APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
APPEL GRATUITAPPEL GRATUITphone01 84 80 37 31
Simulez vos aides. Gratuit.

Pourquoi changer de carrière à 35 ans ?

Vouloir changer de profession peut faire peur, surtout lorsque l’on se retrouve avec de nombreuses responsabilités à 35 ans. Mais des formations professionnelles sont possibles pour vous. Vous pouvez aussi plus facilement créer ou reprendre une entreprise. Mes Allocs vous présente les avantages du changement de carrière à 35 ans. 


Si vous souhaitez changer de métier mais que vous hésitez encore, on vous présente les avantages de la reconversion professionnelle après 35 ans.

Coaching à distance payé par vos aides formation.
Vérifier votre éligibilité

Vous avez acquis de l’expérience

Le plus grand avantage de la reconversion professionnelle à 35 ans est que vous avez obtenu beaucoup d’expérience professionnelle. Vous possédez désormais de nombreuses compétences. Même si vous pensez devoir tout réapprendre pour exercer un nouveau métier, prenez le temps de regarder tous vos acquis.

A 30 ans vous avez sûrement eu le temps d’exercer plusieurs petits boulots. Vous avez peut-être fait plusieurs formations et vous êtes un jeune diplômé.

La maturité

Commencer une nouvelle carrière professionnelle peut sembler plus simple car vous êtes assez mature pour connaître vos envie. Votre décision de reconversion sera certainement plus réfléchie. En effet, vous avez de nombreuses responsabilités (crédit à rembourser, enfants à élever) à 35 ans.

Vous savez ce qu’il en coûte de faire plusieurs années de formation. Mais vous êtes encore jeune et vous avez également l’avantage du temps, vous pourrez donc vous former pendant les prochaines années.

La vivacité

Vous vous trouvez dans un âge où vous avez encore la force physique et mentale de recommencer. Vous êtes doté d’une plus grande énergie que lorsque vous aurez 50 ans.

La sécurité

La reconversion professionnelle demande souvent des investissements financiers, si vous faîte une formation ou si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise. Il sera plus facile pour vous de vous reconvertir à partir de 35 ans si vous possédez quelques économies. Vous êtes dans votre zone de confort.

Coaching à distance payé par vos aides formation.
Vérifier votre éligibilité

Les étapes de la reconversion

Définissez vos objectifs

Les parcours professionnels sont différents, il est essentiel de faire un point. Il est nécessaire de faire un bilan personnel : un bilan de vos compétences, des vos expériences professionnels et de vos centres d’intérêt.

Pour évaluer vos besoins en terme de formation, Pôle emploi vous propose :

  • Une évaluation des compétences et capacités professionnelles (ECCP) qui permet de mesurer les écarts entre vos compétences et les besoins des entreprises.
  • Un atelier « Préparer son projet de formation » qui vous accompagne au début de votre réflexion sur votre projet de formation.
Avant tout, définissez votre objectif,  posez les bonnes questions : quelles sont les contraintes de ma reconversion ? Suis-je prêt(e) à changer de lieu pour suivre ma formation ? Suis-je prêt(e) à faire une formation longue ou courte ? Vais-je trouver un emploi après cette reconversion ?
Écrivez votre CV et votre lettre de motivation de façon à montrer votre cheminement personnel et vos compétences. Faire un bilan de compétences peut-être un bon moyen d’étudier vos compétences professionnelles et personnelles, vos motivations. Pour bien réussir votre reconversion professionnelle, vous devez vous rapprocher du CPF (Compte personnel de formation) de transition. Cette étape obligatoire et préalable à la démission vous permet de :
  • bénéficier d’un appui personnalisé pour préparer votre projet ;
  • étudier les dispositifs alternatifs à la démission que vous pouvez faire valoir pour mettre en œuvre votre projet ;
  • établir votre projet.

Les conseils en évolution professionnelle (CEP) sont dispensés jusqu’au 31 décembre 2019 par :

  • l’APEC pour les salariés cadres ;
  • les CAP Emploi pour les personnes en situation de handicap ;
  • les FONGECIFS pour les salariés actifs (ils seront remplacés à compter de 2020, par les opérateurs désignés dans chaque région par France Compétences).
Profitez des réseaux sociaux pour construire un réseau !

Anticipez

Votre démarche de reconversion vous paraît évidente, mais ce n’est pas forcément le cas de vos futurs interlocuteurs. Ces interlocuteurs que sont les recruteurs, banquiers, investisseurs, accompagnateurs et réseaux professionnels.

Vous serez amené à faire la publicité de votre projet auprès de recruteurs, banquiers, investisseurs, accompagnateurs et réseaux professionnels. Vous devrez vous exprimer à votre sujet ainsi que sur votre parcours et votre projet actuel. Pensez à préparer des discours qui pourront les convaincre.

Écrivez votre CV de façon à montrer votre cheminement personnel et vos compétences.

Vous devez préparer votre entretien oral. N’hésitez pas à parler de ce qui vous a conduit à cette démarche de reconversion. Vous pouvez aussi parler de vos compétences et de celles requises par le nouveau métier. Vous devez montrer que votre décision est cohérente et réalisable.

Le portage salarial peut être un bon moyen d’effectuer votre transition professionnelle. Vous commencez une activité professionnelle indépendante, en gardant la couverture sociale d’un emploi salarié.

