APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez vos aides. Gratuit.

8 conseils pour réaliser des économies de charges de copropriété

Les charges de copropriété peuvent peser lourd dans le budget des ménages. Tous les copropriétaires sont redevables des charges communes à hauteur de leur quote-part des parties communes. Ce sont les clés de répartition établies dans le règlement de copropriété qui fixent le calcul des charges dues par chaque copropriétaire. 

Dans cet article, retrouvez 8 conseils pour réduire vos charges de copropriété et réaliser des économies pérennes ! 

Renégociez les contrats fournisseurs de votre copropriété

Dans une copropriété, on fait appel à de nombreux prestataires, que ce soit pour l’assurance de la copropriété, le contrat de maintenance de l’ascenseur ou bien l’entretien des parties communes intérieures et des espaces verts.

L’un des moyens les plus efficaces de réaliser de grosses économies sur vos charges de copropriété est de renégocier les contrats de votre copropriété lorsqu’ils arrivent à échéance, c’est-à-dire à leur date d’anniversaire. Généralement, c’est le syndic de copropriété qui renégocie les contrats fournisseurs de votre copropriété en votre nom et à votre place. Mais s’il ne le fait pas, le conseil syndical peut s’en charger. 

Pour cela, nous vous conseillons de demander d’autres devis de prestataires concurrents et de comparer le prix et les prestations proposées. Ensuite, vous pouvez prendre rendez-vous avec les différents prestataires de votre copropriété, leur exposer les différents devis que vous avez obtenu et négocier soit un rabais soit des prestations supplémentaires. Dans la plupart des cas, vous obtiendrez souvent les deux sans aucun mal.

Optimisez l’éclairage dans votre copropriété

L’un des postes les plus importants en copropriété est l’électricité. Pour réduire la facture et faire du bien à la planète par la même occasion, vous pouvez par exemple remplacer toutes les ampoules des parties communes par des LED. 

Autre solution qui peut permettre de réduire drastiquement la facture d’électricité commune : installer des détecteurs de présence. Ainsi, l’éclairage ne fonctionnera que si cela est nécessaire.

Réduisez les frais de chauffage

Si votre copropriété fonctionne sur le chauffage collectif, alors vous devez savoir que c’est également un poste de dépense coûteux. Pour autant, nous vous déconseillons de rogner sur le budget d’entretien de la chaudière. En effet, un entretien régulier permet d’optimiser ses performances et d’éviter, à terme, des déperditions énergétiques trop importantes. En revanche, vous pouvez facilement réaliser des économies sur ce poste de dépense en réduisant la température de chauffe de quelques degrés par exemple. De la même façon, vous pouvez décider de baisser la température la nuit et de couper le chauffage collectif pendant les beaux jours (de mars à octobre par exemple).

Installez des compteurs d’eau individuels

Installer des compteurs d’eau peut vous permettre de réaliser des économies non négligeables et d’obtenir une répartition des charges plus juste. En effet, grâce aux compteurs individuels, chaque copropriétaire paie réellement ce qu’il consomme. Outre cette équité, l’installation de compteurs individuels permet généralement de faire prendre conscience à chacun de sa consommation et d’inciter à l’économie. 

Autre point positif : les compteurs d’eau individuels peuvent permettre de détecter plus rapidement une fuite ou un dégât des eaux.

Optez pour un syndic non-professionnel

Conformément à la loi de 1965, toutes les copropriétés doivent être dotées d’un syndic. Toutefois, il existe deux formes de syndics de copropriété : 

 

  • La plus répandue est le syndic professionnel. Dans ce cas, le syndicat des copropriétaires confie la gestion des parties communes de l’immeuble à une société externe. La copropriété paie ainsi des honoraires en échange de cette prestation. À noter que les honoraires des syndics sont en forte hausse depuis quelques années et qu’à ces honoraires, s’ajoutent des frais supplémentaires en cas de prestations annexes. Comme vous vous en doutez, la facture peut donc vite devenir salée ;
  • Il existe un deuxième modèle : le syndic non-professionnel. Ce terme englobe en réalité deux fonctionnements, le syndic bénévole et le syndic coopératif. En syndic bénévole, un copropriétaire est élu en qualité de syndic. Il est seul aux manettes. En syndic coopératif, c’est le conseil syndical qui gère la copropriété sans intermédiaire.

Opter pour un syndic non-professionnel peut vous permettre de réaliser des économies substantielles en supprimant les honoraires de syndic. Par ailleurs, les modèles en autogestion permettent aux copropriétaires de reprendre la main sur leur immeuble et sont généralement très vertueux. 

Bon à savoir : Si vous souhaitez conserver un syndic professionnel, nous vous recommandons de mettre en concurrence votre syndic pour obtenir un meilleur prix.

Évaluez la prestation de votre gardien d’immeuble

Si votre copropriété fait appel à un gardien d’immeuble, alors nous vous recommandons d’évaluer la prestation de la personne que vous employez. Les frais du gardien d’immeuble sont souvent colossaux pour les copropriétés. 

Il est donc important de se demander si vous en avez vraiment besoin. Généralement, pour les petites copropriétés (moins de 20 lots), c’est un poste qui est rarement amorti et qui peut permettre de réaliser de réelles économies.

Participez à des appels d’offres avec des copropriétés voisines

Si la renégociation de vos contrats fournisseurs n’est pas suffisante, vous pouvez décider de vous regrouper avec des copropriétés voisines pour faire un appel d’offres. Cela peut être très intéressant pour les gros contrats, notamment la maintenance de l’ascenseur ou l’assurance. L’effet de négociation est alors plus important et vous pouvez réussir à négocier jusqu’à 10% de réduction sur chacun de vos contrats. De quoi réaliser de belles économies de charges pour votre copropriété !

