Quel est le calcul de la durée du chômage ?

La durée d’indemnisation est estimée sur la base du nombre de jours travaillés pendant la période de référence affiliation (abrégée PRA). Cette période varie en fonction de l’âge. En effet, elle est notamment de 24 mois pour les salariés ayant moins de 53 ans au terme de leur contrat de travail ; et 36 mois dès 53 ans.

En d’autres termes, vous devez faire votre inscription dans un délai allongé du nombre de jours d’inactivité. À savoir un délai maximal de 15 mois, dès la fin de contrat de travail retenue pour l’ouverture de droits.

Où faire une simulation chômage ?

Mes Allocs met à votre disposition le simulateur suivant afin de procéder à un calcul chômage  :

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

À combien s’élève la durée d’indemnisation au chômage ?

  • Vous pouvez être indemnisé pendant 4 mois minimum (122 jours calendaires).
  • La durée de vos allocations ne peut excéder : 730 jours (24 mois) si vous avez moins de 53 ans à la date de fin de votre contrat de travail ; 913 jours (30 mois) si vous avez 53 ou 54 ans à la date de fin de votre contrat de travail ; 1 095 jours (36 mois) si vous avez au moins 55 ans à la date de fin de votre contrat de travail.

Si vous faites partie des licenciés économiques, votre durée d’indemnisation maximale diffère si vous adhérez au Contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

Exemple calcul durée chomage :
  1. Vous perdez votre emploi après une période de travail de 8 mois : vous bénéficiez d’une allocation chômage durant 8 mois maximum.
  2. Vous perdez votre emploi après une période de travail de 5 ans. Vous bénéficiez d’une allocation chômage si vous perdez votre emploi après 5 ans d’activité professionnelle, vous pouvez bénéficier d’une allocation chômage, et ce :
  • pendant 24 mois si vous avez moins de 53 ans à la date de fin de votre dernier contrat de travail ;
  • pendant 30 mois si vous avez 53 ou 54 ans ;
  • pendant, 36 mois si vous avez au moins 55 ans.

Quelle durée indemnisation chômage après 60 ans ?

Si après 60 ans, vous êtes toujours indemnisé par Pôle emploi mais sans disposer du nombre de trimestres nécessaire pour avoir droit à une retraite à taux plein, vous pouvez continuer à percevoir vos allocations chômage. Et ce, même si vous avez épuisé vos 36 mois d’indemnisation.

Dès 65 ou 67 ans cependant, une retraite à taux plein vous est attribuée si vous respectez ces conditions :

  • avoir au moins 62 ans,
  • être indemnisé depuis au moins 1 an,
  • ne pas pouvoir prétendre à une retraite à taux plein,
  • être affilié pendant 12 ans à l’assurance chômage,
  • justifier
  • d’une période d’emploi d’une année continue ou 2 années discontinues durant les 5 dernières années de travail,
  • disposer d’au moins d’au moins 100 trimestres validés par l’assurance vieillesse.

Quelle durée indemnisation chômage après 55 ans ?

Vous pouvez prétendre à 4 mois mois (122 jours d’indemnisation) dès 55 ans, si vous justifiez de 88 jours travaillés (610 heures ou 4 mois) au cours 36 mois (ou 39 mois) précédant la fin du contrat de travail.

Combien d’heure pour toucher le chomage 2019 ?

  • Depuis le 1er novembre 2019 et avant les dispositions de cette année, 130 jours travaillés (ou 910 heures) étaient nécessaires pour toucher le chômage.
  • Désormais, il faut avoir travaillé 4 mois, à savoir

Quelle est la durée indemnisation chômage après rupture conventionnelle ?

Si vous avez travaillé moins de 6 mois, il est impossible de solliciter l’allocation chômage. Dans le cas contraire, si vous avez travaillé plus de 6 mois sur les 24 derniers mois avant la rupture conventionnelle, alors la durée d’indemnisation sera calculée sur :

  • 182 jours calendaires minimum
  • et 730 jours calendaires au maximum.

Qu’advient-il des congés payés pendant la période de chômage ?