Le financement

Des solutions existent pour le financement de votre formation. Par exemple, lorsque l’on est salarié, il est tout à fait possible d’utiliser son compte personnel de formation (CPF). Il est anciennement appelé congé individuel de formation.  Il permet au salarié s’absenter de son emploi afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir.

En ce qui concerne la création d’entreprise, certaines régions multiplient les aides à destination des porteurs de projet. Ce sont des aides financières à l’implantation et à l’embauche, aide matérielle via des locaux, accompagnement par des professionnels.

Il existe un dispositif global qui mutualise les ressources du Conseil régional, des CCI, des pépinières d’entreprises et qui offre un accompagnement personnalisé.

Dans tous les cas, expliquez votre situation à un conseiller Pôle emploi qui fera le nécessaire pour vous orienter vers les bons interlocuteurs.

Pour en savoir plus sur le financement de votre reconversion professionnelle, consultez l’article “Financement de ma reconversion professionnelle

Comment faire une reconversion professionnelle ?

La reconversion pendant votre temps de travail

Avant de vous réorienter professionnellement, il convient de faire le bilan de vos compétences. Définissez avec soin votre projet de reconversion professionnelle. Dans de domaine, l’accompagnement personnalisé proposé par l’AFPA peut être d’une grande utilité.

Vous avez également accès au conseil en évolution professionnelle. Celui-ci vous aide à faire le point sur votre carrière et à étudier le marché du travail. Il vous accorde un suivi personnalisé.

Vous pouvez quitter votre travail en faisant une rupture conventionnelle pour poursuivre un projet professionnel.

La reconversion quand on est au chômage

Un salarié démissionnaire peut percevoir une indemnisation au titre de l’ARE en cas de démission considérée comme légitime par l’assurance chômage.

Pour pouvoir prétendre à l’ARE, dans ce cas de démission pour projet de reconversion professionnelle, il vous faut remplir deux conditions spécifiques.

Un demandeur d’ emploi peut donc faire une reconversion professionnelle.

Pour en savoir plus sur la reconversion professionnelle à 50 ans, suivez ce lien.

Quelles démarches faut-il faire auprès de la CPIR ?

Après la mise en œuvre de votre projet, il vous faut consulter la Commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR). Elle jugera du caractère “réel et sérieux” de votre projet. Puis, vous aurez 6 mois, à compter de la notification de la décision de la CPIR pour :

  • vous inscrire à Pôle emploi ,
  • et faire une demande pour l’ARE si votre projet est accepté.

Le Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Qu’est-ce que le Conseil en évolution professionnelle (CEP) ?

Le CEP est un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle. Il permet de mettre au point un projet d’évolution professionnelle. Il peut consister en une reconversion, reprise ou création d’activité… Le CEP est effectué par des conseillers d’organismes habilités.

Le CEP offre les prestations suivantes :

  • Un entretien individuel pour analyser sa situation professionnelle ;
  • Conseil visant à définir son projet professionnel ;
  • Un accompagnement dans la pise au point de ce projet.

À la fin de l’entretien, un document de synthèse est donné au bénéficiaire. Celui-ci récapitule son projet d’évolution professionnelle. Ce document présente la stratégie envisagée pour sa mise en œuvre (par exemple, une formation éligible au compte personnel de formation – CPF).

Qui peut en bénéficier ?

Le CEP est accessible à tout actif :

  • Salarié du secteur privé ;
  • Agent du secteur public ;
  • Travailleur indépendant ;
  • Personne en recherche d’ emploi ;
  • Artisan ;
  • Profession libérale ;
  • Auto-entrepreneur ;
  • Jeune sorti du système scolaire sans qualification ou diplôme.

Comment en bénéficier ?

Vous pouvez vous adresser aux organismes CEP suivants :

  • Pôle emploi ;
  • Association pour l’emploi des cadres (Apec) ;
  • Mission locale ;
  • CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap) ;
  • Opérateur régional choisi par France compétences.

Un salarié peut, de sa propre initiative et sans autorisation de son employeur, bénéficier d’un CEP. Il doit prendre rendez-vous avec un conseiller de l’Apec s’il est cadre. Pour les salariés hors agents publics, il faut prendre rendez-vous avec un des opérateurs régionaux choisis par France compétences.

Un employeur doit informer ses salariés de la possibilité de se faire aider grâce au CEP lors de son entretien professionnel.

 

Coaching à distance payé par vos aides formation.
Vérifier votre éligibilité

politique de confidentialité


Autres questions fréquentes

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Qui peut bénéficier des aides de l' ANAH ?
Tout savoir sur éligibilité APL
Tout savoir sur la baisse APL
Quelle aide installation poêle à granulés ?
Comment faire un bilan de compétences Angers ?
Comment faire un bilan de compétences Clermont Ferrand ?
Comment faire un bilan de compétences Aix en Provence ?
Changer de carrière quand on est enseignant
Changement de carrière à 40 ans

Explorez d’autres thématiques
En quoi consiste la prime de panier ?
Tout savoir sur l'aide au transport
Reconversion professionnelle : Tout ce qu'il faut savoir !
Aide énergie : quelles sont les aides existantes ?
Aide juridique : Tout ce qu'il faut savoir !
Qu'est-ce que le FSL ?
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an