre dossier social étudiant (DSE).

À cela s’ajoute les aides d’urgence, qui peuvent être attribuées selon plusieurs modalités, mais sans distinction de nationalité pour les étudiants boursiers comme pour les non boursiers :

  • Être âgé de moins de 35 ans (sauf pour les étudiants en situation de handicap)
  • Être inscrit dans une formation initiale

Le montant maximum de l’aide d’urgence est de 3.374€. Vous devez en faire la demande auprès du CROUS dont vous dépendez.

N’hésitez pas à contacter les experts Mes Allocs pour tout renseignement en écrivant à contact@mes-allocs.fr.

Les étudiants en séjour Erasmus+

Si vous êtes un étudiant français en échange Erasmus+, vous pourrez conserver votre bourse durant toute la période de séjour à l’étranger, jusqu’à votre retour en France.

Si vous venez d’arriver et que vous considérez que vous pouvez poursuivre votre scolarité sans danger, vous pouvez tout à fait rester sur place.

Dans le cas où votre séjour à l’étranger arrive à son terme, que votre université d’accueil est fermée ou que vous jugez être en situation de vulnérabilité, le réseau diplomatique français vous aidera dans vos démarches pour retourner en France.

Si vous avez été amené à interrompre votre séjour d’étude, cela n’aura aucune incidence à votre retour en France. La poursuite de votre études est garantie par votre établissement. D’ailleurs, les frais engendrés par le retour sont susceptibles d’être pris en charge par le programme Erasmus+.

Si vous rencontrez des difficultés pour accéder à votre domicile, vous pourrez accéder à un logement universitaire.

Quelles mesures pour les étudiants vacataires et salariés ?

Concernant les étudiants employés au sein de leur établissement comme agent vacataire (c’est-à-dire plusieurs dizaines de milliers d’étudiants) leur contrat sera maintenu pendant l’ensemble du confinement.

Par ailleurs, pour les étudiants salariés en entreprise, ils sont éligibles au chômage partiel. Les auto-entrepreneurs, eux, peuvent demander à bénéficier de l’aide exceptionnelle de 1.500 € issue du fonds de solidarité et mise en place par le ministère de l’Économie.

Quid des étudiants étrangers en France ?

Si vous êtes étudiant international, sachez que la durée de validité de vos documents de séjour sont prolongés de 3 mois, dès le 16 mars 2020. Ainsi, même si vos documents arrivent à terme, vous ne serez pas considéré comme étant en situation irrégulière. Vos droits sociaux et votre droit de travailleur demeurent intacts.

Pour tout conseil, envoyez un mail à l’adresse contact@mes-allocs.fr, en précisant l’objet de votre demande. Vous serez ensuite recontacté.

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Le remboursement des aides sociales aux personnes agées !
Comment faire une demande d'aide financière ?
Tout savoir sur l'aide sociale légale !
Toutes les aides sociales de la CAF !
Les aides pour les personnes en difficulté financière
Les aides sociales pour une aide ménagère : plafond et conditions
Faire une lettre de demande d'aide financière pour des soins dentaires
Les aides financières pour une prothèse dentaire
Les aides financières pour refaire son électricité

Explorez d’autres thématiques
La liste complète d'aides sociales en 2020
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Tout savoir sur l'ACCRE !
Comment trouver le contact votre CAF ?
Tout savoir sur les aides au logement !
Les prêts de la CAF : quels sont-ils ?
Tout savoir sur les aides à la mobilité !
Tout savoir sur le chômage en France !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an