Améliorez l’isolation thermique de votre immeuble

Enfin, dernier conseil et non des moindres : vérifiez que l’isolation thermique de votre immeuble est correcte. Pour cela, vous pouvez voter en assemblée générale la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou d’un audit énergétique. Ces deux études vous permettront de faire le point sur les performances énergétiques de votre immeuble. 

En cas de défaillance d’isolation, il peut être intéressant d’envisager d’effectuer des travaux de rénovation énergétique. Même s’ils engagent des frais à court terme, ils vous permettront non seulement de réaliser des économies de charges pendant des années mais également de bénéficier d’une plus-value sur les biens immobiliers qui constituent l’immeuble. 

Bon à savoir : De nombreuses aides existent pour financer les travaux de rénovation énergétique, notamment MaPrimeRénov’ Copropriétés, les certificats d’économies d’énergie (CEE) ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

Constance de Cagny
Constance est rédactrice au sein de l'équipe Mes Allocs. Elle a l'habitude d'écrire sur les sujets conso, bons plans et économies. Diplômée de l'ENACO, elle rejoint Mes Allocs après une première expérience en cabinet notarial.

Consultez nos autres articles récents
Nos tips pour générer un revenu facilement en ligne
Quelles sont les solutions de financement pour une entrée en résidences seniors ou en EHPAD ?
Comment trouver une complémentaire santé rentable ?
Primo-accédants : Les coups de pouce pour devenir propriétaire
Comment choisir sa mutuelle quand on est étudiant ?
Comment éviter les galères administratives en micro-entreprise ?
Petite entreprise : facturer avec son temps
3 astuces pour trouver une mutuelle santé pas chère
Optimisez le développement de votre salon avec le logiciel Wavy
Décrochez votre emploi ou votre alternance dans les 6 mois avec NQT !
Achat immobilier : quelles sont les étapes ?
Trouver un appartement meublé à Paris
Pourquoi comparer les garages ?
5 choses à savoir sur le Grand Paris Express
Optimiser son profil emprunteur en étant allocataires d’aides sociales
Comment trouver un logement étudiant ?
Comment économiser sur un prêt immobilier ?
Primes Energie  : quel est le dispositif des CEE et l’offre de PrimesEnergie.fr ? 
Investir en bourse : ce que vous devez savoir avant de vous lancer
Financer l’achat de votre monte-escalier
Liste de choses à ne pas oublier pour son déménagement
À combien s'élève le coût d'une baby-sitter ?
Débuter en bourse : comment acheter des actions ?
Faut-il investir en SCPI de rendement en 2021 ?
Quand avoir recours à un avocat en droit de la famille ?
Pourquoi comparer les banques en ligne ?
6 astuces pour avoir de l'argent de côté
Sénior : pourquoi et comment bien choisir son assurance obsèques ?
Choisir une mutuelle en tant que personnel de santé
Bien préparer votre déménagement : la check-list indispensable
Locataire en loi Pinel : état des lieux des aides auxquels peuvent être éligibles les Français
Ouvrir une entreprise d’arts graphiques : Top 3 des meilleures stratégies de financement pour réussir son projet
3 conseils pratiques pour le maintien à domicile d’une personne âgée
Quelles sont les aides financières possibles pour se lancer en Freelance ?
Comment obtenir plusieurs devis d'assurance auto rapidement ?
Comment obtenir une prime d’allocation sur son vélo electrique ?
Les Groupements d’Employeurs : la solution pour un emploi sécurisé
5 conseils pour aménager un petit logement
Les 5 travaux de rénovation les plus rentables
Le crédit consommation : une solution pour financer ses travaux
Propriétaires et Investisseurs « louez abordable » grâce la défiscalisation loi Cosse
Comment investir en période de crise ?
Déménagement de bureau à moindre coût
[Aide Covid] Etudiants : bénéficiez d'une aide exceptionnelle de 200€
[Covid-19] Chômage partiel : bénéficiez d'une formation gratuite financée à 100% par l'Etat
Indépendants et auto-entrepreneurs : le point sur les aides pendant le coronavirus
Coronavirus : les aides sociales étudiantes
La vie étudiante à Nice
Covid-19 : point sur les "aides exceptionnelles"
Comment choisir son assurance-vie ?
Coronavirus : recevez automatiquement vos aides sociales APL, AAH, AEEH et RSA
Qu’est ce que le crowdfunding immobilier ?
État des lieux : que doit-il contenir ? 
Déménagement : toutes les aides à connaître
Obtenir le meilleur taux de crédit immobilier, mode d’emploi
Financer des travaux : quelles aides s’offrent à vous ?
Devenir auto entrepreneur pour donner des cours particuliers : les démarches à suivre.  
Whoomies facilite l’accès au logement partagé
Comment survivre à Parcoursup en 2021 ? 
Tour d'horizon sur les Agences Immobilières 2.0
Financer ses études en donnant des cours particuliers, c'est possible !
La Relève : Spécialiste du recrutement des étudiants et jeunes diplômés !
Déménagement : comment simplifier vos démarches administratives ?
Nouveau logement : quel crédit immobilier faut-il choisir ?
Quelle box internet choisir en 2021 ?
La liste des organismes à contacter lors d'un déménagement
Monisnap, le transfert d’argent qui vous donne le sourire 😃
Le micro-crédit pour rebondir financièrement

Explorez d’autres thématiques
En quoi consiste la prime de panier ?
Tout savoir sur l'aide au transport
Reconversion professionnelle : Tout ce qu'il faut savoir !
Aide énergie : quelles sont les aides existantes ?
Aide juridique : Tout ce qu'il faut savoir !
Qu'est-ce que le FSL ?
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an