APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.
AAH

Tout savoir sur l’allocation adulte handicapé 2022

Article rédigé par Jonathan le 12 avril 2022 - 8 minutes de lecture

L’Allocation Adulte Handicapé 2022 est une aide financière destinée aux personnes en situation de handicap. Cette aide est soumise à conditions de revenus, d’incapacité, d’âge et de logement. Elle est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou par la Mutualité Sociale Agricole (MSA).


[Mise à jour le 31 mars 2022] Depuis le 1er avril 2021 le montant de l’AAH est de 903,60€. Dans cet article, Mes Allocs vous explique tout sur les évolutions de cette allocation ainsi que les montants en vigueur.


Conditions pour bénéficier de l’AAH en 2022

Pour avoir droit à l’allocation adulte handicapé, un certain nombre de conditions sont requises. Elles sont relatives à votre taux d’incapacité, votre âge, vos conditions de ressources, etc. Découvrez-les ci dessous.

Le taux d’incapacité

Pour pouvoir prétendre à cette allocation, vous devez présenter un certain taux d’incapacité. En effet, ce dernier est déterminé par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH):

  • de 80% au moins ;
  • ou compris entre 50 et 79% assorti à une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi reconnue par la CDAPH.

On parle de restriction substantielle lorsque vous rencontrez des difficultés importantes d’accès à l’emploi qui ne peuvent être compensées notamment par des mesures d’aménagement de poste de travail. Votre restriction est durable dès lors qu’elle est d’une durée prévisible d’au moins 1 an à partir du dépôt de votre demande d’AAH.

Le taux d’incapacité est déterminé par la CDAPH en fonction d’un guide-barème pour l’évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min.
Simulation gratuite

Âge minimum à respecter pour l’AAH

Pour être éligible à l’AAH, vous devez être âgé d’au moins 20 ans (ou 16 ans si vous n’êtes plus considéré à la charge de vos parents au sens des prestations familiales). Vous pouvez bénéficier de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) pour votre enfant.

Conditions de résidence

Que vous soyez français ou ressortissant d’un autre pays de l’Union Européenne, vous devez résider en France de manière permanente.

Si vous êtes ressortissant d’un autre pays, vous pouvez également percevoir l’AAH si vous résidez en France de manière permanente et que vous êtes en situation régulière. Vous devez ainsi être titulaire d’un titre de séjour ou d’un récépissé de demande d’un nouveau titre de séjour. 

Plafonds de ressources pour le calcul d’AAH

Vos ressources, ajoutées à celles de votre éventuel conjoint, ne doivent pas dépasser certains plafonds qui varient selon le nombre d’enfant à votre charge.

Revenu annuel maximum :

Nombre d’enfants à charge Vous vivez seul Vous vivez en couple
0 10 843 € 19 626 €
1 16 265 € 25 048 €
2 21 686 € 30 469 €
3 27 108 € 35 891 €
4 32 530 € 41 313 €

Les ressources prises en compte sont votre revenu net catégoriel, qui se calcule ainsi :

Revenus (salaires, revenus fonciers et fiscaux imposables, etc.) – charges (pensions alimentaires, frais d’accueil des personnes âgées, etc.) – abattements fiscaux (personne âgée de plus de 65 ans, personne invalide, etc.). 

Attention : c’est votre revenu catégoriel de l’avant-dernière année précédant votre demande qui est pris en compte.

Exemple : vous faites une demande d’AAH en 2021, dans ce cas ce sont vos revenus de l’année 2019 qui seront pris en compte dans l’estimation de vos droits.

Montant de l’AAH en 2022

Depuis le 1er avril 2021, le montant de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) est passé à 903,60€ (auparavant 902,70€).

Si vous n’avez aucunes ressources

Vous pouvez bénéficier du montant maximal de l’AAH est de 903,60€, si votre taux d’incapacité est supérieur à 50% (il n’y a aucune différence entre un taux d’incapacité compris de 50% à 79% et un taux supérieur à 80%).

Si vous touchez une rente (invalidité, accident du travail)        

Vous percevez une rente (invalidité, accident du travail, retraite) ? Le montant d’AAH vient compléter cette rente pour atteindre la somme de 903,60 euros par mois.