Vous percevez, à la fin de votre contrat de travail, une indemnité représentant les jours de congés payés non-utilisés. Le différé d’indemnisation sera l’équivalent entre le montant de l’indemnité congés payés et votre salaire journalier de référence.

Quel est le calcul de salaire journalier de référence (SJR) en temps partiel ?

  • Le salaire journalier de référence (SJR) est calculé en fonction d’un salaire annuel de référence. Il est utilisé pour calculer le montant des allocations chômage.
  • Il faut savoir que le SJR est équivalent au salaire annuel de référence (SAR) divisé par le temps de travail effectué (nombre de jours) durant la période de référence de calcul (PRC).
  • Cette période est composée des 12 mois précédant le dernier jour travaillé et payé. Elle est elle-même calculée sur la base des rémunérations brutes, ainsi que sur la base du principe 1 jour travaillé = 1 jour indemnisé.
  • Le nombre de jours travaillés maximum pris en compte sur la période de référence est de 261 jours.
  • Ainsi, le calcul du SJR est le suivant : SJR = salaire de référence / (nombre de jours travaillés x 1,4).

Exemple :

Vous avez exercé une activité à mi temps, du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019 (261 jours). Vous avez perçu 25.000 € de rémunération brute. Votre salaire journalier de référence est égal à : 25 000 / (261 x 1,4) = 68,42 €.

Comment obtenir le montant de son allocation chômage ?

Votre allocation journalière est calculée à partir de vos anciens salaires mensuels bruts perçus. Pour calculer le montant de l allocation, Pôle Emploi retient le montant le plus élevé entre 40,4% du salaire journalier de référence + 12,05€ ou 57% du salaire journalier de référence (SJR).

  • Tout d’abord, lorsque vous vous inscrivez en tant que demandeur d emploi, Pôle emploi fait la somme des salaires bruts et des primes perçus au cours des 12 derniers mois.
  • Puis, l’organisme calcule votre SJR, en rapportant cette somme au nombre de jours couverts par votre ou vos contrats de travail de ces 12 derniers mois.

Tout ceci, dans le cadre du calcul de l’allocation d’Aide au retour à l’emploi (ARE). Il s’agit de la principale allocation versée par l’Assurance chômage.

D’autre part, plus votre temps de travail est long, plus la durée d’indemnisation sera étendue. En effet, elle est proportionnelle à la durée des derniers emplois. Pour en faire une estimation, est pris en compte l’ensemble des périodes d’emploi salarié sur les 2 ans et 4 mois (28 mois) précédant la dernière fin de contrat de travail.
En outre, la période de référence pour le calcul de l’allocation est composée des 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé.

Quel droit au chômage après 4 mois de travail ?

La référence des “4 mois de travail” s’inscrit dans les conditions requises pour accéder à l’ARE, allocation de retour à l’emploi. Voici l’ensemble des conditions (décret n° 2019-797 du 26 juillet 2019 relatif à l’assurance chômage) :

  • être inscrit en tant que demandeur d’emploi,
  • ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. Si vous êtes salarié et né après 1954, vous pouvez désormais partir à la retraite dès 62 ans.

Autres questions fréquentes

La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.

Consultez nos autres guides récents
Modèle de lettre de contestation suivant un refus de RSA
RSA : comment faire un recours après une radiation ?
RSA : Que risquez-vous si vous en cas de fraude à la CAF ?
RSA : Quels sont les risques pour fraude à la CAF ?
Quelles conditions pour toucher le RSA jeune actif ?
Quelles sont les conditions pour toucher le RSA majoré ?
RSA avant 25 ans : conditions
RSA couple : quelles sont les conditions d'attribution ?
Quelles conditions pour toucher le RSA et le chômage ?

Explorez d’autres thématiques
Aides par situation
Les differentes aides sociales selon votre region.
Aspa : montant, conditions, démarches, explication !
Tout savoir sur les aides à la formation
Tout savoir sur le crédit immobilier
Tout savoir sur la Caisse d'allocations familiales
La liste complète d'aides sociales en 2021
Tout savoir sur le crédit à la consommation !
Tout savoir sur le rachat de crédit !
Testez votre éligibilité aux aides financières Simulation gratuite
3 200€ reçus en moyenne par an
Skip to toolbar