Comment faire une estimation de mes droits au chômage ?

Tout d’abord, sachez que pour calculer votre allocation journalière, Pôle Emploi se base sur votre salaire brut mensuel. En effet, l’organisme retient le montant le plus élevé entre 40,4% du salaire journalier de référence + 12,05€ ou 57% du salaire journalier de référence (SJR). Mes Allocs vous aide à faire une estimation de vos droits au chômage dans cet article.


A-t-on droit le droit au chômage après un rupture conventionnelle ?

Pour savoir combien vous pouvez toucher dans une telle situation (simulation chômage rupture conventionnelle), sachez que vous pouvez prendre en compte :

  • 12€ d’indemnité fixe,
  • 40,4 % du salaire journalier de référence (SJR).

En outre, une rupture conventionnelle vous permet de toucher une allocation chômage dont le montant est identique à l’allocation chômage accordée suite à un licenciement.

Comment calculer l’indemnité CSP ?

Si vous êtes adhérent au contrat de sécurisation professionnelle et justifiez d’un au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise, le montant de l’ASP représente 75 % du salaire journalier brut. De plus, l”allocation est versée pour toute la durée du CSP.

Où effectuer une simulation chômage ?

Mes Allocs vous propose un simulateur :

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Salaire 1500 net combien au chômage ?

Votre SJR (salaire journalier de référence) est calculé sur la base de votre salaire brut. Par ailleurs,  vos allocations chômage sont composées :

  • d’un montant quotidien fixe de 11,72 €
  • et d’un montant égal à 40,4 %

Dès lors, si votre salaire net est de 1.500€, votre salaire brut s’élève à 1.947€ par mois.

Comment obtenir son salaire journalier de référence ?

Le calcul de votre salaire journalier de référence (SJR) est le suivant :
SJR = salaire de référence / (nombre de jours travaillés x 1,4). Pour chaque mois, les rémunérations prises en compte ne peuvent pas dépasser 13 712 €.

Quel est le calcul du sjr en temps partiel ?

  • Le salaire journalier de référence (SJR) est calculé en fonction d’un salaire annuel de référence. Il est utilisé pour calculer le montant des allocations chômage.
  • Il faut savoir que le SJR est équivalent au salaire annuel de référence (SAR) divisé par le temps de travail effectué (nombre de jours) durant la période de référence de calcul (PRC).
  • Cette période est composée des 12 mois civils qui précédent le dernier jour travaillé et payé. Elle est elle-même calculée sur la base des rémunérations brutes, ainsi que sur la base du principe 1 jour travaillé = 1 jour indemnisé.
  • Le nombre de jours travaillés maximum pris en compte sur la période de référence est de 261 jours.
  • Ainsi, le calcul du SJR est le suivant : SJR = salaire de référence / (nombre de jours travaillés x 1,4).

Exemple :

Vous avez travaillé du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019 (261 jours). Vous avez perçu 25.000 € de rémunération brute. Votre salaire journalier de référence est égal à : 25 000 / (261 x 1,4) = 68,42 €.

Comment fonctionne le calcul chômage brut net ?

Plus votre salaire était élevé, plus vos indemnités chômage seront importantes. Toutefois, les salaires bas sont proportionnellement mieux indemnisés que les hauts revenus. C’est ainsi que fonctionne le mode de calcul, qui se base sur vos salaires mensuels brut perçus.

Exemple :

  • Un salaire mensuel perdu de 1.100 € net, l’allocation nette atteindra 79 % de l’ancien salaire.
  • Pour un salaire mensuel perdu de 3 000 € net, l’allocation nette sera de 64 % de l’ancien salaire.

Comment l’allocation chômage est-elle calculée ?

Votre allocation journalière est calculée à partir de votre salaire brut mensuel. Pour calculer le montant de l allocation, Pôle Emploi retient le montant le plus élevé entre 40,4% du salaire journalier de référence + 12,05€ ou 57% du salaire journalier de référence (SJR).

  • Tout d’abord, lorsque vous vous inscrivez en tant que demandeur d emploi, Pôle emploi fait la somme des salaires bruts et des primes des 12 derniers mois.
  • Puis, l’organisme calcule votre SJR, en rapportant cette somme au nombre de jours couverts par votre ou vos contrats de travail de ces 12 derniers mois.

Tout ceci, dans le cadre du calcul de l’allocation d’Aide au retour à l’emploi (ARE). Il s’agit de la principale allocation versée par l’Assurance chômage.

D’autre part, plus votre temps de travail est long, plus la durée d’indemnisation sera étendue. En effet, elle est proportionnelle à la durée des derniers emplois. Pour en faire une estimation, est pris en compte l’ensemble des périodes d’emploi salarié sur les 2 ans et 4 mois (28 mois) précédant la dernière fin de contrat de travail.
En outre, la période de référence pour le calcul de l’allocation est composée des 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé.