Si vous percevez un salaire

Vous êtes rémunéré pour une activité professionnelle ? Votre montant d’AAH sera déduit de votre salaire.  

Si vous travaillez en Ésat (structure qui permet aux personnes en situation de handicap d’exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d’un soutien médico-social et éducatif), vos ressources sont évaluées à partir des données de l’avant-dernière année qui sont transmises par le service des impôts. Toutefois, le calcul de vos droits peut être trimestriel si vous débutez en Ésat après avoir eu une activité professionnelle en milieu ordinaire.

Si vous êtes hospitalisé ou hébergé en maison d’accueil spécialisée (Mas)

  • Depuis moins de 60 jours : vous continuez à percevoir l’AAH à taux plein, soit 903,60€ par mois.
  • Plus de 60 jours : le montant de l’AAH est réduit à 30 %, soit 271,08€ par mois.

La réduction ne s’applique pas si vous vous trouvez dans une de ces situations :

  • Vous payez un forfait journalier, soit 20 € par jour.
  • Vous avez au moins 1 enfant à charge au sens des prestations familiales ou 1 ascendant à charge au sens fiscal.
  • Votre partenaire ne travaille pas pour un motif reconnu par la CDAPH.

Après votre hospitalisation ou hébergement, le versement de l’AAH est repris à taux plein, soit 903,60€.

Si vous êtes incarcéré

  • Depuis moins de 60 jours : vous continuez à percevoir l’AAH à taux plein, soit 903,60€ par mois.
  • Plus de 60 jours : le montant de l’AAH est réduit à 30 %, soit 271,08€ par mois.

Le montant de l’AAH est réduit à 30 %, soit 271,08€ par mois.

La réduction ne s’applique pas si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Vous avez au moins 1 enfant à charge au sens des prestations familiales ou 1 ascendant à charge au sens fiscal
  • Votre partenaire ne travaille pas pour un motif reconnu par la CDAPH

Après votre incarcération, le versement de l’AAH est repris à taux plein, soit 903,60€.

Simulez toutes vos Aides Sociales en 2 min.
Simulation gratuite

Comment faire la demande de l’AAH ?

Pour demander l’Allocation aux Adultes Handicapés, vous devez constituer un dossier en remplissant un formulaire spécifique à votre Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), et y joindre les pièces justificatives nécessaires. Vous devez ensuite envoyer ce dossier à votre MDPH, et nous vous recommandons de l’envoyer par lettre recommandée avec avis de réception, pour éviter toute perte ou mauvaise démarche.

La MDPH répond sous un délai de 4 mois suivant votre demande. Si vous ne recevez aucune réponse sur cette période, vous pouvez considérer votre demande comme étant refusée. Heureusement, Mes Allocs est là pour vous. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place. 

AAH et retraite

Si vous êtes à la retraite, vous pouvez désormais continuer à percevoir l’Allocation aux Adultes Handicapés, sous certaines conditions.

Si votre taux d’incapacité est supérieur ou égal à 80%     

Vous percevez une pension de retraite ? Votre taux d’incapacité, évalué par la CDAPH, doit être d’au minimum 80% pour conserver l’AAH. Le montant d’aide d’AAH que vous percevez est alors versée en complément de votre retraite. Vous devez donc bénéficier d’une retraite inférieure au montant de l’AAH, à savoir 903,60€ par mois depuis le 1er avril 2021.

Si vous avez atteint l’âge légal de départ en retraite (à savoir 62 ans) après le 1er janvier 2017, vous n’êtes plus obligé de demander l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) pour conserver l’AAH.

Si votre taux d’incapacité est entre 50% et 79%

Votre taux d’incapacité est entre 50% et 79% ? Vous ne pouvez plus bénéficier de l’AAH à compter de votre départ à la retraite. Vous devenez alors bénéficiaire de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). 