Comment calculer son salaire en chômage partiel ?

Depuis le salaire brut

Depuis votre salaire brut, il faut rajouter diverses primes telles que :

  • la prime de nuit,
  • la prime d’équipe,
  • la prime d’ancienneté,
  • la prime d’habillage,
  • etc.

Voici un exemple :

  • un salaire mensuel brut de 2.000€,
  • une prime d’équipe de 150€,
  • 350€ de prime de nuit.

Pour le calcul des indemnités d’activité à mi-temps, votre rémunération brute sera calculée sur la base de 2.450€ (2000 € + 150 € + 300€).

Depuis votre salaire net

Pour le calcul, il faut soustraire les éléments incluant un remboursement de frais, présents sur votre bulletin de paie :

  • indemnité de transport,
  • indemnité de repas,
  • etc.

L’indemnité sera calculée sur la base de 1.850 € (2000 € – 150 €).

Qu’est-ce que le chômage partiel ?

  • Le chômage partiel est un dispositif dans lequel des salariés travaillent en temps partiel.
  • Perdant une partie de leur rémunération, ils bénéficient d’une allocation d’activité partielle financée par l’État et l’Unédic.
  • En outre, l’employeur doit vous verser environ 70 % de votre salaire brut par heure chômée (soit environ 84% du montant du salaire net horaire) ou une indemnité représentant la même somme. Elle ne pas peut être inférieure à 8,03 € net par heure chômée.

Il est possible que vous travailliez à temps partiel parce que votre entreprise a réduit ou suspendu son activité.

Vous pouvez bénéficier du chômage partiel si vous êtes salarié et titulaire d’un contrat de travail de droit français (CDI ou CDD, par exemple) :

  • À temps plein comme à temps partiel;
  • En convention de forfait en heures ou en jours sur l’année;
  • Voyageurs, représentants et placiers (VRP);
  • Salariés employés en France par une entreprise étrangère sans établissement en France;
  • Rémunérés au cachet;
  • Salariés intérimaires en contrat de mission suite à la suspension, l’annulation ou la rupture d’un contrat de mise à disposition signé;
  • En CDI dans le cadre du portage salarial;
  • Cadres dirigeants en cas de fermeture totale de l’entreprise ou d’une partie de cette dernière (fermeture d’un service spécifique par exemple);
  • Travailleurs à domicile payés à la tâche;
  • Journalistes rémunérés à la pige.

À noter : si vous êtes contraint de garder vos enfants ou de rester auprès de personnes vulnérables, vous êtes passé en chômage partiel depuis le 1er mai.

D’autre part, si vous êtes particulier employeur, vos assistantes maternelles et/ou salariés perçoivent une indemnisation exceptionnelle. Attention : elle ne s’applique qu’aux salariés déclarés par CESU et Pajemploi.

Quel droit au chômage après 4 mois de travail ?

La référence des “4 mois de travail” s’inscrit dans les conditions requises pour accéder à l’ARE, allocation de retour à l’emploi. Voici l’ensemble des conditions (décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 relatif à l assurance chômage) :

  • être inscrit en tant que demandeur d’emploi,
  • ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. Si vous êtes salarié et né après 1954, vous pouvez désormais partir à la retraite dès 62 ans. Mais vous n’avez pas le droit à l’ARE, sauf si vous n’avez pas le nombre de trimestres exigés. Vous pouvez dans ce cas, percevoir l’ARE jusqu’à votre retraite à taux plein. Et ce, dans la limite de vos droits.
  • avoir travaillé au moins 88 jours ou 610 heures (4 mois) au cours des 24 derniers mois ou 36 mois, si vous avez 53 ans et plus.
  • être involontairement privé d’emploi;
  • être physiquement apte à l’emploi;
  • résider sur un territoire couvert par l’Assurance maladie (France métropolitaine, Dom hors Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin).

Autres questions fréquentes

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Comment remplir le dossier d'aide mobili-jeune ?
Comment toucher l'APL colocation ? Explication !
Comment calculer l'APL en colocation ?
Comment faire une demande APL étudiant ?
Comment faire une demande APL pour une maison de retraite ?
Comment faire une estimation APL propriétaire ?
Comment faire une estimation APL logement ?
Comment faire une estimation APL en ligne ? Explication
Comment faire une estimation APL appartement ? Explication !

Explorez d’autres thématiques
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Tout savoir sur les aides à la formation
Tout savoir sur le crédit immobilier
Tout savoir sur la Caisse d'allocations familiales
La liste complète d'aides sociales en 2021
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an
Skip to toolbar