Les autres allocations cumulables avec l’AAH

Vous pouvez cumuler l’Allocation aux Adultes Handicapés avec :

  • Le complément de ressources (qui s’ajoute à l’AAH si votre taux d’incapacité est au moins de 80% et qu’ainsi votre capacité de travail, évaluée par la CDAPH, est inférieure à 5%).
  • Ou la majoration pour la vie autonome (qui s’ajoute à l’AAH si votre taux d’incapacité est au moins de 80%, que vous vivez seul, percevez une aide au logement et que vous ne percevez aucun revenu d’activité, donc pas de prime d’activité)

Vous ne pouvez pas cumuler ces deux aides qui bonifient l’AAH. Si vous remplissez les conditions requises pour l’octroi de ces 2 aides, vous devez choisir de bénéficier de l’une ou l’autre.

Attention : vous ne pouvez plus cumuler l’AAH et l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Toutefois, si vous perceviez ces 2 aides au 31 décembre 2016, vous pouvez continuer à les percevoir tant que vous remplissez leurs conditions d’éligibilité, pendant une durée maximum de 10 ans.

Vous pouvez également bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et de la Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
Jonathan
Jonathan est rédacteur au sein de l'équipe Mes Allocs, spécialisé sur les sujets liés au handicap. Diplômée de l'UPEM, il rejoint Mes Allocs après avoir travaillé à l'association AEDE qui accompagne les adultes en situation de handicap. Quand il n'écrit pas, on peut le retrouver sur un terrain de basket.


Posez votre question à un expert


Vos questions
  • gerard goldszal

    peut-on être propriétaire de son appartement et bénéficié de AHH.Merci

    • Cassandre Vanseveren

      Bonjour, être propriétaire de son logement n’est pas une condition d’exclusion du versement de l’AAH. Pour être éligible à cette aide sociale, vous devez valider des conditions de ressources ne dépassant pas un plafond (10 843€ si vous vivez seul et sans enfant), avoir un taux d’incapacité d’au moins 80% et avoir au moins 20 ans. Si votre incapacité est entre 50 et 79%, il faut qu’une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi soit reconnue par la CDAPH. Vous pouvez être locataire comme propriétaire de votre logement tant que vous respectez ces trois conditions.
      Je vous invite à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer vos droits aux différentes aides sociales.

  • Sébastien Mercier

    Bonjour

    Je suis bénéficiaire de l’allocation adulte handicapé, et je suis hébergé chez mes parents.

    Si je devenais locataire d’un logement à mon nom, aurais-je droit à un complément de l’ AAH ?

    Veuillez agréer mes sincères salutations

    Sébastien Mercier

    • Cassandre Vanseveren

      Bonjour, si vous décidez de vivre seul et de louer un logement à votre nom, votre prestation d’AAH ne sera pas forcément revalorisée si vos conditions de ressources ne changent pas. En revanche, vous pouvez prétendre aux aides au logement. Je vous invite à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer quels sont vos droits aux APL. Notez que l’aide au logement est prise en considération de façon forfaitaire dans le calcul de votre prestation AAH.

  • Jessica Lanio

    J’ai l’aah et j’ai un bébé de un mois combien ais je droit

    • Cassandre Vanseveren

      Bonjour, le montant de la prestation de l’AAH qui vous sera versée dépend de vos conditions de ressources. Si vous vivez seule avec un enfant à charge, vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser 16 265€ annuellement. Le montant forfaitaire maximum de l’AAH que vous pouvez percevoir est de 903,60€.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre.

  • Zaatout

    Bonsoir,
    En 2022 les stationnements scooters seront payant, mais en touchant l’aah c’est gratuit comme les voitures ?
    Sami


Consultez nos autres guides récents
Aide au déménagement UNEO : montant, conditions, démarches
aide déménagement + organisme
aide déménagement mairie : montant, conditions, démarches
aide pour demenagement
Quelle aide pour le calcul de la pension alimentaire ?
aide alimentaire
Comment bénéficier d'une allocation veuvage invalidité ?
aides au logement
Aide pour déménager CGOS : conditions, montant, demande
aide déménagement + organisme
Aide déménagement RSA : montant, conditions et démarches
aide au déménagement + cumul
Simulation allocation veuvage 2022
aides à la santé
Comment bénéficier de l'allocation veuvage fonctionnaire ?
aides à la santé
Qui peut m'aider à déménager ?
aide pour demenagement

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passer plus à côté de vos aides. Simuler mes aides